Si la circulation est souvent montrée du doigt pour expliquer les épisodes de forte pollution atmosphérique dans les agglomérations françaises, le secteur résidentiel n’est pas dénué de toute responsabilité, bien au contraire. La consommation d’énergie dans l’habitat joue même un rôle prépondérant dans la pollution de l’air de manière générale, et chacun est en mesure d’agir pour préserver la qualité ...