Le démantèlement des centrales nucléaires change de stratégie - L'EnerGeek Le démantèlement des centrales nucléaires change de stratégie - L'EnerGeek

Le démantèlement des centrales nucléaires change de stratégie

démantèlementA en croire l’Autorité de Sûreté Nucléaire, EDF aurait l’intention de changer de stratégie pour démanteler ses réacteurs de première génération. Une information que Sylvain Granger, le « M. Démantèlement » de l’électricien, confirmait dans le journal « Le Monde » au début du mois de juin.

En France, six réacteurs de type « uranium naturel graphite-gaz » sont actuellement arrêtés et doivent être démantelés. Seulement, après avoir auditionné EDF pour la seconde fois, l’ASN indique que l’exploitant aurait opté pour une nouvelle stratégie afin de déconstruire ces réacteurs. Une décision qui reporte la fin des travaux, prévue initialement en 2045, au début du XXIIème siècle.

Lire aussi : L’équipe de France du nucléaire spécialisée dans le démantèlement des centrales

Comme le signale le directeur des déchets, des installations de recherche et du cycle à l’ASN, Fabien Schilz, « on arrive à une durée des installations de plus d’un siècle » tandis que 300 millions d’euros supplémentaires ont été prévus pour le démantèlement. En effet, ces installations – Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher), Chinon (Indre-et-Loire) et Bugey (Ain) -, ont été mises en service entre 1963 et 1972.

Interrogé par le journal « Le Monde » sur le sujet, le M. Démantèlement d’EDF, Sylvain Granger, précise qu’ « il faut dix ans de plus pour revoir les technologies et les tester sur des maquettes ». Pour expliquer ce choix, l’entreprise publique affirme par ailleurs qu’ « il ne s’agit pas d’attendre que la radioactivité diminue d’elle-même, comme le font les Britanniques, mais bien de profiter de l’expérience de Chinon (…) Même avec ce décalage, nous serons les premiers au monde à avoir démantelé un réacteur graphite-gaz. »

Lire aussi : Le démantèlement du site de Marcoule estimé à 370 millions d’euros

Crédit Photo : @CEA

Rédigé par : lucas-goal

jeu 14 Jan 2016
Le 31 décembre 2015, le gouvernement des Etats-Unis a autorisé la Westinghouse Electric Company à finaliser l’acquisition de CB&I Stone & Webster Inc., la division de construction de centrales nucléaires et des services intégrés de CB&I. La filiale du groupe…
jeu 14 Août 2014
Alors que la moitié des réacteurs nucléaires belges ne fonctionnent plus pour des raisons conjoncturelles, la situation électrique belge pose problème. Ainsi, en plus des deux réacteurs, Doel 3 et Tihange 2, fermés depuis 2012 pour des problèmes techniques, s’ajoute le réacteur…
lun 4 Juil 2016
Comme elle s’y était engagée, la ministre de l’Energie, Ségolène Royal, a publié le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie le 1er juillet dernier. Alors que des précisions sur l’évolution du parc nucléaire français devaient être apportées, celles-ci ne seront finalement connues…
ven 20 Jan 2017
Pierre-Franck Chevet, président de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), a donné mercredi 18 janvier, lors de la présentation de ses vœux à la presse, quelques détails supplémentaires concernant les contrôles réalisés sur plusieurs réacteurs nucléaires suite à la découverte de teneurs…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *