En cas de pénurie, la Norvège pourra réduire ses exportations d’électricité - L'EnerGeek

En cas de pénurie, la Norvège pourra réduire ses exportations d’électricité

cas penurie norvege pourra reduire exportations electricite - L'Energeek

En Norvège, le gouvernement a indiqué, ce vendredi 27 janvier 2023, qu’il s’autorise à réduire les exportations d’électricité vers ses les pays du nord de l’Europe, si la baisse des niveaux des barrages hydro-électriques fait courir un risque de pénurie. Dans un contexte de changement climatique, où les vagues de sécheresses pourraient se multiplier, c’est une bien mauvaise nouvelle pour l’approvisionnement électrique de l’Europe.

La Norvège, un pays fortement dépendant à son électricité hydraulique

La Norvège produit la quasi-totalité de son électricité à l’aide de ses presque 1 700 installations hydro-électriques, profitant à plein de son considérable potentiel en la matière. Pour autant, des épisodes de sécheresse, que le changement climatique devrait rendre plus réguliers, pourraient fragiliser cette manne.

Le pays s’appuyant exclusivement sur cette ressource pour produite son électricité (qui joue un rôle-clé dans le chauffage et les transports, la Norvège étant le premier pays au monde en taux d’adoption de la voiture électrique), la Norvège se retrouve particulièrement sensible aux évolutions pluviométriques, qui jouent sur le remplissage des barrages.

Durant un été 2022 caniculaire, face à un niveau des retenues d’eau particulièrement bas, le ministre du Pétrole et de l’Energie, Terje Aasland, avait évoqué la possibilité de limiter par la contrainte les exportations d’électricité de la Norvège, et avait demandé aux opérateurs des barrages de veiller à faire remonter le niveau de remplissage plutôt que de profiter des tarifs historiquement hauts de l’électricité.

Or, la Norvège, qui n’est pas membre de l’Union européenne mais fait partie de l’Espace Economique Européen, exporte énormément d’électricité vers l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Danemark, les Pays-Bas, la Suède ou la Finlande. En 2021, elle avait ainsi exporté un record de 25,8 TWh.

Les annonces de Terje Aasland avaient d’ailleurs été très critiquées par les opérateurs électriques des voisins de la Norvège, qui craignaient pour leur propre approvisionnement.

Vers une limitation des exportations d’électricité de la Norvège si l’eau risque de manquer dans les barrages

Ils risquent donc d’apprécier modérément l’annonce faite par le gouvernement norvégien, ce 27 janvier 2023, de se doter des moyens légaux lui permettant, en cas de risque de pénurie, de limiter les exportations d’électricité, en contraignant les opérateurs si besoin.

« Dans les circonstances les plus extrêmes, on pourra fixer des limites pour les connexions avec l’étranger. Il s’agit d’un outil puissant qui pourra être envisagé quand il y aura un vrai risque de rationnement pour les ménages et/ou les groupes norvégiens », a ainsi déclaré Terje Aasland, lors d’une conférence de presse.

Le ministre a par ailleurs assuré que ces mesures étaient « conformes aux règles de l’EEE ». Le gouvernement veut notamment inscrire dans la loi la responsabilité des producteurs d’électricité (presque exclusivement opérateur de barrages hydro-électriques) en matière de sécurité de l’approvisionnement, et les contraindre à mettre en place des stratégies dans ce but.

L’exécutif veut surtout donner aux autorités l’autorisation d’imposer des choix en matière de gestion des ressources d’eau en cas de pénurie. Cette mise sous tutelle au nom de l’intérêt collectif risque de provoquer quelques sueurs froides aux voisins de la Norvège, notamment si l’approvisionnement en gaz fossile reste aussi problématique dans les mois à venir.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Malgré une baisse générale du prix du gaz depuis 2021, la Commission de régulation de l'énergie vient d'annoncer une nouvelle hausse de son prix repère. On vous explique les raisons de cette nouvelle augmentation.   Une hausse principalement due à…
lun 13 Nov 2023
À l'aube de décembre 2023, le secteur énergétique français s'apprête à connaître une nouvelle évolution tarifaire dans le domaine du gaz naturel. Selon les dernières publications de la Commission de Régulation de l'Énergie (CRE), les tarifs du gaz naturel connaîtront…
jeu 25 Jan 2024
La promesse de Tesla va peut-être enfin bientôt voir le jour : une voiture électrique abordable. Elle pourrait être commercialisée dès 2025.     Une Tesla à 25 000 dollars ! Tesla, le géant de l'automobile électrique, se prépare à…
jeu 29 Sep 2022
Voilà certainement une polémique dont EDF n’avait certainement pas besoin. L’association de consommateurs CLCV vient d’interpeller la Commission de Régulation de l’Energie. Affirmant qu’elle devait revoir le calcul du Tarif Réglementé de Vente pour l’année 2022. Au coeur de la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.