Mozambique : l’amélioration de la situation permettra-t-elle la relance du projet gazier de TotalEnergies ? - L'EnerGeek

Mozambique : l’amélioration de la situation permettra-t-elle la relance du projet gazier de TotalEnergies ?

mozambique amelioration situation permettra elle relance projet gazier totalenergies - L'Energeek

L’écrivain et ancien directeur d’ONG Jean-Christophe Rufin a rendu, ce 22 mai 2023, son rapport sur la situation humanitaire et politique dans la province du Cabo Delgado, au Mozambique : il lui avait été commandé par TotalEnergies, qui y pilote un vaste projet gazier, interrompu en mars 2021 par une attaque jihadiste. Même si le rapport pointe une nette amélioration de la situation, TotalEnergies n’a toujours pas indiqué de date de reprise.

Le rapport Rufin sur la situation au Cabo Delgado pointe une nette amélioration

C’était un préalable à toute élaboration de calendrier pour une éventuelle reprise du projet gazier de TotalEnergies dans la région du Cabo Delgado, au Mozambique : le rapport de l’écrivain et ancien directeur d’ONG Jean-Christophe Rufin sur la situation humanitaire et sécuritaire dans la région a été rendu à la major pétrolière, qui l’a annoncé le 22 mai 2023 sur son site.

Doté d’un budget de 18 milliards d’euros, le projet Mozambique LNG (détenu à 26,5 % par TotalEnrgies, le reste étant partagé entre des partenaires mozambicains et le japonais Mitsui) vise à exploiter un immense gisement gazier offshore au large des côtes du Cabo Delgado. Une attaque jihadiste l’a interrompu en mars 2021.

Depuis la situation dans la région s’est grandement apaisée, l’armée mozambicaine ayant bénéficié de l’aide de troupes envoyées par ses voisins. Le président de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, s’est même rendu sur place en mars 2023. Mais il avait indiqué, le mois suivant, qu’un redémarrage était « prématuré » à ce stade, et confirmé qu’il attendait pour avancer sur ce dossier la remise du rapport de Jean-Christophe Rufin, mandaté par le groupe fin 2022.

Malgré un plan d’action de soutien aux population, aucune date de reprise du projet Mozambique LNG n’est annoncé par TotalEnergies

Ce dernier s’est rendu sur place, et a pu, selon TotalEnergies, « constater une situation humanitaire en amélioration dans le nord du Cabo Delgado, avec notamment le retour de populations déplacées ». Il indique que le conflit, sur place, à des origines antérieures au projet gazier, même si son lancement a ravivé les tensions. La situation se serait également améliorée sur le front sécuritaire.

L’écrivain a fait à TotalEnergies une série de recommandations pour améliorer la situation des populations déplacées par la création du site industriel, et ainsi pacifier autant que possible les rapports avec la major pétrolière.

Le groupe a indiqué qu’il avait répondu favorablement à ces recommandations. Il travaillerait ainsi à la relocalisation des résidents du village de Quitupo (qui devrait être achevée à la fin de l’année), aux versements de compensation (qui font l’objet d’un audit), à la mise à disposition de zones agricoles ou à l’accès à des zones de pêche. TotalEnergies va également créer une fondation pour déployer un programme de développement de la province, doté d’un budget de 200 millions d’euros.

TotalEnergies confirme d’ailleurs qu’un « plan d’action » sur ces sujets avaient été validé par l’ensemble des partenaires de Mozambique LNG. Pour autant, le groupe indique aussi que « tout en notant des améliorations sur le plan sécuritaire sur le terrain, il n’y a pas de date de restart à cette heure »

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 16 Nov 2020
Encouragé par les nouvelles réglementations environnementales, le secteur de la construction opère une transition progressive vers des procédés plus durables, et donc moins dépendants des énergies fossiles. En France comme en Europe, l’heure est désormais au bâtiment bas carbone. Comme…
mar 27 Sep 2022
Personne n’était dupe : la remise consentie par TotalEnergies sur les carburants à la pompe, d’un montant exceptionnel de 30 centimes d’euro, depuis le 1er septembre, était destinée à éloigner la menace d’une taxation exceptionnelle sur les super profits. « Nous…
Après la mise à l'arrêt du projet NEMO, développé par Naval Energies et Akuo Energy en 2018, un groupe de sept entreprises européennes, réuni derrière Global OTEC, lance un nouveau projet de conversion d'énergie thermique des mers (ETM) aux îles…
jeu 24 Nov 2022
La réunion des ministres de l’Energie de l’Union Européenne, à Bruxelles, jeudi 24 novembre 2022, n’a pas atteint son objectif. Une prochaine rencontre est fixée au 13 décembre :celle de la dernière chance ? Probable. Il n’y aura pas d’entente…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.