EDF va doubler ses capacités de production renouvelable en Europe d'ici à 2030 - L'EnerGeek

EDF va doubler ses capacités de production renouvelable en Europe d’ici à 2030

jean_bernard_levy_photo_medefDans un entretien accordé au quotidien économique Les Echos ce mardi 22 septembre, le président d’EDF, Jean-Bernard Lévy, est revenu sur les ambitions du groupe dans le cadre de son nouveau plan stratégique de développement, CAP 2030. Un programme qui prévoit notamment le doublement de ses capacités de production renouvelable en Europe d’ici à 2030 et un nouveau plan d’expansion à l’international.

Déjà leader des énergies renouvelables en Europe, le groupe EDF n’entend pas s’arrêter en si bon chemin et devrait donc poursuivre son développement en la matière. Jean-Bernard Lévy a en effet révélé cette semaine la volonté du groupe de doubler son parc de centrales électriques basées sur les énergies renouvelables dans les 15 prochaines années.

Notre objectif est de doubler notre parc européen, et français, en 2030, c’est-à-dire passer de 28 gigawatts (GW) à plus de 50 GW“, explique Jean-Bernard Lévy, dévoilant ainsi les grandes lignes de son plan stratégique CAP 2030.

Le président d’EDF entend pour cela continuer d’investir massivement dans les énergies renouvelables mais sans pour autant remettre en cause les fonds alloués à la modernisation du parc nucléaire français et britannique. Il estime en effet qu’en l’absence de moyens technologiques suffisants pour stocker l’énergie électrique produite par intermittence, nucléaire et renouvelables restent complémentaires dans la lutte contre le changement climatique.

Sur le plan international, EDF souhaite se développer hors d’Europe d’ici à 2030, et mettre en service de nouveaux moyens de production renouvelable solaire et éolien dans au minimum trois à cinq pays supplémentaires. “Pour cela, il faudra faire des arbitrages. Nous avons déjà placé sous revue stratégique l’ensemble de nos actifs dans les énergies fossiles, hors de France“, précise Jean-Bernard Lévy.

Des cessions de centrales thermiques sont envisagées à l’étranger afin d’assurer le développement de sa filière nucléaire et notamment le financement des deux réacteurs EPR prévus en Grande-Bretagne, sur le site de Hinkley Point.

Rappelons enfin qu’EDF a enregistré des bénéfices quasi stables au premier semestre 2015, tandis que son chiffre d’affaires progressait à 38,4 milliards d’euros, notamment grâce à un bon niveau de production du parc nucléaire en France.

Crédits photo : Medef

Rédigé par : livingston-thomas

Avatar
jeu 21 Fév 2019
Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) devait analyser l’article premier de l’avant-projet de loi énergie-climat. L’avis publié ce mercredi 20 février 2019, confirme les changements "ambitieux" proposés l'exécutif. Toutefois, le CESE s'interroge sur l'évolution de la consommation d’énergie, ainsi…
ven 1 Fév 2013
EDF Energies Nouvelles (EDF EN) poursuit son développement dans le secteur éolien en Amérique du Nord.  Quelques jours après les annonces de la mise en service de plusieurs parcs éoliens au Québec et aux États-Unis, la filiale de l’électricien français…
mer 17 Juin 2015
Après Tesla, c'est au tour de Mercedes de se lancer sur le marché des technologies de stockage domestique d'énergie. Le groupe industriel allemand a en effet profité de l'Intersolar Europe 2015, un salon professionnel dédié à l'industrie de l'énergie solaire…
lun 12 Jan 2015
Comme chaque année, les premières semaines de janvier sonnent l'heure des bilans pour les opérateurs de réseau et d'installations électriques. Selon les premiers chiffres connus, 2014 semble avoir été une année très favorable pour la production du secteur éolien. Particulièrement…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.