Tarifs réglementés : le médiateur de l'énergie recommande une suppression "progressive" - L'EnerGeek

Tarifs réglementés : le médiateur de l’énergie recommande une suppression “progressive”

jean_gaubert_mediateur_national_energie

Réagissant à la décision du Conseil d’Etat de déclarer les tarifs réglementés de vente du gaz contraire au droit européen, le Médiateur de l’énergie, Jean Gaubert, a souhaité jeudi 20 juillet 2017, que la suppression prochaine de ces tarifs soit “progressive” et qu’un système de “prix de référence” soit maintenu pour accompagner les consommateurs. Le médiateur espère ici avant tout éviter de rencontrer des difficultés similaires à celles apparues lors de la disparition de ces tarifs pour les professionnels, en optimisant au maximum l’information des usagers.

Jean Gaubert, le Médiateur national de l’énergie, plaidait depuis plusieurs mois déjà pour un maintien de ce système de tarification, qu‘il considère comme le meilleur moyen d’éviter une hausse des prix pour les consommateurs. A défaut d’avoir été suivi par le Conseil d’Etat, qui a ouvert la voie à une suppression de ces tarifs dans une décision rendue mercredi 19 juillet, le médiateur insiste pour que cette transition vers une libéralisation totale du marché se fasse en douceur.

Lire aussi : Le médiateur national de l’énergie toujours favorable au maintien des tarifs réglementés

Il recommande ainsi “une suppression progressive” de ces tarifs encore appliqués par Engie à 5 millions de consommateurs afin “d’anticiper avec pédagogie les changements à venir”, et demande la mise en place d’un autre tarif de référence. “Il faut mettre en place un prix de référence, qui fasse office de repère pour les consommateurs d’électricité et de gaz naturel”, explique Jean Gaubert dans un communiqué, ajoutant qu’il souhaite l’ouverture d’une “concertation” en ce sens entre tous les acteurs du marché. “Il est indispensable de s’y préparer”, a argumenté le Médiateur, rappelant que la phase de suppression des tarifs pour les professionnels “ne s’était pas déroulée sans difficultés”, du fait d’un manque d’information et d’anticipation des clients concernés.

Lire aussi : Rapport du Conseil d’Etat : vers la fin des tarifs réglementés du gaz ?

Mercredi soir, le groupe Engie, principal acteur du marché du gaz concerné par les tarifs réglementés, appelait lui aussi à “une période de transition suffisamment longue”, alors qu’un consommateur sur deux ignore encore qu’il n’est pas obligé de se fournir en énergie auprès des anciens monopoles EDF et Engie (ex-GDF Suez).

Crédits photo : LesFurets.com

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 10 Avr 2017
Transition énergétique, déploiement des smart grids… La redistribution des cartes dans l’industrie énergétique n’a jamais été aussi importante, et elle implique désormais une évolution majeure pour les gestionnaires de réseau. C’est cette évidence qui a poussé les deux opérateurs français…
jeu 28 Jan 2016
Selon un communiqué officiel publié par le gouvernement chinois le mardi 19 janvier dernier, la production d'électricité en Chine a reculé en 2015 pour la première fois depuis plusieurs décennies. Une tendance qui reflète, outre la contraction actuelle de la…
lun 10 Juil 2017
Décidément, les effets d’annonce en faveur des véhicules propres et de la mobilité durable se multiplient en ce début d’été. Après le groupe suédois Volvo qui annonçait cette semaine sa volonté de ne lancer plus que des véhicules électriques ou…
mer 27 Mar 2013
En une décennie, le Portugal a fait passer la part des énergies renouvelables dans sa production d’électricité de 34% à 47%. Le Portugal tout comme l’Espagne, qui a développé les énergies vertes, font de la péninsule ibérique une région à…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.