Les cônes, panneaux solaires de demain ? - L'EnerGeek Les cônes, panneaux solaires de demain ? - L'EnerGeek

Les cônes, panneaux solaires de demain ?

Une société américaine produira bientôt un panneau solaire en forme de cône. D’après son fabricant, le « CoolSpin » produira une électricité un tiers moins chère que celle des meilleurs panneaux solaires plats.

La société américaine V3Solar développe un panneau solaire de forme conique, qui tourne sur lui même. Le « CoolSpin », d’un mètre de diamètre, sera recouvert de lentilles de Fresnel qui concentrent l’énergie solaire.

Encore à l’état de projet, le « CoolSpin » produirait une électricité 34% moins chère que celle produite par les panneaux solaires existants.

Avec un coût de 8 centimes de dollars par KWh produit, contre 12 centimes pour un panneau classique, le « CoolSpin » fournirait l’électricité la moins chère des États-Unis, si l’on excepte celle produite à partir du gaz naturel (le cours du gaz naturel est extrêmement bas aux États-Unis en ce moment, en raison de l’exploitation du gaz de schiste).

[stextbox id= »info »]Avantages :[/stextbox]

– Les panneaux classiques, plats, ne font face qu’à une seule direction. L’énergie solaire ne peut donc être exploitée de manière optimale que quelques heures par jours, sauf si les panneaux sont installés sur trackers , un système de suivi du soleil fragile et onéreux. En rotation permanente, le « CoolSpin » serait capable de capter les rayons solaires dans toutes les directions, tout au long de la journée.

– La rotation lui conférerait un autre avantage : en tournant sur lui-même, le panneau conique pourrait s’auto-refroidir en passant rapidement de l’ombre à la lumière. Il n’aurait donc pas besoin des coûteux mécanismes de refroidissement qui équipent les panneaux solaires plats. Un atout non négligeable quand on sait que la surchauffe altère son rendement.

– Ces panneaux solaires de formes coniques pourraient être installés facilement en milieu urbain, sur des lampadaires, des parcmètres, des toits, des poteaux électriques… Le « CoolSpin » ne nécessiterait pas de structures particulières pour être posé, à l’inverse des panneaux solaires qui sont utilisés aujourd’hui.

Reste à savoir si ce concept intéressant sur le papier se révélera aussi performant une fois mis en pratique. La compagnie V3Solar prétend avoir déjà enregistré 4 gigawatts de précommandes pour son « CoolSpin ». Un chiffre qui semble irréaliste, sachant que la capacité solaire installée des États-Unis est de 7 gigawatts au total.

Mais nous saurons rapidement si le « CoolSpin »est capable de déclencher « l’avalanche d’électrons » promise dans cette vidéo. La production des premiers panneaux solaires coniques est annoncée pour le deuxième semestre 2013.

Rédigé par : vincent-delong

jeu 8 Déc 2016
Chaleur, électricité, biocarburant... de nombreux Etats européens se tournent vers les bioénergies pour atteindre les objectifs fixés par l'Union européenne en matière de production et de consommation d'énergies renouvelables. Cet engouement ne doit cependant pas obérer une réalité préoccupante: le phénomène de déforestation actuellement en cours…
jeu 7 Avr 2016
Si l'objectif de 40 % d'électricité renouvelable en 2030 prévu dans la loi de transition énergétique reste tout à fait possible aujourd'hui, il nécessitera néanmoins un développement rapide de l'énergie éolienne marine, plus coûteuse, mais aussi plus régulière dans la production d'électricité…
jeu 16 Jan 2014
Le constructeur photovoltaïque français Helexia a lancé sa centrale solaire implantée sur la toiture d'une grande surface Leroy Merlin, dans la zone commerciale du sud de la ville de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Cette installation a pour objectif de couvrir l'ensemble des…
lun 7 Déc 2015
Alors que le compte Twitter d’Alstom Energie annonce son remplacement par celui de General Electric Power, le groupe américain tente de rassurer l’hexagone sur sa stratégie industrielle. Récemment, le patron de GE Europe a ainsi confirmé l’intention de l’entreprise de recruter…

COMMENTAIRES

  • C’est un canular ?

    On peut le tourner tant qu’on veut c’est inutile, la surface de capteurs du cône exposée au soleil sera toujours la même, et très probablement inférieure à celle d’un panneau plat fixe orienté au sud et oblique.
    Le seul avantage pourrait être le refroidissement, mais pourquoi ne pas plutôt profiter de la chaleur ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *