Résultats records pour Engie en 2022, malgré une explosion des charges - L'EnerGeek

Résultats records pour Engie en 2022, malgré une explosion des charges

Le géant gazier et électrique français Engie a présenté, ce 21 février 2023, ses résultats pour une année 2022 exceptionnelle. La hausse des prix de l’énergie ont boosté le chiffre d’affaire du groupe (+62,2%) et son résultat net récurrent (+78,4%), malgré des charges inhabituelles. Le groupe ayant subi de fortes dépréciations d’actifs et ayant décidé de verser un fort dividende à ses actionnaires, le résultat net part du groupe connaît en revanche un net recul.

Les prix du gaz et de l’électricité ont dopé la rentabilité d’Engie en 2022

En 2022, l’explosion des prix du gaz et de l’électricité dans le monde, et particulièrement dans l’Union européenne, ont soutenu la rentabilité des grands groupes spécialisés (à l’origine) dans les énergies thermiques. Si Engie n’atteint pas les bénéfices faramineux de TotalEnergies en 2022 (19,5 milliards d’euros), le géant français a présenté des résultats hors norme ce 21 février 2023.

Le chiffre d’affaire d’Engie a ainsi bondi de 62,2 %, à 93,9 milliards d’euros en 2022. Le bénéfice avant impôts et intérêts (Ebit) atteint 9 milliards d’euros pour l’année (+47,2%), et le résultat net récurrent (RNR) en activités poursuivis 5,2 milliards d’euros (+78,4%).

Dans le détail, la division d’Engie qui opère sur les marchés de l’énergie lui a rapporté deux milliards d’euros supplémentaires en 2022. Le thermique – production d’électricité à partir de gaz – bondit de 49,4 %, et les énergies renouvelables de 36,6 %.

Le groupe souligne toutefois que ces gains ont été limités par des charges exceptionnelles, notamment les taxes sur les bénéfices exceptionnels décidées par l’Union européenne en 2022 (900 millions d’euros pour Engie), ainsi que par des mécanismes gouvernementaux de partage des bénéfices en Belgique et en France (1,1 milliard d’euros).

Un joli dividende, et résultat net part du groupe en net recul

Le conseil d’administration a par ailleurs décidé de distribuer 65 % du RNR aux actionnaires, soit un joli dividende de 1,4 euros par action. L’ensemble de ces annonces ont fait bondir l’action Engie de 5 % dans la matinée à la Bourse de Paris, plus forte hausse d’un CAC40 en recul de 0,75 % au même moment.

Cela étant, le résultat net part du groupe connaît, lui, une forte baisse (95%), limité à 200 millions d’euros. Cela est du à des pertes financières exceptionnelles, notamment 2,8 milliards d’euros de pertes de valeurs dues au futur démantèlement des centrales nucléaire belges, et 1 milliard d’euros de crédit perdu dans le gazoduc Nord Stream 2, jamais ouvert suite à la la guerre en Ukraine.

Le groupe a par ailleurs décidé de se désengager de certaines activités pour investir notamment dans les renouvelables. En 2022, Engie a ainsi vendu son activité multi-service Equans à Bouygues. « Son recentrage et sa simplification désormais réalisés, Engie engage la deuxième étape de son plan stratégique et accélère sa croissance dans la transition énergétique », indique le groupe dans un communiqué.

Le groupe vise une croissance de 4 GW de puissance EnR installée entre 2022 et 2025, puis de 6GW entre 2026 et 2030. Il anticipe par ailleurs un RNR compris entre 3,4 milliards et 4,0 milliards d’euros en 2023, puis entre 3,8 et 4,4 milliards en 2024 et entre 4,1 et 4,7 milliards en 2025.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 27 Sep 2022
Personne n’était dupe : la remise consentie par TotalEnergies sur les carburants à la pompe, d’un montant exceptionnel de 30 centimes d’euro, depuis le 1er septembre, était destinée à éloigner la menace d’une taxation exceptionnelle sur les super profits. « Nous…
lun 13 Nov 2023
Dans un contexte où la transition énergétique devient cruciale, le marché automobile français connaît une révolution majeure : les ventes de voitures électriques et hybrides neuves dépassent désormais celles des modèles thermiques. Ce changement est le reflet d'une prise de…
Le chèque énergie, cette aide financière gouvernementale, continue de soutenir les foyers français dans la gestion de leurs dépenses énergétiques. Après une première vague de versements au début de la première semaine du mois d'avril 2024, c'est au tour des…
mar 3 Jan 2023
La baisse des prix du gaz observée en Europe depuis la mi-décembre, qui semble se poursuivre en ce début d’année 2023, masque malheureusement une autre réalité : A l’heure de la reconstitution des stocks de gaz pour l’hiver prochain, le…

COMMENTAIRES

  • Bonjour

    Nous les clients particuliers avions un contrat “marché ” et le KWH gaz nous a été augmenté de 100 % .Merci de les questionner §!!!!

    Michel Bourrat avec abonnement ENGIE électricité+Gaz

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.