Union européenne : les prix de gros du gaz au plus bas depuis février 2022 - L'EnerGeek

Union européenne : les prix de gros du gaz au plus bas depuis février 2022

union europeenne prix gros gaz au plus bas depuis fevrier 2022 - L'Energeek

Ce lundi 2 janvier 2023, le prix de référence du gaz dans l’Union européenne, le TTF néerlandais, a chuté à 72,75 euros le MWh pour livraison en février, son cours le plus bas depuis le début de l’invasion russe en Ukraine. Les économies d’énergies et une météo plutôt douce expliquent cette relative détente sur les prix.

Gaz : le prix de gros de référence européen, TTF néerlandais, à 72,75 euros le MWh

L’année 2023 démarre plutôt bien pour les acheteurs de gaz fossile dans l’Union européenne. Dans la droite ligne d’un début d’hiver 2022 qui avait vu un dégonflement des prix, le contrat de référence pour l’Europe, le TTF néerlandais, a chuté, ce 2 janvier 2023, à 72,75 euros le MWh pour livraison en février.

Il s’agit du tarif le plus bas depuis le 21 février 2022, soit trois jours avant l’invasion russe de l’Ukraine, qui avait donné un puissant coup d’accélérateur à une dynamique haussière en cours depuis l’automne 2021.

En août 2022, au moment des premières ruptures de livraison de l’Union européenne par Nord Stream 1 (le gazoduc est désormais HS, et les exportations russes vers l’Union européenne réduites à la portion congrue), le TTF avait ponctuellement atteint les 342 euros le MWh.

Conditions climatiques favorables, sobriété énergétique et baisse de l’activité industrielle

Il valait encore presque 150 euros début décembre 2022. Cette baisse continue s’explique tout d’abord par des conditions climatiques favorables, les températures relativement douces permettant de limiter la consommation de gaz, et donc de maintenir les réserves des différents États de l’Union européenne à des niveaux élevés.

Au-delà, la consommation de gaz dans l’Union européenne est en baisse même en corrigeant les variations dues à la météo. Cela s’explique par les efforts de sobriété énergétique (réduction du chauffage essentiellement, des particuliers comme des professionnels ou des organisations publiques) et par une baisse de l’activité industrielle liée au gaz (le plus souvent subie, d’ailleurs, les industriels ayant mis leurs usines à l’arrêt devant les prix élevés du gaz).

Cette baisse du prix du gaz a également un impact sur le marché spot de gros européen de l’électricité, car il est calé sur le prix de la dernière source injectée sur le réseau, presque systématiquement une centrale au gaz.

En France, le prix de l’électricité de gros pour livraison en 2023 est ainsi tombé à 240 euros le MWh, au plus bas depuis avril 2022. En août, il avait atteint un record de 1 000 euros le MWh.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 26 Sep 2017
Dévoilées pour la première fois en France le 14 septembre 2017 à Mours-sur-Eusèbe dans la Drôme, les maisons "écolow cost de qualité" Logelis se veulent à la fois bon marché et économes sur le plan énergétique. Reposant sur des panneaux…
mer 15 Fév 2017
Si les émissions de CO2 du secteur aérien n'entrent pas dans l'accord de Paris (COP21), les compagnies aériennes doivent cependant faire leur part du chemin pour contenir les gaz à effet de serre. Les biocarburants alternatifs durables ont dans ce…
Le 24 août, l’Autorité environnementale a publié son avis sur la programmation pluriannuelle de l’énergie du ministère de l’Environnement. Ce dernier étant « positif », selon Ségolène Royal, une consultation du public sera lancée dans les jours qui viennent. (suite…)
Réseau de Transport d’Électricité (RTE), filiale d'EDF en charge du réseau public de transport d'électricité, a publié comme chaque année son bilan électrique. Selon cette étude chiffrée, 2014 a été une année marquée par la baisse de la consommation d'électricité, en…

COMMENTAIRES

  • 72 € / Mwh, ça reste très élevé, il y a deux ans, le gaz était à 16 € / Mwh.

    La baisse s’explique aussi et surtout parce que beaucoup d’entreprises ont fait faillite avec l’augmentation des prix du gaz.

    Mais pas de problème, il faut qu’ils contactent Rochain et Energie+.
    Eux savent comment fabriquer du ciment , du verre et des engrais azotés sans gaz naturel et pour pas cher.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.