TurkStream : la Bulgarie veut prendre part au projet de gazoduc - L'EnerGeek

TurkStream : la Bulgarie veut prendre part au projet de gazoduc

Symbole de la réconciliation entre Moscou et Ankara, le projet de gazoduc TurkStream offrira à la Russie un nouveau point d’entrée en Europe pour ses exportations de gaz naturel, mais fera également de la Turquie un partenaire commercial de premier ordre dans la région. Un renversement de situation qui n’est pas forcement du goût du gouvernement bulgare qui entend bien défendre ses positions sur ce terrain. La Bulgarie a annoncé pour cela mercredi 19 juillet 2017, avoir demandé à Bruxelles l’autorisation de négocier avec Moscou pour qu’une des deux conduites du gazoduc TurkStream sous la Mer Noire débouche en Bulgarie plutôt qu’en Turquie.

Le projet TurkStream, dévoilé en 2014, est présenté comme une nouvelle alternative suite à l’annexion de la Crimée en Ukraine et à l’abandon du projet de gazoduc South Stream via la Mer Noire et la Bulgarie, bloqué par l’Union européenne. Il doit permettre de renforcer les échanges avec Ankara bien sûr, mais également d’ouvrir pour Moscou une nouvelle voie vers l’Europe, faisant de la Turquie un pays de transit à la place de l’Ukraine. Estimé à six milliards de dollars, ce projet prévoit la construction de deux conduites d’une capacité de 15,75 milliards de mètres cubes de gaz par an chacune, la première devant être achevée dès 2018 et la seconde fin 2019.

Lire aussi : Gaz : “Moscou cherche à sécuriser ses parts de marché en Europe”

Problème, la Bulgarie, initialement prévue dans le projet South Stream, comptait beaucoup sur ce premier projet pour contrebalancer le poids pris par la Turquie dans la région, et craint désormais pour ses propres infrastructures. Le pays redoute en effet de perdre les revenus actuellement liés au transit de gaz russe par son territoire par les structures existantes. “Il faut être naïf pour ne pas comprendre que dès que TurkStream sera achevé, le transit par la Bulgarie sera arrêté”, a déclaré le Premier ministre bulgare Boïko Borissov lors d’une conférence avec les ambassadeurs bulgares à l’étranger.

Lire aussi : TurkStream : Gazprom lance la construction du gazoduc russo-turc

En guise de compensation, le gouvernement souhaiterait alors que la deuxième conduite du gazoduc TurkStream parvienne directement à son port de Varna (est), sur la Mer Noire, comme il était prévu pour South Stream, et non pas directement en Turquie, et souhaiterait pouvoir négocier avec Moscou dans ce sens. “J’attends une réponse de la Commission européenne (à laquelle nous avons demandé) de nous autoriser à commencer des négociations pour un tuyau directement vers la Bulgarie”, a-t-il ajouté.

Crédits photo : EPP

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 25 Oct 2018
Reportée à plusieurs reprises (initialement prévue en juin), la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) sera finalement présentée en novembre 2018. Interviewée sur RMC, la secrétaire d’Etat à la Transition écologique, Emmanuelle Wargon, a changé le calendrier. Il faudra donc encore…
lun 15 Avr 2013
En confiant au consortium Zéphire ( qui réunit Idex Environnement et Pizzorno Environnement) la modernisation et l’exploitation de l’usine d’incinération des déchets, la ville de Toulon espère valoriser le potentiel énergétique de ses ordures. Le 1er janvier 2013, la ville…
ven 25 Nov 2016
Malgré la forte activité des centrales à gaz en cette période de l'année, les besoins en gaz de la France devraient être couverts cet hiver, même en cas de grand froid, ont assuré mardi les gestionnaires des réseaux français de gazoducs,…
mer 26 Fév 2020
Selon un rapport commandé par CDP et publié ce mardi 25 février 2020, les entreprises européennes devraient dépenser deux fois plus en investissements et en recherche pour atteindre l'objectif de neutralité carbone de l'UE à horizon 2050. Pour autant, au…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.