Nouveau record d’exportation d’électricité par la France - L'EnerGeek

Nouveau record d’exportation d’électricité par la France

reforme marche europeen electricite grands industriels francais applaudissent - L'Energeek

Sur le front de la production d’énergie, l’effet du retour à une situation quasi-normale pour le parc nucléaire français s’est fait sentir. La France a même établi un record historique d’exportation, un an seulement après un des hivers où les craintes de pénuries ont été au centre de l’attention.

 

La France exporte une quantité record d’électricité

Le 22 décembre 2023, la France a franchi un cap majeur dans le domaine énergétique en exportant un volume record de 18.680 mégawatts (MW) d’électricité. Ce chiffre, surpassant le précédent record de 17.415 MW de février 2019, est le reflet d’une stratégie énergétique efficace et d’une conjoncture favorable. Cette performance est d’autant plus remarquable qu’elle contraste avec la situation de 2022, où la France, confrontée à des problèmes de corrosion dans ses réacteurs nucléaires, avait dû importer de l’électricité à cause d’une production nucléaire au plus bas depuis 30 ans.
Ce record n’a toutefois été possible que grâce à la concomitance de plusieurs facteurs positifs. Premièrement, la demande intérieure d’électricité a été réduite en raison des vacances et de températures plus élevées que la moyenne. Deuxièmement, la disponibilité accrue du parc nucléaire, après une année de maintenance et de réparations intensives, a permis une production énergétique robuste. Enfin, la contribution significative de l’énergie éolienne, couvrant près de 20% de la production nationale sur une semaine, a été portée par une météo venteuse.

 

La France retrouve sa place centrale dans le marché énergétique européen

Ce record d’exportation a des implications profondes pour le marché énergétique européen. La France se positionne comme un fournisseur d’énergie fiable et compétitif, capable de répondre aux besoins de ses voisins européens, notamment le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Benelux, la Suisse, l’Italie et l’Espagne, premiers destinataires de l’exportation du 22 décembre 2023.

La question se pose désormais de la pérennité de cette performance. Les indicateurs actuels, parmi lesquels la faible probabilité de coupures d’électricité annoncée par RTE pour cet hiver, sont positifs. Cependant, le secteur énergétique est soumis à des fluctuations constantes et à des défis tels que la transition vers des sources d’énergie renouvelables et les tensions internationales.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
L'augmentation des prix de l'électricité en février 2024 a secoué les budgets de nombreux Français. Selon une enquête de Rothelec, plus de la moitié des ménages prévoient de réduire encore davantage leur consommation et se tournent de plus en plus…
mer 9 Nov 2022
Les niveaux atteints par le déficit commercial français sont littéralement stratosphériques, et incontestablement très inquiétants. Sur douze mois glissants, la barre des 150 milliards d’euros de déficit est quasiment franchie. Parmi les causes : les importations d’énergie, et en particulier…
jeu 16 Fév 2023
Ce sont 2900 emplois qui seront créés en 2023 par Enedis, afin de bâtir « la nouvelle France électrique des régions ». Pour la première fois depuis cinq ans, les effectifs d’Enedis vont augmenter, après des années de plans d’économies et de…
lun 26 Déc 2022
C’est une première depuis le début de la guerre en Ukraine : le prix de l’électricité, mais aussi du gaz, est repassé à son niveau d’avant la crise. Elevé, certes, mais sans commune mesure avec les poussées de fièvre de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.