Le démantèlement du site de Marcoule estimé à 370 millions d'euros - L'EnerGeek

Le démantèlement du site de Marcoule estimé à 370 millions d’euros

MarcouleAreva et le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) ont officialisé un accord portant sur le démantèlement des installations nucléaires du site de Marcoule. Pour un montant de 370 millions d’euros, le groupe de Philippe Knoche devra s’occuper de l’ancienne usine de recyclage de combustibles nucléaires usés, sur la période 2016-2020.

Alors que le géant de l’atome s’interroge encore sur son avenir, le CEA vient de prolonger sa coopération avec Areva jusqu’en 2020. Depuis 2005, les deux entités collaborent au démantèlement de l’usine de Marcoule qui a fonctionné entre 1958 et 1997. Cette infrastructure devrait être complètement démantelée à l’horizon 2014.

Alors que c’est la branche démantèlement et services (D et S) qui est chargée des opérations, le directeur du Business Group Aval d’Areva, Guillaume Dureau, explique que « la poursuite de notre collaboration avec le CEA à Marcoule constitue un socle solide pour le développement de notre savoir-faire en matière de démantèlement ». Après la réorganisation de l’entreprise, cette branche constituera une des principales business unit d’Areva Nuclear Cycle ; elle regroupe actuellement 3700 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 650 millions d’euros par an selon Le Figaro.

Le 16 décembre dernier, Areva NC a donc décroché un nouveau contrat sur son cœur de métier. Ce chantier est « un creuset d’innovation pour ce secteur », il a vocation à renforcer l’expertise du groupe tricolore, déjà reconnue à l’international (Angleterre et Etats-Unis notamment).

Rédigé par : jacques-mirat

Avatar
mer 3 Jan 2018
L’organisation de défense de l’environnement Greenpeace ainsi que huit de ses militants comparaissent ce mercredi 3 janvier 2018 devant le tribunal correctionnel de Thionville. Il leur est reproché de s’être introduits illégalement sur le site de la centrale nucléaire de…
jeu 22 Mai 2014
Alors que le gouvernement britannique annonçait au mois d’avril dernier l’application aux énergies renouvelables à partir de 2017, d’un nouveau mécanisme de soutien appelé « contrat pour la différence » censé remplacer les "Renewable Obligation Certificates" (ROC), le Département de…
mer 6 Fév 2013
La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire a été construite entre 1979 et 1988, sur les communes de Belleville-sur-Loire et de Sury-près-Léré, dans le Cher. Équipée de 2 réacteurs, elle dispose d'une puissance totale de 2600 MW.         [stextbox…
jeu 16 Jan 2014
Alors que certains pays ont revu à la baisse leurs projets d'énergie nucléaire à la suite de l'accident de Fukushima (voire ont décidé d'abandonner cette énergie comme l'Allemagne), la Russie est plus que jamais lancée dans le développement de l'énergie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.