L'énergie photovoltaïque est-elle réellement renouvelable ? - L'EnerGeek

L’énergie photovoltaïque est-elle réellement renouvelable ?

Terres_raresSouvent présentée comme la solution miracle, l’énergie photovoltaïque séduit de très nombreux pays africains, à l’instar du Burkina Faso. Pourtant, le bloggeur canadien Philippe Gauthier, du mensuel culturel « Voir », rappelle que cette technologie nécessite des métaux rares qui « limiteront sérieusement le déploiement à venir de l’énergie solaire ».

Le 1er août, le Burkina Faso démarrait la construction d’une centrale solaire à Zina. Comme de nombreux pays du continent, il compte sur la technologie photovoltaïque pour diversifier son mix énergétique et répondre aux besoins en électricité de sa population. Certains Etats, comme la France et les Etats-Unis, financent d’ailleurs directement des projets renouvelables en Afrique ; ils espèrent ainsi respecter l’accord de la COP21 qui réaffirme « la nécessité de promouvoir l’accès universel à l’énergie durable dans les pays en développement, en particulier en Afrique, en renforçant le déploiement d’énergies renouvelables ».

Lire aussi : Le solaire en Afrique, une opportunité pour la technologie française

Seulement, Philippe Gauthier, dans son billet de blog intitulé « L’énergie solaire plombée par les terres rares », lance un pavé dans la marre. Selon lui, l’énergie solaire ne devrait pas être considérée comme une énergie renouvelable puisque les matériaux utilisés dans la fabrication des panneaux photovoltaïques comportent tous des métaux dont les quantités disponibles sont limitées.

En reprenant les travaux de l’Université suédoise d’Uppsala, il explique que les trois générations de panneaux photovoltaïques sont concernées par ce problème. La première génération, qui représente 90 % du marché actuellement, utilise des connecteurs en argent, « un métal dont les réserves sont extrêmement basses ». La seconde génération (CdTE ou CIGD) absorbe une forte quantité de terres rares (tellure et indium). Enfin, la troisième génération, encore au stade pré-commercial, nécessite du titane et surtout du ruthénium, dont la quantité sur Terre est également limitée.

De quoi freiner les ardeurs de ceux qui croient en l’énergie solaire ? Pour Philippe Gauthier, le photovoltaïque n’est en tout cas pas la solution miracle. « Loin d’être inépuisable, cette source d’énergie est liée aux réserves très limitées de terres rares dont nous disposons ».

Lire aussi : Investir massivement dans les EnR servirait la croissance française selon l’Ademe

Crédit photo : @Géo

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 29 Jan 2016
Le secteur des transports est responsable de 27% des émissions de dioxyde de carbone de l'ensemble de l'économie française. Améliorer le bilan carbone des transports apparait ainsi aujourd'hui comme un des enjeux principal de la transition énergétique. En plus des mesures mises…
ven 14 Juil 2017
A l'instar du groupe EDF, le fournisseur français de gaz et d’électricité Engie s’engage lui aussi pleinement sur le marché des énergies renouvelables chinois. De passage à Pékin mercredi 12 juillet 2017, la directrice générale du géant énergétique français, Isabelle…
jeu 15 Oct 2015
Lors du colloque annuel de l'Union française de l'électricité, la ministre de l’Énergie Ségolène Royal a annoncé la publication d’un « calendrier des appels d'offres sur 2016 et 2017 » pour les énergies renouvelables. D’après les premières indications de la responsable politique…
mar 15 Jan 2013
L'Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) vient de lancer son site internet où est publié le tout premier Atlas mondial sur l'énergie solaire et éolienne. Irena est une agence dont l'objectif est de promouvoir le combat contre le réchauffement…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *