Pétrole : Total mise sur une hausse de 10% de la demande mondiale d’ici 2040

Pétrole : Total mise sur une hausse de 10% de la demande mondiale d’ici 2040

biocarburants

En pleine diversification de son activité dans les énergies renouvelables et la fourniture d’énergie aux particuliers, le géant pétrolier Total n’en a pas pour autant abandonné son principal fonds de commerce. Le groupe français devrait continuer à développer sa production pétrolière dans les décennies à venir afin de satisfaire une demande en augmentation. Selon ses propres prévisions, rendues public lundi 19 février 2018, la demande mondiale de pétrole devrait en effet enregistrer une hausse de 10% d’ici 2040.

Qualifié de « piste de réflexion » (et non de réelle prévision tant les incertitudes sont importantes), le scénario proposé à la presse lundi 19 février 2018 par le producteur historique de gaz et de pétrole français, fait une fois de plus la part belle au pétrole dans le secteur des transports. Selon cette projection, la demande mondiale de pétrole pourrait augmenter d’environ 10,8% d’ici 2040, soit l’équivalent de 10 millions de barils par jour (mb/j) supplémentaires par rapport à 2015 (92,5 mb/j), du fait d’une augmentation des distances parcourues par les véhicules thermiques en circulation.

Un nombre de kilomètres parcourus en forte augmentation

En effet, si la demande d’hydrocarbures devrait baisser dans les secteurs du bâtiment (-2 mb/j), de l’énergie (-3 mb/j) et dans les usages non énergétiques (-1 mb/j), « la croissance du nombre de kilomètres parcourus sera telle (entre 3% et 4% par an selon les secteurs) qu’elle ne pourra être compensée par les gains d’efficacité des moteurs et les différents substituables (véhicules électriques, biogaz, etc.) », explique Total. La demande pour le transport individuel pourrait ainsi augmenter de 2 mb/j d’ici 2040, celle pour le transport routier de 6 mb/j, celle des bateaux de 1 mb/j et celle de l’aviation de 4 mb/j.

Pour élaborer ce scénario, Total s’est basé sur le fait que les ventes de véhicules électriques atteindront 50% des ventes dans le transport individuel en 2040. « C’est l’efficacité des moteurs qui va être l’élément le plus important » de la réduction de demande de pétrole, précise la compagnie. Dans le cas où les véhicules électriques atteindraient 70% des ventes en 2040, la demande diminuerait alors de 3 mb/j par rapport au scénario actuel. Elle augmenterait en revanche de 2mb/j supplémentaires si les véhicules propres ne représentaient que 30% des ventes. Notons pour finir que le scénario moyen proposé par Total reste bien au-dessus de celui imaginé par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) qui, pour maintenir la température à +2°C d’ici 2100, prévoit une réduction de la demande autour de 75 mb/j en 2035.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 21 Fév 2020
Ce jeudi 20 février 2020, le Crédit Mutuel Alliance Fédérale a annoncé qu'il allait cesser de financer le charbon. L'ensemble mutualiste a revendu tous ses actifs liés aux activités charbonnières et ne proposera plus de prêts liés à cet hydrocarbure.…
ven 22 Fév 2019
La Secrétaire d’Etat à la transition écologique, Emmanuelle Wargon s’est rendue jeudi 21 février 2019 à Arras et Cambrai afin de participer au début d’une opération assez inhabituelle. En effet, 1,3 million d’habitants vont recevoir la visite d’un chauffagiste en…
mer 15 Fév 2017
A la suite de la mise en application de l'accord de réduction de la production signé en décembre par les pays membres de l'Opep et certains pays non membres, l'offre mondiale de pétrole a diminué de manière significative au mois…
jeu 26 Juil 2018
Les deux dernières tranches de la « petite sœur des hauts-fourneaux » ont été démolies le 22 juillet. Retour sur la disparition de la centrale thermique de Richemont (Moselle), dont le site devrait être complètement réhabilité par EDF à l’horizon 2020. Quelques…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.