Orano : les groupes japonais JNFL et MHI entrent au capital

Orano : les groupes japonais JNFL et MHI entrent au capital

orano_entree_capital_japonais

Conformément aux accords initiaux signés avec Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) en mars 2017, les deux sociétés japonaises sont entrées au capital du groupe français Orano à hauteur de 500 millions d’euros. Cette participation vient s’ajouter aux 2,5 milliards d’euros réinjectés par l’Etat français dans le cadre du plan de restructuration du groupe Areva, rebaptisé depuis Orano.

Le groupe nucléaire Orano a annoncé mardi 27 février 2018, l’entrée à son capital des sociétés japonaises Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) et Mitsubishi Heavy Industries (MHI). Cette opération fait suite à la réalisation, le 31 décembre 2017, de la cession du contrôle majoritaire de Framatome (anciennement New NP) par Areva SA à EDF, ainsi qu’à la levée des conditions de nature réglementaire relatives à l’entrée au capital des deux investisseurs japonais. Le capital d’Orano est désormais détenu par l’Etat à hauteur de 45,2 %, le CEA à hauteur de 4,8 %, Areva SA à hauteur de 40 %, JNFL à hauteur de 5 % et MHI à hauteur de 5 %.

Dernière étape du plan de restructuration de la filière nucléaire française

Cette opération constitue la dernière étape majeure de la restructuration de la filière nucléaire française, engagée en 2015, et marque la fin de la phase de constitution du groupe Orano. « Avec une structure financière renforcée, des partenariats stratégiques solides, Orano a désormais les moyens de se développer pour répondre à son ambition d’être l’acteur de référence de la production et du recyclage des matières nucléaires, de la gestion des déchets et du démantèlement », explique le groupe dans un communiqué.

Pour rappel, la restructuration de la filière nucléaire française a conduit à la création de plusieurs entités : Orano, recentrée sur le cycle du combustible nucléaire ; Framatome, la branche réacteurs qui est passée sous le contrôle d’EDF ; et Areva SA, qui ne conserve que quelques activités dont principalement le chantier du réacteur nucléaire Olkiluoto 3 (OL3) en Finlande.

Crédits photo : Bastien Bruno – Orano

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 12 Oct 2017
Des militants de l'ONG Greenpeace se sont introduits très tôt dans la matinée du jeudi 12 octobre 2017 sur le site de la centrale nucléaire de Cattenom en Moselle. Cette action qualifiée d' "irresponsable" par EDF fait suite à un…
lun 26 Août 2013
Quinze experts de l'Autorité japonaise de régulation du secteur nucléaire (ARSN) se sont rendus, vendredi 23 août, à Fukushima pour constater et observer les fuites d’un réservoir qui auraient laissées s’écouler 300 tonnes d’eau radioactive. Le ministre japonais de l'Industrie…
jeu 18 Fév 2016
L’ancien ministre de l’Environnement et fondateur des Amis de la Terre, Brice Lalonde, reprend son bâton de pèlerin et continue sa croisade contre le réchauffement climatique. Au lendemain de la COP21, le conseiller spécial développement durable aux Nations unies espère…
lun 3 Fév 2014
Mardi 25 janvier, la Pologne a officiellement adopté son programme national d’énergie nucléaire. Il va fixer les conditions réglementaires et technologiques préalables à la construction des deux premières centrales nucléaires polonaises. Varsovie mise sur l’atome pour sortir de sa dépendance…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.