Le démantèlement des centrales nucléaires change de stratégie - L'EnerGeek

Le démantèlement des centrales nucléaires change de stratégie

Chantier de démantèlement nucléaire

démantèlementA en croire l’Autorité de Sûreté Nucléaire, EDF aurait l’intention de changer de stratégie pour démanteler ses réacteurs de première génération. Une information que Sylvain Granger, le « M. Démantèlement » de l’électricien, confirmait dans le journal “Le Monde” au début du mois de juin.

En France, six réacteurs de type « uranium naturel graphite-gaz » sont actuellement arrêtés et doivent être démantelés. Seulement, après avoir auditionné EDF pour la seconde fois, l’ASN indique que l’exploitant aurait opté pour une nouvelle stratégie afin de déconstruire ces réacteurs. Une décision qui reporte la fin des travaux, prévue initialement en 2045, au début du XXIIème siècle.

Lire aussi : L’équipe de France du nucléaire spécialisée dans le démantèlement des centrales

Comme le signale le directeur des déchets, des installations de recherche et du cycle à l’ASN, Fabien Schilz, « on arrive à une durée des installations de plus d’un siècle » tandis que 300 millions d’euros supplémentaires ont été prévus pour le démantèlement. En effet, ces installations – Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher), Chinon (Indre-et-Loire) et Bugey (Ain) -, ont été mises en service entre 1963 et 1972.

Interrogé par le journal “Le Monde” sur le sujet, le M. Démantèlement d’EDF, Sylvain Granger, précise qu’ « il faut dix ans de plus pour revoir les technologies et les tester sur des maquettes ». Pour expliquer ce choix, l’entreprise publique affirme par ailleurs qu’ « il ne s’agit pas d’attendre que la radioactivité diminue d’elle-même, comme le font les Britanniques, mais bien de profiter de l’expérience de Chinon (…) Même avec ce décalage, nous serons les premiers au monde à avoir démantelé un réacteur graphite-gaz. »

Lire aussi : Le démantèlement du site de Marcoule estimé à 370 millions d’euros

Crédit Photo : @CEA

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
jeu 1 Mar 2018
Conformément aux accords initiaux signés avec Japan Nuclear Fuel Limited (JNFL) et Mitsubishi Heavy Industries (MHI) en mars 2017, les deux sociétés japonaises sont entrées au capital du groupe français Orano à hauteur de 500 millions d’euros. Cette participation vient…
mer 14 Jan 2015
La Ministre de Écologie, Ségolène Royal, a réaffirmé, dans un entretien accordé à l'Usine Nouvelle le 8 janvier dernier, la place de l'énergie nucléaire dans le mix énergétique français présent et futur. Convaincue qu'il faut faire preuve de pragmatisme plutôt…
Le 24 août, l’Autorité environnementale a publié son avis sur la programmation pluriannuelle de l’énergie du ministère de l’Environnement. Ce dernier étant « positif », selon Ségolène Royal, une consultation du public sera lancée dans les jours qui viennent. (suite…)
mer 23 Oct 2019
Les thématiques liées aux effets du changement climatique prennent de plus en plus d'importance dans les préoccupations des citoyens en Occident, et elles pourraient modifier leur rapport à l'électricité nucléaire, améliorant son acceptabilité. Symptomatiquement, un sondage, publié ce mardi 22…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.