Direct Energie acquière une centrale à gaz de 400 MW en Belgique - L'EnerGeek

Direct Energie acquière une centrale à gaz de 400 MW en Belgique

centrale gaz belgique

Le groupe Direct Energie, troisième acteur du marché de l’électricité et du gaz en France, a annoncé la semaine dernière la finalisation de l’acquisition de 100% du capital de la société Marcinelle Energie pour 36,5 millions d’euros à l’italien Enel. Cette société exploite une centrale à gaz de 400 MW située à Charleroi, en Belgique, et entre ainsi dans le cadre de la nouvelle stratégie d’intégration verticale mise en place par l’énergéticien français.

A l’heure de la transition énergétique, l’investissement de certains groupes énergétiques français dans de nouvelles installations de production thermique pourrait surprendre. Pourtant, les technologies thermiques, aussi peu utilisées soient-elles, restent à ce jour les seules capables de garantir la stabilité de notre réseau électrique et doivent elles aussi s’adapter aux nouvelles exigences environnementales en matière d’émissions de CO2. En offrant la possibilité de mobiliser une grande quantité d’énergie en très peu de temps, la branche thermique permet de coordonner la production à la demande et de faire face aux pics de consommation.

Les centrales à cycle combiné au gaz ont un rôle crucial à jouer dans la transition énergétique européenne. Grâce à leur flexibilité et à leurs hautes performances environnementales, elles constituent le complément incontournable des énergies renouvelables intermittentes et de la production nucléaire, pour assurer la sureté du système électrique européen“, explique Xavier Caïtucoli, PDG de Direct Energie.

Lire aussi : L’industrie gazière prévoit une hausse de la demande d’ici 2030

Désireux d’aller au delà de la simple fourniture de gaz et d’électricité en se dotant de moyens de production d’énergie, le groupe français poursuit ses investissements dans la filière et vient de finaliser, le 30 décembre dernier, le rachat d’une centrale à gaz de 400 MW en Belgique. Direct Energie détient désormais plus de 800 MW de capacité de production d’électricité, ce qui doit lui permettre “une meilleure couverture des conditions d’approvisionnement du parc clients en France et en Belgique“, indique l’entreprise dans un communiqué.

Lire aussi : Le virage à 180° de l’industrie gazière

Pour rappel, Direct Energie avait déjà racheté, il y a un an, la société 3CB, filiale française du groupe suisse Alpiq dédiée à la production d’électricité. Cette société exploite une centrale thermique à cycle combiné gaz (CCG) d’une capacité de 408 MW mise en service en 2011 à Bayet, dans l’Allier.

Crédits photo : Marcinelle Energie

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 23 Fév 2018
Alors que l’Union européenne tente toujours de réformer un marché du carbone devenu inefficace, l’Asie se lance elle aussi progressivement dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. Après la Chine qui annonçait début janvier 2018…
mar 29 Avr 2014
Jeudi 17 avril, une page s'est tournée : la production de la dernière tranche à charbon (250MW) de la centrale de Blénod encore en activité a été définitivement arrêtée après 46 ans de fonctionnement. Le site lorrain a désormais entièrement…
mer 24 Avr 2019
Les économies d’énergie font partie des priorités désignées le gouvernement. Pour cela, l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, avait décidé de prendre à bras le corps le problème des "passoires thermiques". Ces logements précaires empêchent leurs…
lun 17 Mar 2014
Part importante du diesel dans le parc automobile français, chauffage au bois, circonstances climatiques particulières… Les causes du pic de pollution qui touche actuellement un tiers du pays sont multiples. Une autre explication de la vague de pollution, jusqu’ici peu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.