Le moteur de recherche Ecosia va investir dans les renouvelables - L'EnerGeek

Le moteur de recherche Ecosia va investir dans les renouvelables

moteur recherche ecosia va investir renouvelables - L'Energeek

Le moteur de recherche Ecosia, qui utilise ses revenus publicitaires pour planter des arbres, a annoncé, ce 16 mars 2022, qu’il allait investir également dans les renouvelables, en particulier dans le solaire. Le conflit en Ukraine et ses conséquences énergétiques a décidé la direction d’Ecosia, basée à Berlin, à renforcer cette orientation.

Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres, se lance dans les renouvelables

Les moteurs de recherche alternatifs (comprendre : en dehors de Google) fonctionnent sur différents modèles économiques. Certains, comme le français Qwant ou DuckDuckGo, défendent avant tout la vie privée, avec un refus de tout traçage publicitaire, et aucune collecte de données.

D’autres, comme l’allemand Ecosia, conservent le modèle traditionnel de Google, Bing ou Yahoo, avec cookies et profils publicitaires, mais utilisent ces revenus pour soutenir des projets d’intérêt commun, ne conservant que de quoi couvrir leurs frais de fonctionnement.

Ecosia reverse ainsi 80 % de ses bénéfices à des associations à but non lucratif qui œuvrent à des programmes de reforestation, présents essentiellement dans les pays du Sud, notamment au Burkina Faso, au Pérou, en Tanzanie ou à Madagascar.

Depuis son lancement, fin 2009, le moteur de recherche a permis de planter 145 millions d’arbres. En 2021, il a commencé à diversifier ses investissements en incubant World Fund, un fonds de 350 millions d’euros destiné à financer des start-up sur le climat. Ecosia avait aussi investi 7 millions d’euros dans des projets de parcs solaires.

« Hé Google, et si vous faisiez pareil ? »

Mais, ce 16 mars 2022, la direction d’Ecosia a décidé de renforcer cette stratégie, en augmentant ses investissements vers les énergies renouvelables, en particulier solaires. Le groupe a débloqué une nouvelle enveloppe de 30 millions d’euros qui permettra, en association avec l’opérateur photovoltaïque Zolar, d’équiper au moins 1 300 foyers allemands de panneaux solaires.

L’Allemagne n’est qu’un point de départ de cette nouvelle vision : « En ce moment, nous soutenons des projets d’énergie renouvelable dans toute l’Allemagne. D’autres investissements dans les énergies renouvelables seront probables, (…) et ceux-ci peuvent avoir lieu dans d’autres pays », détaille un représentant du moteur de recherche.

Selon le CEO d’Ecosia, Christian Kroll, la conflit en Ukraine a précipité cette réorientation des investissements du moteur de recherche : « Cette guerre – comme beaucoup d’autres – est motivée par la politique mondiale des grandes sociétés pétrolières. Pour être aux côtés du peuple ukrainien et protéger notre planète, nous devons mettre fin à notre dépendance aux combustibles fossiles. Et, avec des alternatives comme l’éolien et le solaire, nous le pouvons ».

Il a également adressé une petite pique à son principal concurrent dans les moteurs de recherche : « Maintenant plus que jamais, nous avons besoin que les entreprises utilisent 100% de leurs profits pour l’action climatique ! Je suis fier qu’Ecosia investisse massivement dans les énergies renouvelables pour accélérer la transition vers l’abandon des énergies fossiles. Hé Google, et si vous faisiez pareil ? », a tweeté Christian Kroll.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
Le Premier ministre, Gabriel Attal, a dévoilé les premiers chiffres du Centre interprofessionnel technique d'études de la pollution atmosphérique (Citepa) concernant la baisse de CO2 de la France en 2023 lors d'un meeting en Mayenne le mercredi 22 mai 2024.…
Et si la France occupait demain une place de choix dans l’électromobilité ? L’un des plus gros projets d’extraction de lithium vient d’être officiellement lancé dans l’Allier, en France, par Imerys. Le site identifié, à Beauvoir, accueille déjà une mine…
L'industrie automobile américaine pourrait bien être sur le point de gravir une nouvelle marche vers la mobilité durable pour les véhicules lourds. Les équipes de l'entreprise Achates Power et du Laboratoire national Argonne sont en train de développer un nouveau…
Le gouvernement peine à donner une direction à la stratégie énergétique et climatique de la France. L'avis des Français sera une nouvelle fois demandé sur ces sujets. Gabriel Attal a annoncé une prochaine grande consultation suite à une réunion qui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.