France : RTE va investir massivement en 2023 sur le réseau à haute tension - L'EnerGeek

France : RTE va investir massivement en 2023 sur le réseau à haute tension

france rte va investir massivement 2023 sur reseau haute tension - L'Energeek

En marge de l’annonce de ses résultats pour 2022, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité français RTE a annoncé des investissements pour 2023 en hausse de 10 % par rapport à 2022. Une nécessité pour répondre aux enjeux de la transition énergétique. L’électrification grandissante du pays, le renforcement des interconnexions avec nos voisins et le raccordement des deux parcs éoliens en mer de Saint-Brieuc et de Fécamp seront les principaux postes de dépense.

Décarboner les usages, renforcer les interconnexions européennes, raccorder les parcs éoliens : un lourd programme d’investissement pour RTE en 2023

En ordre de bataille pour la transition énergétique : trois semaines après avoir présenté un plan d’embauche inédit pour 2023, afin d’assurer la modernisation du réseau électrique français, son gestionnaire, RTE, annonce des investissements records pour cette même année 2023.

Le groupe a profité de l’annonce de ses résultats de 2022, ce 21 février 2023, pour dévoiler le montant de ses investissements pour cette année, à 1,88 milliards d’euros, soit une hausse de 10 % par rapport à 2022 – qui marquait déjà une hausse de 10 % par rapport à 2021. « Depuis la naissance de RTE en 2005, jamais un tel niveau d’investissement n’avait été atteint », a précisé Laurent Martel, directeur général du pôle finance du groupe.

Cette somme permettra notamment d’assurer le raccordement au réseau des deux parcs éoliens en mer de Fécamp et de Saint-Brieuc. Les investissements de RTE financeront les travaux sur l’interconnexion électrique entre la France et l’Irlande, et le renforcement de celle avec l’Espagne.

RTE va également devoir effectuer des travaux « considérables » pour l’alimentation des industriels « qui décarbonent leur activité à Dunkerque, au Havre et à Fos notamment », selon Laurent Martel. En effet, les industries souhaitant électrifier des processus actuellement réalisés par combustion de gaz ou de pétrole devront disposer d’une connexion directe au réseau haute tension, à la charge de RTE.

La lourde facture de la transition énergétique

Concernant l’année 2022, RTE annonce une baisse de 6% de son chiffre d’affaires à 4,9 milliards d’euros, et de 27% du bénéfice net à 485 millions, des chiffres cohérents avec la baisse de la consommation électrique en France.

En matière d’investissement, 22 % des sommes engagées en 2022 concernent le développement du réseau en mer, en premier lieu les 280 millions d’euros du raccordement du parc de Saint-Nazaire. 25 % ont concerné le renouvellement du réseau, dont l’enfouissement de 2,5 kilomètres de lignes à haute tension pour assurer la construction du village olympique des JO 2024 de Paris, en Seine-Saint-Denis.

La montée en puissance des énergies renouvelables intermittentes, notamment de l’éolien en mer, l’électrification croissante des usages, et les dépenses pour assurer la flexibilité du réseau (stockage, pilotage de la demande…) engagent RTE dans une phase d’investissements croissants, avec plus de 2 milliards d’euros prévus en 2024, et plus de 4 milliards annuels à l’horizon 2028-2029.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 2 Déc 2022
Les Français semblent résignés à devoir subir des coupures de courant cet hiver. Du moins, c’est ce qui transparaît des nombreux micro-trottoirs réalisés par les médias audiovisuels cette semaine. Fatalité, résignation... Jusqu’à quand ? Difficile d’appréhender ce que l’on ne…
jeu 25 Jan 2024
La promesse de Tesla va peut-être enfin bientôt voir le jour : une voiture électrique abordable. Elle pourrait être commercialisée dès 2025.     Une Tesla à 25 000 dollars ! Tesla, le géant de l'automobile électrique, se prépare à…
ven 20 Oct 2023
Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, était "L'invitée politique" sur Sud Radio, interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 20 octobre 2023, dans “L’invité politique”. L'annonce de la réforme de la tarification énergétique européenne marque un tournant dans…
mer 18 Oct 2023
Le 1er juillet 2024 marquera un tournant dans la tarification du gaz en France. Une augmentation du tarif de distribution est prévue, et elle aura des répercussions sur la facture des consommateurs. Et ce quel que soit l’usage que ces…

COMMENTAIRES

  • La derniere ânerie à la mode….alors que l’avenir est à la MT souterraine de proximité entre production et consommation

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.