Ikea se met à la vente de panneaux solaires - L'EnerGeek

Ikea se met à la vente de panneaux solaires

ikea-panneaux-solaires

Après avoir conquis le cœur des consommateurs grâce à des meubles en kit, Ikea s’est lancé en avril 2017 sur le marché des énergies renouvelables en vendant désormais des panneaux solaires dans ses magasins. Pour l’instant l’offre n’est disponible qu’en Grande-Bretagne, mais si l’essai est concluant, Ikea pourrait étendre son offre dans de nombreux autres pays, à commencer par la France. Plus qu’une simple opportunité commerciale, cette offre photovoltaïque démontre qu’une nouvelle étape est sur le point d’être franchie dans le développement des énergies renouvelables grâce à la vente directe aux particuliers. Une petite révolution pour les consommateurs.

Des panneaux solaires vendus en magasins Ikea

Acheter ses panneaux solaires en libre-service dans un grand magasin : pourquoi pas ? Avec sa nouvelle offre photovoltaïque, c’est cette option que le géant suédois Ikea offre à ses clients britanniques depuis avril 2017. La gamme solaire se compose de panneaux solaires ainsi que de batteries de stockage (disponibles depuis juillet), et les clients peuvent choisir leur installation à la carte en fonction de leurs besoins. Les particuliers ont le choix entre une installation complète ou l’achat individuel de panneaux et de batteries de stockage en fonction de leurs besoins. De cette manière, ils peuvent remplacer ou compléter leur installation existante. En outre ils choisissent entre deux types de panneaux solaires : les panneaux bleus pour l’entrée de gamme et les panneaux noirs, d’un prix supérieur mais qui offrent un meilleur rendement. Côté tarif, il faut compter entre 3 500 euros et 10 000 euros selon le type d’installation choisi. Ikea garantit par ailleurs ses panneaux solaires pendant 25 ans et l’installation pendant 6 ans.

Ikea propose deux types de panneaux solaires à la vente : des panneaux bleus en entrée de gamme, et des panneaux noirs plus performants mais au tarif supérieur.

Selon les estimations présentées par Ikea, un foyer britannique peut espérer couvrir 40% de ses besoins énergétiques grâce aux panneaux solaires ; ce nombre passe à 80% pour une installation de panneaux complétée par des batteries de stockage. Au final, un foyer peut espérer amortir son installation photovoltaïque au bout de douze ans.

La Grande-Bretagne comme terrain d’expérience

Ikea et l’énergie solaire, c’est une longue histoire. Depuis une dizaine d’année, le réseau de magasins d’Ikea s’est mis peu à peu au vert en intégrant des unités de production d’énergie renouvelable. L’entreprise peut ainsi se targuer d’avoir installé plus de 700 000 panneaux solaires sur les toits de ses magasins un peu partout dans le monde. Avec sa nouvelle offre photovoltaïque accessible à tous, Ikea souhaite désormais se positionner sur le marché des énergies renouvelables pour les particuliers. Avant de se lancer dans cette nouvelle tentative, Ikea a d’ailleurs commandé une étude de marché pour analyser la tendance auprès des foyers britanniques. Il en ressort qu’un tiers des foyers se montre intéressé par l’installation de panneaux solaires sur leur habitation. Pour 60% des foyers interrogés, la motivation principale est de faire des économies sur leur facture d’énergie.

Des informations d’autant plus cruciales qu’Ikea a déjà tenté une expérience solaire peu concluante en 2013. L’entreprise s’était associée au chinois Hanergy mais les résultats avaient été décevants. Cette fois, Ikea a décidé de mettre toutes les chances de son côté en choisissant Solarcentury comme partenaire. Ce spécialiste du photovoltaïque est leader sur le marché britannique. Pour l’instant, le test se fait à petite échelle : la nouvelle gamme photovoltaïque est seulement disponible dans les magasins britanniques ainsi que dans quelques magasins des Pays-Bas et de Suisse.

En s’associant à Solarcentury, leader du marché photovoltaïque outre-Manche, Ikea espère gagner rapidement des parts de marché.

A quand la vente dans les magasins Ikea français ?

Avec seulement quelques mois de ventes, il est encore trop tôt pour tirer des enseignements de la mise en vente de cette nouvelle gamme de panneaux solaires. Mais la question se pose déjà de savoir quelle sera la prochaine étape pour le géant suédois. Une chose est sûre : si Ikea décide de lancer sa gamme photovoltaïque dans d’autres pays européens, la France devrait être en tête de liste des pays choisis. En effet, Solarcentury, le partenaire d’Ikea pour ce projet, est déjà implanté sur le marché français depuis 2007. On peut donc imaginer qu’un déploiement de l’offre solaire d’Ikea dans l’hexagone serait rapide et facile à mettre en place. Par ailleurs, la baisse progressive du prix d’achat des panneaux solaires a rendu à nouveau le photovoltaïque attractif auprès des particuliers. Dans ce contexte propice, la nouvelle gamme solaire Ikea ainsi que le déploiement de l’offre Tesla laissent présager d’un regain d’intérêt pour le photovoltaïque dans un très proche avenir.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 26 Juin 2013
Le stockage de l’énergie éolienne est un enjeu majeur pour le développement de cette source d’électricité. Le célèbre Institut de Technologie du Massachusetts (le MIT, aux Etats-Unis) travaille actuellement sur un projet de stockage innovant à destination des éoliennes flottantes.…
ven 10 Jan 2014
L’électricien français, par l’intermédiaire de sa filiale américaine dédiée au développement des énergies renouvelables (EDF Renewable Energy), a acquis deux projets éoliens importants aux Etats-Unis. Le premier projet concerne le futur parc de Roosevelt, au Nouveau-Mexique. Cette ferme aura une…
ven 8 Nov 2013
Kaal Masten, spécialiste hollandais de l'éclairage public, a profité de la Journée de l’espace public à l’Expo Houten au Pays-Bas pour présenter son Spirit, nom de baptême du premier pylône d’éclairage à énergie solaire indépendant du monde. Développé depuis plus…
mar 10 Mar 2015
Le groupe français Alstom a annoncé, au début du mois de mars, la signature d'un contrat de 58 millions d'euros avec le constructeur Sinohydro. Cet accord, le 3ème entre l'entreprise chinoise et Alstom, porte notamment sur la fourniture d'équipements électromécaniques à…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *