Le démantèlement du site de Marcoule estimé à 370 millions d'euros - L'EnerGeek

Le démantèlement du site de Marcoule estimé à 370 millions d’euros

MarcouleAreva et le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) ont officialisé un accord portant sur le démantèlement des installations nucléaires du site de Marcoule. Pour un montant de 370 millions d’euros, le groupe de Philippe Knoche devra s’occuper de l’ancienne usine de recyclage de combustibles nucléaires usés, sur la période 2016-2020.

Alors que le géant de l’atome s’interroge encore sur son avenir, le CEA vient de prolonger sa coopération avec Areva jusqu’en 2020. Depuis 2005, les deux entités collaborent au démantèlement de l’usine de Marcoule qui a fonctionné entre 1958 et 1997. Cette infrastructure devrait être complètement démantelée à l’horizon 2014.

Alors que c’est la branche démantèlement et services (D et S) qui est chargée des opérations, le directeur du Business Group Aval d’Areva, Guillaume Dureau, explique que « la poursuite de notre collaboration avec le CEA à Marcoule constitue un socle solide pour le développement de notre savoir-faire en matière de démantèlement ». Après la réorganisation de l’entreprise, cette branche constituera une des principales business unit d’Areva Nuclear Cycle ; elle regroupe actuellement 3700 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 650 millions d’euros par an selon Le Figaro.

Le 16 décembre dernier, Areva NC a donc décroché un nouveau contrat sur son cœur de métier. Ce chantier est « un creuset d’innovation pour ce secteur », il a vocation à renforcer l’expertise du groupe tricolore, déjà reconnue à l’international (Angleterre et Etats-Unis notamment).

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mar 22 Jan 2013
Les périodes de grand froid peuvent avoir une influence sur la production et sur la sûreté nucléaire. Lorsqu’il gèle pendant plusieurs jours, les prises d’eau des circuits de refroidissement peuvent en effet être affectées par la formation de glace. L’ensemble…
mar 12 Jan 2016
La campagne iode 2016, organisée conjointement par les services de l'Etat, l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) et Electricité de France (EDF) et qui a débuté hier, a pour objectif de renforcer la culture de "radioprotection" des riverains et des établissements…
mar 14 Jan 2014
D’après les informations des Echos, les groupes français GDF Suez et EDF s’apprêtent à signer un accord définitif avec le gouvernement belge portant sur la prolongation de la durée de vie du réacteur de Tihange 1. Pour la porter de…
jeu 25 Déc 2014
En proie à des difficultés d'approvisionnement électrique liées à l'arrêt imprévu de trois réacteurs, le nouveau gouvernement belge récemment constitué, a confirmé son engagement pour l'énergie nucléaire et la prolongation de dix années supplémentaires pour les réacteurs 1 et 2…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.