Mobilité électrique : le français Forsee Power poursuit son développement

Mobilité électrique : le français Forsee Power poursuit son développement

production_batteries_Forsee_Power

Spécialiste de l’énergie rechargeable et fabricant de batteries nouvelle génération, le groupe français Forsee Power continue son ascension. Après avoir lancé en mars 2016 de nouvelles lignes de production de batteries en Chine, cette jeune start-up innovante a annoncé jeudi 29 mars 2018, l’ouverture d’un nouveau site industriel dans l’Hexagone, à Chasseneuil près de Poitiers.

Félicité par l’ancien Président français François Hollande lui-même pour son innovation, le groupe Forsee Power est connue aujourd’hui pour développer des systèmes de batteries à l’autonomie record, comme ceux destinés aux scooters électriques. La technologie développée par Forsee Power a notamment équipé le premier bus Heuliez, ainsi que la première voiture électrique sans conducteur « made in France », et le groupe a remporté ces dernières années de nombreux contrats auprès de constructeurs internationaux de scooters et de bus tels que CNHI (Iveco), CaetanoBus au Portugal et Wrightbus au Royaume-Uni.

« Accompagner la transition énergétique des transports publics européens »

Fort de ces succès, ce fabricant de systèmes de batteries embarquées a annoncé jeudi 29 mars 2018, la création d’un nouveau site industriel à Chasseneuil, près de Poitiers, dans le but de décupler ses capacités de production et de recruter massivement dès la fin de l’année 2018 . « Plus de 100 emplois sont prévus dès cette année et près de 300 d’ici 2021, avant toute extension complémentaire », a indiqué la société dans un communiqué. Ce nouveau site installé proche du Futuroscope, à l’emplacement d’une ancienne usine de pistons pour moteurs diesel que le groupe va moderniser, sera équipé dans un premier temps de trois lignes de production automatisées, permettant de fabriquer l’équivalent de 2.500 batteries de bus électriques par an. « Avec ce nouveau site, Forsee Power se dote de capacités industrielles pour accompagner la transition énergétique des transports publics européens », a déclaré Christophe Gurtner, PDG de Forsee Power, cité dans le communiqué.

Le groupe, qui détient aujourd’hui plus de 80 brevets, est associé depuis plusieurs années à l’énergéticien français EDF dans le but d’établir de nouvelles synergies dans le domaine du stockage et de contribuer ainsi à la structuration d’une véritable filière française. Basée sur l’amélioration des cellules lithium composant les batteries lithium-ion les plus répandus en matière de mobilité, cette collaboration a pour objectif notamment le co-développement de nouvelles solutions et la commercialisation de ces innovations sur le marché du stockage mobile et stationnaire à l’international.

Crédits photo : Forsee Power

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 17 Nov 2015
L'Observatoire Capgemini des marchés européens de l'énergie se penche sur la digitalisation du secteur, tout en abordant la problématique de la sécurité d’approvisionnement. D’après les experts de la firme spécialisée dans les nouvelles technologies, les faibles prix des hydrocarbures freinent les…
lun 1 Juin 2015
Déjà largement impliqué dans la R&D (on pense notamment à la construction de son nouveau campus de Saclay), le groupe EDF poursuit sa quête de l'innovation dans le cadre d'un programme de financement de start-up dans le domaine des éco-technologies de l'énergie (cleantech). Cette stratégie d'Open…
jeu 7 Mai 2015
En mars dernier, RTE s'engageait à rehausser le montant de ses investissements sur le réseau électrique français, afin d'accompagner un certain nombre de projets : création de la liaison électrique souterraine entre la France et l'Italie, raccordement du parc photovoltaïque de Cestas (le plus…
lun 1 Fév 2016
A partir d'aujourd'hui, et ce pendant six semaines, l'école d'ingénieurs Mines ParisTech diffuse une série de cours en ligne intitulés "Problèmes Énergétiques Globaux (P.E.G)", et contribue ainsi à l'essor des MOOC en France. (suite…)

COMMENTAIRES

  • A propos de mobilité, encore un véhicule électro-solaire assez superbe qui va être développé dans le cadre de la coopération de 5 universités australiennes dans la classe “cruiser” qui ne comporte donc que 60 kg de batterie pour une autonomie prévue de quelques 800 km de jour et quelques 500 km de nuit, 2/3 places (vitesse de pointe autour de 130 km/h). Parmi les premières images :

    https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t31.0-8/28827252_10213397705115138_4021423414607255752_o.jpg?_nc_cat=0&oh=070403c4809a9bdd53745a7757c5b0d6&oe=5B65211F

    On a un projet en cours de développement en France qu’Engie va utiliser pour ses flottes professionnelles et tests pratiques complets en 2019, mais plusieurs universités avec des entreprises devraient se mobiliser pour développer d’autres modèles, c’est en plus très formateur techniquement. Les hollandais (Lightyear One, Stella Vie, Stella Lux etc), allemands (Bochum Univ) et australiens sont parmi les plus avancés sur les quelques 60 universités en plus des entreprises impliquées dans le monde qui ont toutes plusieurs modèles et s’orientent de plus en plus vers la classe “cruiser” du World Solar Challenge, donc véhicules de tous les jours.

    Ce sont les véhicules énergétiquement les plus efficients par personne transportée, même comparés à un train électrique transportant des centaines de personnes ou un bus électrique ! Et en plus çà peut apporter l’électricité à une maison etc !

    Cà évite en outre la majorité des bornes de recharges.

    On est assez retardés dans ce domaine alors qu’il y a déjà des centaines de milliers de véhicules qui comportent du solaire et sont vendus chaque année dans le monde.

    Il ne faut pas non plus rater le marché des vitrages solaires car en surface annuelle (immeubles + transports etc) les surfaces sont impressionnantes.et les chinois n’ont pas encore tout à fait investi cet immense marché.

    Répondre
  • On éliminerait très vite la pollution routière et les coûts d’importations, de santé, de chargeurs et de consommation énergétique en passant directement aux véhicules électro-solaires dont les exemples ne manquent pas !

    Mais changer les vieux modèles et leurs rentes perturbe ceux qui en bénéficient.

    Parmi d’autres la Stella Vie hollandaise homologuée sur route et qui compte 5 places :

    https://www.youtube.com/embed/adWI4dcDC7Q

    .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.