Centre Manche : l’appel d’offre pour le second parc éolien en mer lancé d’ici fin 2022 - L'EnerGeek

Centre Manche : l’appel d’offre pour le second parc éolien en mer lancé d’ici fin 2022

centre manche appel offre pour second parc eolien mer lance fin 2022 - L'Energeek

Une décision parue ce 12 août 2022 au Journal Officiel confirme que l’appel d’offre pour le second parc éolien en mer Centre Manche, d’une puissance maximale de 1,5 GW, sera lancé d’ici la fin de l’année 2022. Le même jour, le gouvernement a confirmé que la future loi d’accélération sur les renouvelables sera présentée à la rentrée.

L’appel d’offre pour le parc éolien en mer Centre Manche 2 lancé fin 2022

La France continue d’accélérer sur les renouvelables, et en particulier sur l’éolien en mer. Ce vendredi 12 août 2022, un texte paru au Journal Officiel annonce le lancement, d’ici la fin de l’année, de l’appel d’offre du second parc éolien en mer de la zone Centre Manche.

La construction du premier, relativement proche des côtes et situé à Courseulles-sur-Mer, a démarré en février 2021, pour une mise en service annoncée pour 2024. 64 éoliennes devraient proposer une puissance totale de 450 MW.

“Une procédure de mise en concurrence sera lancée en 2022 en vue de l’attribution du deuxième parc éolien en mer situé en zone +Centre-Manche+ d’une puissance pouvant aller jusqu’à environ 1,5 gigawatts”, indique le JO.

Baptisé Centre Manche 2, la zone concernée occupe une superficie de 270 km², à quelques dizaines de km de la pointe nord-est du Cotentin. Le cahier des charges du parc “prévoira notamment l’obligation pour le lauréat d’étudier les conditions de cohabitation avec la pêche au sein du parc éolien, pendant la phase d’exploitation, dans les limites permises par les exigences de la sécurité de la navigation maritime et de sécurité des biens et personnes”, précise le JO.

“Le dialogue avec tous les acteurs intéressés par le projet, dont ceux de la pêche professionnelle, sera poursuivi dans les différentes instances existantes, en particulier au sein du Conseil maritime de façade Manche-Est-Mer du Nord, notamment au sujet des études environnementales et de la cohabitation des usages”, complète la décision.

Les pêcheurs côtiers en Manche s’opposent régulièrement à la création de ces parcs éoliens en mer, craignant notamment leurs effets sur les poissons et crustacés.

Accélérer l’éolien en mer en France

Ce parc s’inscrit dans la volonté, affichée par le président de la République Emmanuel Macron, de doter la France de cinquante parcs éoliens en mer d’ici 2050, pour un total de 40 GW en service.

Pour soutenir cette ambition, l’exécutif veut se doter d’une loi d’accélération des énergies renouvelables. Ce même 12 août 2022, le gouvernement a lancé une “large consultation”, pour une présentation de ce texte en Conseil des ministres à la rentrée, puis au Parlement en octobre.

La loi prévoit notamment “une série de mesures à la fois exceptionnelles et transitoires pour accélérer les procédures de développement des énergies renouvelables”, des mesures spécifiques pour soutenir le développement du photovoltaïque et de l’éolien en mer, et enfin “une série de mesures qui portent sur le partage de la valeur” des projets d’énergies renouvelables en France avec les riverains de ces projets, afin d’augmenter “l’adhésion et l’acceptabilité de ces sources de production auprès de nos concitoyens”.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 22 Nov 2013
Après avoir installé 120 MW en France et à l’étranger (Belgique, Espagne, Etats-Unis), l’électricien français EDF poursuit son développement dans le secteur de la biomasse. Le groupe vient d’annoncer la mise en service de la centrale de Pinelands (35,6 MW),…
mer 27 Nov 2013
Alors que la date limite pour le dépôt des candidatures sera dépassée samedi, EDF Energies Nouvelles a officialisé sa candidature pour le second appel d’offres de l’éolien offshore français. EDF et son partenaire l’allemand WPD Offshore se proposent pour construire…
jeu 18 Jan 2018
Après avoir mis en service plus de 350 MW de capacités de production éoliennes et solaires au Brésil en octobre 2017, EDF EN poursuit son développement en Amérique latine. La filiale du groupe EDF, spécialisée dans les énergies renouvelables, a…
ven 25 Août 2017
Désireux d’atteindre une part de 25 % d’énergies renouvelables dans son portefeuille de production d’ici 2020, Engie poursuit ses investissements dans les énergies vertes en France comme à l’international. Le groupe français vient d’annoncer dans un communiqué paru mercredi 23…

COMMENTAIRES

  • Cela aurait du être fait des le lendemain de la cop21 en 2015 durant laquelle nous nous étions engagés, entre autres, à disposer de 6 GW d’éolien offshore pour 2020. Nous sommes en 2022 et toujours……ZERO en offshore !
    Et il y en a qui se demande pourquoi on s’est choper une amande de 500 millions d’euros pour objectif non tenus….Il faut peut-être aussi rappeler que la France est le seul pays européen à ne pas avoir atteint ses objectifs de la cop 21 !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.