Le démantèlement des centrales nucléaires change de stratégie - L'EnerGeek

Le démantèlement des centrales nucléaires change de stratégie

démantèlementA en croire l’Autorité de Sûreté Nucléaire, EDF aurait l’intention de changer de stratégie pour démanteler ses réacteurs de première génération. Une information que Sylvain Granger, le « M. Démantèlement » de l’électricien, confirmait dans le journal “Le Monde” au début du mois de juin.

En France, six réacteurs de type « uranium naturel graphite-gaz » sont actuellement arrêtés et doivent être démantelés. Seulement, après avoir auditionné EDF pour la seconde fois, l’ASN indique que l’exploitant aurait opté pour une nouvelle stratégie afin de déconstruire ces réacteurs. Une décision qui reporte la fin des travaux, prévue initialement en 2045, au début du XXIIème siècle.

Lire aussi : L’équipe de France du nucléaire spécialisée dans le démantèlement des centrales

Comme le signale le directeur des déchets, des installations de recherche et du cycle à l’ASN, Fabien Schilz, « on arrive à une durée des installations de plus d’un siècle » tandis que 300 millions d’euros supplémentaires ont été prévus pour le démantèlement. En effet, ces installations – Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher), Chinon (Indre-et-Loire) et Bugey (Ain) -, ont été mises en service entre 1963 et 1972.

Interrogé par le journal “Le Monde” sur le sujet, le M. Démantèlement d’EDF, Sylvain Granger, précise qu’ « il faut dix ans de plus pour revoir les technologies et les tester sur des maquettes ». Pour expliquer ce choix, l’entreprise publique affirme par ailleurs qu’ « il ne s’agit pas d’attendre que la radioactivité diminue d’elle-même, comme le font les Britanniques, mais bien de profiter de l’expérience de Chinon (…) Même avec ce décalage, nous serons les premiers au monde à avoir démantelé un réacteur graphite-gaz. »

Lire aussi : Le démantèlement du site de Marcoule estimé à 370 millions d’euros

Crédit Photo : @CEA

Rédigé par : lucas-goal

ven 16 Sep 2016
Jeudi 15 septembre, le gouvernement britannique a confirmé son intention de construire deux EPR à Hinkley Point. Avec cette décision, le Royaume-Uni relance la filière nucléaire en Europe, selon Jean-Bernard Lévy, et renforce sa stratégie bas-carbone. (suite…)
lun 30 Nov 2015
Alors que le géant du nucléaire français Areva est en pleine restructuration, le PDG de Mitsubishi Heavy Industries, Shunichi Miyanaga, a confirmé son intérêt pour l’entité Areva Nuclear Power. Actuellement, l’industriel tricolore cherche encore des partenaires pour acquérir 34% du…
ven 19 Mai 2017
A la suite du feu vert de la Haute cour d'Osaka qui avait confirmé fin mars le droit d'exploitation des unités 3 et 4 de la centrale de Takahama, dans le sud-ouest de l'archipel, la compagnie d'électricité japonaise Kansai Electric…
mer 8 Mar 2017
Après avoir officialisé au début du mois de mars la création de la société Nuclear Solutions, regroupant ses filiales du secteur dans un seul pôle dédié à l’assainissement nucléaire, Veolia poursuit avec succès sa quête de nouveaux marchés. Le groupe…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.