New AREVA : protocole d'accord signé avec son partenaire chinois CNNC

New AREVA : protocole d’accord signé avec son partenaire chinois CNNC

New-areva-CNNC-usine-traitement-combustibles-nucleaires

En visite en Chine aux côtés du Président de la République Emmanuel Macron, les représentants du groupe New AREVA, ont fait un pas de géant vers la concrétisation du projet d’usine chinoise de traitement et de recyclage des combustibles usés. New Areva et son partenaire chinois China National Nuclear Corporation (CNNC) ont en effet signé mardi 9 janvier à Pékin, un protocole d’accord commercial réaffirmant leur engagement mutuel dans le cadre de ce projet espéré pour 2018. Les discussions vont se poursuivre dans l’objectif d’arriver à la signature du contrat dans de bonnes conditions pour les deux parties.

Recentré sur les activités d’extraction et de traitement du combustible (de l’extraction de l’uranium dans les mines au démantèlement des centrales) depuis la cession de ses activités réacteur à EDF, le groupe Areva pourrait bien décrocher le contrat qui pérennisera son activité dans les années à venir. Après plus de dix années de négociations, un premier « mémorandum pour un accord commercial » a enfin été conclu mardi 9 janvier 2018, avec le groupe CNNC pour la construction d’une usine de traitement des combustibles nucléaires usés. “A travers la signature de cet accord, c’est la reconnaissance de l’importance du traitement/recyclage en Chine et le choix de la technologie et de l’expertise d’ingénierie de New AREVA qui permet de fournir à ses clients les technologies permettant une production d’électricité bas carbone.”

Un contrat officiel signé au printemps

Signé en présence du Président de la République populaire de Chine, M. Xi Jinping, et du Président de la République française, M. Emmanuel Macron, cet accord fait état des avancées significatives obtenues dans le cadre des négociations au cours de ces derniers mois. Il devrait se poursuivre par la signature d’un contrat officiel au printemps, et le lancement du projet d’ici la fin de l’année. « CNNC et New AREVA ont intensifié leurs efforts pour parvenir à un accord contractuel et nous en voyons aujourd’hui les résultats très positifs. Je me réjouis de la finalisation prochaine des négociations et du démarrage de ce projet emblématique avec notre partenaire CNNC en 2018 », a déclaré Philippe Knoche, Directeur Général de New AREVA.

Cette usine, d’une capacité de traitement de 800 tonnes par an, sera bâtie sur le modèle des usines de La Hague et Melox, « reconnues pour leurs technologies éprouvées, leurs normes de sûreté et de sécurité les plus strictes et leur performance industrielle », a ajouté le groupe Areva dans un communiqué.

Crédits photo : New Areva

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 17 Nov 2014
Alors que la Belgique s’apprête à passer un hiver économe en énergie, faute d’une capacité de production d’électricité suffisante à la suite de l’arrêt de plusieurs de ses réacteurs nucléaires, GDF Suez annonce que deux d’entre eux pourraient être remis en…
mar 16 Mai 2017
Interpellé par la justice sur le manque de transparence des accords signés dans le cadre du nouveau programme nucléaire, le gouvernement sud-africain n'entend pas pour autant renoncer à l'énergie nucléaire, considérée comme indispensable pour garantir la stabilité du réseau. La…
lun 7 Nov 2022
Ce 4 novembre 2022, EDF et General Electric ont signé un accord définitif pour le rachat, par l’énergéticien français, des activités de GE Steam Power portant sur « l’îlot conventionnel » des centrales nucléaires, en particulier les turbines Arabelle. Ce…
ven 31 Juil 2015
En matière de sûreté dans le nucléaire, il y a un avant et un après Fukushima. A la centrale de Saint-Laurent (Loir-et-Cher), une dalle de béton sur laquelle va reposer le bâtiment "Dus" (Diesel Ultime Secours) a été coulée d'une seule pièce…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.