Tarifs réglementés : le médiateur de l'énergie recommande une suppression "progressive" - L'EnerGeek

Tarifs réglementés : le médiateur de l’énergie recommande une suppression “progressive”

jean_gaubert_mediateur_national_energie

Réagissant à la décision du Conseil d’Etat de déclarer les tarifs réglementés de vente du gaz contraire au droit européen, le Médiateur de l’énergie, Jean Gaubert, a souhaité jeudi 20 juillet 2017, que la suppression prochaine de ces tarifs soit “progressive” et qu’un système de “prix de référence” soit maintenu pour accompagner les consommateurs. Le médiateur espère ici avant tout éviter de rencontrer des difficultés similaires à celles apparues lors de la disparition de ces tarifs pour les professionnels, en optimisant au maximum l’information des usagers.

Jean Gaubert, le Médiateur national de l’énergie, plaidait depuis plusieurs mois déjà pour un maintien de ce système de tarification, qu‘il considère comme le meilleur moyen d’éviter une hausse des prix pour les consommateurs. A défaut d’avoir été suivi par le Conseil d’Etat, qui a ouvert la voie à une suppression de ces tarifs dans une décision rendue mercredi 19 juillet, le médiateur insiste pour que cette transition vers une libéralisation totale du marché se fasse en douceur.

Lire aussi : Le médiateur national de l’énergie toujours favorable au maintien des tarifs réglementés

Il recommande ainsi “une suppression progressive” de ces tarifs encore appliqués par Engie à 5 millions de consommateurs afin “d’anticiper avec pédagogie les changements à venir”, et demande la mise en place d’un autre tarif de référence. “Il faut mettre en place un prix de référence, qui fasse office de repère pour les consommateurs d’électricité et de gaz naturel”, explique Jean Gaubert dans un communiqué, ajoutant qu’il souhaite l’ouverture d’une “concertation” en ce sens entre tous les acteurs du marché. “Il est indispensable de s’y préparer”, a argumenté le Médiateur, rappelant que la phase de suppression des tarifs pour les professionnels “ne s’était pas déroulée sans difficultés”, du fait d’un manque d’information et d’anticipation des clients concernés.

Lire aussi : Rapport du Conseil d’Etat : vers la fin des tarifs réglementés du gaz ?

Mercredi soir, le groupe Engie, principal acteur du marché du gaz concerné par les tarifs réglementés, appelait lui aussi à “une période de transition suffisamment longue”, alors qu’un consommateur sur deux ignore encore qu’il n’est pas obligé de se fournir en énergie auprès des anciens monopoles EDF et Engie (ex-GDF Suez).

Crédits photo : LesFurets.com

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 30 Oct 2020
Mercredi 28 octobre, le président Emmanuel Macron a annoncé le début du reconfinement sur l’ensemble du territoire. Du vendredi 30 octobre au 1e décembre, la France vit un nouvel épisode de confinement, cette fois en pleine saison froide. Autre changement…
lun 21 Août 2017
Que vous soyez acheteur potentiel ou vendeur d’une maison ou d’un bâtiment, connaître en détails la performance énergétique du logement en question est indispensable pour évaluer son prix et le coût des travaux éventuels qui seront à réaliser. Pas simple…
jeu 14 Nov 2013
Aminata Touré, Première Ministre du Sénégal, a indiqué lors de sa Déclaration de Politique Générale que "l'électricité coûte plus cher au Sénégal qu'aux États-Unis". Véritable casse-tête pour le gouvernement du Sénégal, le coût de l'électricité est un véritable handicap pour…
mer 20 Juil 2016
Lundi 18 juillet, l’Autorité des Marchés Financiers a officialisé la prise de contrôle de Saft, fabricant français de batteries haute technologie, par Total. Depuis le mois de mars dernier et la présentation du projet « One Total », le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, ne cache…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.