La Russie annexe la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia - L'EnerGeek

La Russie annexe la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia

russie annexe centrale nucleaire ukrainienne zaporijjia - L'Energeek

Occupée depuis mars 2022 par l’armée russe et située dans la région de Zaporijjia (annexée la semaine dernière par Moscou), la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia a été formellement rattachée à la Russie, via un décret de Vladimir Poutine ce 5 octobre 2022. L’opérateur nucléaire ukrainien, Energoatom, a dénoncé « l’agonie du monde imaginaire fou du pays agresseur ».

La centrale nucléaire Zaporijjia, au coeur du conflit entre la Russie et l’Ukraine

La centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijjia, la plus grande d’Europe, située dans le sud du pays, est occupée depuis mars 2022 par l’armée russe. Elle se trouve à proximité de la ligne de démarcation entre les territoires contrôlés par Kiev et ceux occupés par Moscou.

La présence constante de militaires sur le site, puis une série de bombardements à proximité de la centrale, dont la Russie et l’Ukraine se renvoient mutuellement la responsabilité, font craindre un incident nucléaire grave sur la centrale. La situation inquiète la communauté internationale comme l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA), qui a dépêché deux experts permanents sur place.

Le week-end dernier, les forces militaires russes ont capturé et détenu brièvement le directeur ukrainien de la centrale, Igor Mourachov, avant de le libérer. L’opérateur nucléaire ukrainien, Energoatom, a nommé son président, Petro Kotine, a la tête de la centrale, ce 5 octobre 2022.

Par décret, la Russie s’approprie officiellement la centrale de Zaporijjia, l’Ukraine dénonce « l’agonie du monde imaginaire fou du pays agresseur »

Ce même jour, le président russe, Vladimir Poutine, a signé un décret, par lequel la Russie s’approprie formellement la propriété et l’exploitation de la centrale nucléaire. Il fait suite à l’annexion par la Russie, la semaine dernière, de quatre régions ukrainiennes occupées (en partie ou en totalité) par l’armée russe : Donetsk, Louhansk, Kherson et Zaporijjia (où se trouve la centrale du même nom).

« Le gouvernement devra veiller à ce que les installations nucléaires de la centrale (…) soient acceptées comme propriété fédérale », précise le décret russe. L’ensemble de la gestion administrative de la centrale, qui était restée sous la responsabilité d’Energoatom depuis le début de son occupation, a été transférée à Moscou.

Cette annonce a provoqué une vive réaction coté ukrainien. Energoatom a dénoncé « la création de pseudo-entreprises avec le noms d’entreprises ukrainiennes », et estime que cette décision prouve « l’agonie du monde imaginaire fou du pays agresseur ».

De son coté, le patron de l’AIEA, Rafael Grossi, qui avait prévu de se rendre à Kiev et Moscou cette semaine, a annoncé, peu après la publication du décret, son départ pour l’Ukraine afin d’y discuter de la mise en place d’une zone de protection autour de la centrale.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 21 Mar 2017
Fragilisé à plusieurs reprises ces dernières années lors des arrêts temporaires de trois réacteurs nucléaires pour cause de maintenance, le système d'approvisionnement belge ne semble pas pouvoir se passer dans l'immédiat de ses centrales de production nucléaire sans faire peser…
ven 15 Nov 2013
Le groupe nucléaire Areva a annoncé, jeudi 7 novembre, la signature d'un accord avec le groupe public brésilien Electrobras afin d'achever la construction du réacteur nucléaire Angra 3. Lancée au début des années 80 puis stoppée pour raison financière en…
mer 12 Nov 2014
Si le chiffre d'affaires d'EDF est légèrement en baisse sur les neuf premiers mois de l'année en raison des conditions climatiques défavorables, le groupe a toutefois confirmé le jeudi 7 novembre dernier ses objectifs pour l'exercice 2014. L'électricien public vise…
mer 7 Juin 2017
Le groupe français Assystem poursuit le recentrage de ses activités dans la filière nucléaire. Après avoir exprimé au mois de mai sa volonté de prendre une participation minoritaire au sein du nouvel Areva NP, spécialisé dans les activités réacteurs, le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.