Recharger la batterie de son smartphone en 30 secondes : StoreDot l'a fait - L'EnerGeek

Recharger la batterie de son smartphone en 30 secondes : StoreDot l’a fait

smartphone_photo_nuonStoreDot, une start-up israélienne, a mis au point un chargeur permettant de recharger la batterie d’un smartphone en seulement… 30 secondes. Une révolution qui devrait faire l’objet d’une commercialisation à grande échelle dans les années à venir.

 

 

 

 

[stextbox id=”info”]Les énergies nouvelles au service de la téléphonie mobile ?[/stextbox]

C’est à l’occasion de la Think Next Conference de Microsoft qui s’est tenue à Tel Aviv (Israël) que la société StoreDot a fait la démonstration, lundi 7 avril, de son chargeur rapide. En 30 secondes, un exemplaire du modèle Galaxy S4 développé par le constructeur coréen Samsung a pu être rechargé quasi complètement.

Pour ce faire, StoreDot s’appuie sur les “nanodots”, ces minuscules molécules bio-organiques synthétisées chimiquement et qui permettent de produire de l’énergie en grande quantité, comme l’explique le PDG de la start-up, le Dr Doron Myersdorf : “Nous avons développé une génération d’électrodes avec de nombreux matériaux, les MFE, électrodes multi-fonctions. D’un côté, il agit comme un supercondensateur (avec une capacité de charge très rapide), et de l’autre, c’est comme une électrode de lithium (avec une batterie se déchargeant lentement)”. Les nanodots présentent deux avantages. Ecologique : ils sont respectueux de l’environnement et non toxiques. Economique : présents en grande quantité, leur coût de production est très attractif.

Ce n’est pas la première fois qu’une nouvelle forme d’énergie, renouvelable, est mise au service de la qualité de nos téléphones mobiles. Aujourd’hui, l’autonomie des batteries qui équipent les smartphones demeure un de leurs principaux inconvénients, mais constitue par ailleurs un enjeu de taille pour les chercheurs et les firmes. L’an dernier, déjà, une start-up française baptisée Wysips mettait au point un procédé de recharge de la batterie via un écran composé de cellules photovoltaïques !

 

[stextbox id=”info”]Vers une commercialisation en 2016 ?[/stextbox]

StoreDot envisagerait de proposer à la vente une version miniaturisée de cette batterie d’ici 2016. Son prix ? Entre 20 et 30 euros. Tout l’enjeu, pour la start-up israélienne, consistera à séduire les constructeurs électroniques en misant sur la qualité écologique et l’aspect économique de sa technologie.

Pour l’heure, la firme doit parvenir à miniaturiser sa batterie, qui fait aujourd’hui la taille d’un gros bloc secteur. Par ailleurs, le prototype testé à Tel Aviv ne peut charger que des batteries des modèles Galaxy de Samsung – ce qui a alimenté les rumeurs selon lesquelles la compagnie coréenne serait le principal investisseur et soutien de StoreDot.

Aujourd’hui, cette dernière capitalise un financement total de 6,25 millions de dollars. Mais dans l’optique d’une future commercialisation à grande échelle, la firme envisage de lever 20 millions de dollars et de construire sa propre usine pour, éventuellement, travailler sur d’autres usages de sa batterie révolutionnaire (télévisions, ordinateurs, voitures électriques…).

Rédigé par : Fabien Maout

Avatar
jeu 22 Oct 2015
Depuis la création d’une prime pour l’achat d’un véhicule électrique, l'Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere-France) constate une hausse des ventes de "voitures propres". Au niveau de la production, le constructeur automobile Renault vient par exemple…
ven 16 Oct 2015
A seulement quelques semaines de la conférence internationale sur le climat de Paris, la Chine a dévoilé fin septembre son ambition d'appliquer au niveau national dès 2017 un nouveau système de plafonnement et d'échange de droits d'émissions de gaz à…
mer 30 Nov 2022
Bienvenue au tiers-monde : non seulement la France risque de subir des coupures d’électricité cet hiver, en raison de l’indisponibilité d’une partie de son parc nucléaire, notamment à cause de décisions politiques iniques mais... le réseau téléphonique mobile aussi risque,…
lun 1 Déc 2014
A Hauterive, près de Neufchâtel (Suisse), la société Meyer Burger a annoncé le 17 novembre la production pilote de cellules solaires ultra-performantes. La technologie est fondée sur l’hétérojonction, qui permet des rendements plus élevés (22% supplémentaires) et des coûts de…