La filière nucléaire veut accroître la radioprotection des Français - L'EnerGeek La filière nucléaire veut accroître la radioprotection des Français - L'EnerGeek

La filière nucléaire veut accroître la radioprotection des Français

iode2016Au début de l’année 2016, les services de l’Etat, l’ASN et EDF ont lancé une campagne de distribution de comprimés d’iode. Cette opération de prévention, qui s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises ou aux établissements scolaires situés à moins de 10 km des centrales françaises, va être relancée dans le courant du mois de septembre.

Conformément à la législation en vigueur, les acteurs de la filière nucléaire (opérateurs et régulateurs) assurent une distribution de pastilles d’iode aux publics pouvant être surexposés à la radioactivité issue des installations énergétiques. Depuis 1997, l’opération a été renouvelée à quatre reprises afin d’éviter la péremption des comprimés : en 2000, en 2005, en 2009 et en 2016.

D’après les résultats publiés par l’Autorité de Sûreté Nucléaire le 8 septembre, « 50 % des particuliers ont retiré leurs comprimés d’iode en pharmacie ». En revanche, seulement 30 % des entreprises concernées sont venues retirer leurs comprimés, tandis que 80 % des établissements scolaires ont effectué la démarche. Huit mois après le début de la distribution, les autorités comptent désormais sur les élus, les Commissions locales d’information, les professionnels de santé et les médias.

En effet, toutes les personnes ayant reçu un bon de retrait peuvent se rendre en pharmacie et recevoir gratuitement les pastilles d’iode. Toutefois, chaque citoyen étant responsable de son approvisionnement, on constate actuellement d’importantes différences entre les taux de distribution : aux alentours de la centrale de Civaux 62,8% des particuliers ont de nouveaux comprimés, contre seulement 43,2% des riverains de la centrale de Penly.

En sollicitant des intermédiaires pour relayer leur message, les acteurs de la filière nucléaire entendent « poursuivre la mobilisation » afin que l’ensemble des riverains disposent des nouveaux comprimés dans les prochains mois. Parallèlement, le responsable communication grand public de l’ASN, Emmanuel Bouchot, continue de répondre aux interrogations des parties prenantes à l’opération (emmanuel bouchot@asn.fr).

Lire aussi : La campagne iode 2016 renforce la culture de radioprotection

Rédigé par : lucas-goal

jeu 8 Sep 2016
En France, le secteur du nucléaire emploie approximativement 220 000 salariés dans 2 500 entreprises selon la SFEN. Parmi eux, on compte de nombreux sous-traitants qui souhaitent désormais bénéficier d’un statut unique afin notamment de préserver leur pouvoir d’achat. (suite…)
lun 6 Mar 2017
L'Inspecteur Général pour la Sûreté Nucléaire et la Radioprotection (IGSNR), François de Lastic, a présenté dans un rapport officiel publié vendredi 3 mars dernier, ses appréciations concernant l’état de la sûreté et de la radioprotection au sein du groupe EDF,…
Si l'actuel gouvernement polonais n'hésite pas à consacrer le charbon comme une richesse nationale, première source d'énergie du pays, ses effets indésirables sur l'environnement et la population sont aujourd'hui de plus en plus visibles. Devenu monnaie courante pour l'ensemble des…
jeu 3 Oct 2013
Des tests routiers ont débuté dans les Bouches-du-Rhône pour préparer l’acheminement des composants du futur réacteur de fusion nucléaire ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor). Le projet international ITER (la plus grande coopération scientifique mondiale ? ) vise à construire un réacteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *