Inauguration du gazoduc entre la Grèce et la Bulgarie - L'EnerGeek

Inauguration du gazoduc entre la Grèce et la Bulgarie

inauguration gazoduc entre grece bulgarie - L'Energeek

La Grèce et la Bulgarie ont inauguré, ce vendredi 8 juillet 2022, le gazoduc IGB, qui interconnecte le réseau gazier bulgare avec les gazoducs traversant la Grèce, en particulier celui acheminant le gaz d’Azerbaïdjan. La mise en service programmée de cette infrastructure est une des raisons qui ont rendu possible le refus de la Bulgarie de payer le gaz russe en roubles, provoquant une rupture d’approvisionnement en avril 2022.

La Grèce et la Bulgarie inaugurent le gazoduc IGB

Fin avril 2022, la Bulgarie refuse de régler ses importations de gaz russe en roubles, provoquant l’arrêt de son approvisionnement par Gazprom, en même temps que celui de la Pologne. La Bulgarie est pourtant historiquement fortement dépendante de la Russie en matière de gaz fossile.

Mais le pays travaille depuis plusieurs années à se libérer de cette tutelle, et avait lancé, en 2019, les travaux d’une infrastructure gazière-clé, le gazoduc IGB (Interconnexion Grèce-Bulgarie), qui la relie à la Grèce, et que les deux pays ont inauguré, ce 8 juillet 2022.

Long de 182 kilomètres, ce gazoduc relie Komoti, en Grèce, à Stara Zagora en Bulgarie, et dispose d’une capacité de 3 milliards de m3 qui peut être portée à 5 milliards. Conçu dès 2009, sa construction n’a commencé que dix ans après, pour un coût total de 220 millions d’euros, dont 45 millions de fonds européens.

La Bulgarie va pouvoir bénéficier du gaz d’Azerbaïdjan et du GNL d’Algérie ou du Qatar

Il va permettre à la Bulgarie de se raccorder au gazoduc Tanap/Tap, qui achemine vers l’ouest de l’Europe du gaz de la mer Caspienne, en provenance d’Azerbaïdjan. L’IGB permettra également à la Bulgarie de s’approvisionner sur le marché du GNL, puisqu’il relie le pays aux terminaux de regazéification grecs de Revithoussa (déjà en service) et d’Alexandropoulis (nord-est, en construction), destiné notamment à des livraisons depuis l’Algérie ou le Qatar.

Le nouveau premier ministre bulgare, Kiril Petkov, a salué une inauguration qui “va rester dans l’histoire”, en remerciant son homologue grec Kyriakos Mitsotakis pour l’aide de son pays dans la réalisation de ce gazoduc-clé pour la fourniture énergétique de la Bulgarie.

Ce gazoduc “marque les efforts pour l’indépendance énergétique” des pays de la région, a renchéri Kiril Petkov, en ajoutant que “dans les semaines prochaines, ce gazoduc sera rempli de gaz azéri et répondra à l’arrêt du gaz russe” en Bulgarie.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 1 Mar 2018
2017 a été une année charnière pour la production américaine de pétrole. Elle a profité d’une hausse du prix du baril pour revenir en force en augmentant le nombre de barils de brut produits par jour. Cette hausse drastique de…
mer 29 Jan 2020
Ce mercredi 29 janvier 2020, en Allemagne, le Conseil des Ministres doit approuver la loi qui orchestre la sortie du charbon du pays, programmée pour 2038, voire 2035. Si les ambitions au long terme sont cohérentes avec le compromis trouvé…
jeu 13 Juil 2017
Alors que l’industrie pétrolière, réunie en début de semaine à Istanbul, s’évertuait à rappeler l’importance des hydrocarbures dans les secteurs de l’énergie et des transports pour les décennies à venir, l'Union française de l'électricité (UFE) proposait quant à elle, mardi…
ven 9 Sep 2016
Depuis la reprise du pôle énergie d’Alstom, General Electric emploie approximativement 100 000 salariés en Europe. Mais alors que l’entreprise se présente comme « une référence mondiale du management », une grève est prévue vendredi 8 septembre pour protester contre son plan de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.