La filière nucléaire veut accroître la radioprotection des Français - L'EnerGeek

La filière nucléaire veut accroître la radioprotection des Français

iode2016Au début de l’année 2016, les services de l’Etat, l’ASN et EDF ont lancé une campagne de distribution de comprimés d’iode. Cette opération de prévention, qui s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises ou aux établissements scolaires situés à moins de 10 km des centrales françaises, va être relancée dans le courant du mois de septembre.

Conformément à la législation en vigueur, les acteurs de la filière nucléaire (opérateurs et régulateurs) assurent une distribution de pastilles d’iode aux publics pouvant être surexposés à la radioactivité issue des installations énergétiques. Depuis 1997, l’opération a été renouvelée à quatre reprises afin d’éviter la péremption des comprimés : en 2000, en 2005, en 2009 et en 2016.

D’après les résultats publiés par l’Autorité de Sûreté Nucléaire le 8 septembre, « 50 % des particuliers ont retiré leurs comprimés d’iode en pharmacie ». En revanche, seulement 30 % des entreprises concernées sont venues retirer leurs comprimés, tandis que 80 % des établissements scolaires ont effectué la démarche. Huit mois après le début de la distribution, les autorités comptent désormais sur les élus, les Commissions locales d’information, les professionnels de santé et les médias.

En effet, toutes les personnes ayant reçu un bon de retrait peuvent se rendre en pharmacie et recevoir gratuitement les pastilles d’iode. Toutefois, chaque citoyen étant responsable de son approvisionnement, on constate actuellement d’importantes différences entre les taux de distribution : aux alentours de la centrale de Civaux 62,8% des particuliers ont de nouveaux comprimés, contre seulement 43,2% des riverains de la centrale de Penly.

En sollicitant des intermédiaires pour relayer leur message, les acteurs de la filière nucléaire entendent « poursuivre la mobilisation » afin que l’ensemble des riverains disposent des nouveaux comprimés dans les prochains mois. Parallèlement, le responsable communication grand public de l’ASN, Emmanuel Bouchot, continue de répondre aux interrogations des parties prenantes à l’opération (emmanuel bouchot@asn.fr).

Lire aussi : La campagne iode 2016 renforce la culture de radioprotection

Rédigé par : lucas-goal

jeu 14 Août 2014
Selon la Word Nuclear Association, le nucléaire vit une période déterminante en Europe. La réussite des projets en cours (France, Finlande, Slovaquie) et à l’étude (Hongrie, Royaume-Uni, Lituanie, Bulgarie, République Tchèque, Pologne, Suède….) déterminera de l’avenir de l'énergie nucléaire sur…
mer 24 Sep 2014
Le groupe nucléaire français Areva prévoit de créer 200 emplois dans le cadre du grand chantier de démantèlement de l'ancienne usine UP2-400 située à la Hague, dans le Cotentin. Un ensemble de bâtiments destinés aujourd'hui au stockage de déchets radioactifs…
ven 31 Jan 2014
Mercredi 29 janvier, Séoul a approuvé le projet de construction de deux réacteurs nucléaires. Ces deux nouvelles tranches doivent relancer la filière nucléaire sud-coréenne, alors que plusieurs centrales sont touchées par des arrêts de réacteurs depuis fin 2012, sur fond…
mar 16 Mai 2017
Avec l’arrivée d’Edouard Philippe à Matignon, beaucoup d’observateurs annoncent un infléchissement de la politique énergétique en faveur du nucléaire. Alors que la transition énergétique a été très peu évoquée lors de l’élection présidentielle, les prochains arbitrages interministériels seront pourtant déterminants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *