PPE : un G400 pour une transition énergétique éclairée ?

PPE : un G400 pour une transition énergétique éclairée ?

ppe-g400-transition-energetique

Sous l’impulsion de Jacques Archimbaud, président de la Commission particulière du débat public (CPDP), un panel de 400 citoyens a été tiré au sort pour éclairer le débat sur la révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Après avoir longuement discuté de la soutenabilité de la politique énergétique et de l’intégration des énergies intermittentes au sein du mix énergétique, la dimension sociale de la transition écologique et solidaire va-t-elle finalement être placée à l’ordre du jour ?

Les institutions au service du débat démocratique appliqué à l’énergie

Au quotidien, nous entretenons tous un rapport particulier à l’énergie. Dans son foyer, ou pour se déplacer, l’accès à l’énergie est au coeur des préoccupations des Français, au point que l’électricité est considérée comme « un bien de première nécessité ». C’est pourquoi, en plein débat public sur la transition énergétique dans le cadre de la PPE, François de Rugy, président de l’Assemblée Nationale, a décidé d’ouvrir les portes de sa résidence aux citoyens pour discuter de ces enjeux. Dans le salon du départ, l’écologiste d’En Marche explique : « un Parlement moderne se doit d’être en interaction permanente avec les citoyens » ; tirés au sort, ils confirmeront l’engouement de la population pour l’action gouvernementale en faveur du climat ». En effet, selon lui ce grand moment de démocratie participative peut aussi servir à « souligner le lien qui existe entre la lutte contre le réchauffement climatique et la transition énergétique ».

La Programmation pluriannuelle de l’énergie pour la période 2018/2023, qui devra être révisée et validée d’ici la fin 2018, fait encore l’objet de nombreuses incertitudes. Et aucune décision en situation d’incertitude, qu’elle soit d’ordre technique avec notamment la question de l’évolution des capacités de stockage ou simplement géopolitique, n’est évidente. A fortiori, quand on ne dispose pas de tous les outils de mesure pour évaluer les conséquences de ses propres décisions…

La prochaine PPE sera « conforme à l’esprit de la loi de la transition énergétique »

Face à tant d’imprévisibilité, la solidarité parviendra-t-elle encore à guider la transition énergétique ? Après avoir rencontré Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, Jacques Archimbaud s’interroge dans son édito du 11 juin 2018 : que va devenir le modèle français ? Deux jours plus tôt, le panel constitué par l’agence Etat d’Esprit Stratis devait quant à lui répondre à la question suivante : « l’accélération de la concurrence dans le secteur de l’énergie a-t-elle un effet positif sur le niveau des prix » ?  Et si on se réfère à l’une des 4 fiches distribuées aux participants du G400 et intitulée « les efforts demandés aux habitants en matière de transition énergétique sont-ils socialement justes », les chiffres de l’INSEE montrent sans ambiguïté que pour « l’usager-consommateur, les prix de l’énergie sont à la hausse ».

Gardant ces préoccupations à l’esprit, Chantal Jouanno, présidente de la Commission Nationale de Débat Public (CNDP), veut s’assurer que les points de vue exprimés seront bien pris en compte par le maître d’ouvrage. Car au-delà des indicateurs quantitatifs, le député Jean-Charles Colas-Roy pouvant attester de la forte mobilisation des territoires sur ces questions, c’est bien la qualité des arguments formulés qui permettra peut-être d’élaborer une PPE « conforme à l’esprit de la loi de transition énergétique ».

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 30 Déc 2014
Plus de trois ans et demi après l’accident nucléaire de Fukushima, l’un des dangers majeurs qui persistait sur le site de la centrale vient enfin d’être écarté grâce au retrait du combustible nucléaire présent dans la piscine du réacteur numéro…
lun 6 Juin 2016
Après EDF, le gouvernement veut à son tour développer l’énergie solaire en favorisant l’autoconsommation. Ainsi, un appel d'offres pour la construction de petites centrales (de 100 à 500 kilowatts de capacité), destinées à l'autoconsommation par des professionnels, sera prochainement lancé.…
jeu 20 Juil 2017
Désireuse d’investir dans la transition écologique et de devenir à terme un territoire à la fois innovant, décarboné et créateur d’emplois, la région Occitanie a signé avec le groupe EDF, mercredi 19 juillet 2017, une convention de partenariat destinée à…
mer 16 Mai 2018
Laissé de côté en mars 2012 par le Premier ministre bulgare Boïko Borissov pour des raisons de coûts, le projet de centrale nucléaire de Béléné devrait repartir de l'avant. Le référendum du 27 janvier 2013 au cours duquel les électeurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.