BpiFrance veut aider les PME et ETI à décarbonner leurs activités - L'EnerGeek

BpiFrance veut aider les PME et ETI à décarbonner leurs activités

bpifrance aider pme eti decarbonner activites - L'Energeek.jpg

BpiFrance organisait ce mardi 6 avril 2021 un événement en ligne baptisé « Jour E », pour les PME et ETI qui souhaitent décarbonner leurs activités. La banque publique d’investissement en a profité pour présenter ses solutions de financement issues de son plan climat de 40 milliards lancé en septembre 2020.

Jour E, un événement en ligne de BpiFrance pour les PME et ETI qui veulent verdir leur business model

Pour réussir une rapide transition énergétique, le verdissement de l’activité économique en France ne doit pas se cantonner aux grandes entreprises, et toucher le dense réseau des PME (Petites et Moyennes Entreprises) et des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaires) qui contribuent à l’essentiel du PIB français.

BpiFrance organisait justement, ce mardi 6 avril 2021, un événement baptisé « Jour E » – « E » pour environnement. Cette rencontre en ligne s’adressait à toutes les PME et ETI désireuses de décarbonner leurs activités. Elle s’articulait autour de témoignage d’entrepreneurs et d’ateliers pratiques sur des questions-clés, comme l’autoconsommation, le numérique durable ou le verdissement de la flotte de véhicules.

“De plus en plus d’entrepreneurs ont conscience de l’enjeu climatique, mais il y a parfois cette difficulté à sauter le pas. C’est là que nous entrons en jeu en aidant à investir massivement dans l’innovation”, a déclaré Barbara Pompili, ministre de la Transition Ecologique, durant cette première édition de Jour E.

Un plan climat de 40 milliards d’euros sur dix ans

C’était également l’occasion pour BpiFrance de mettre en avant son plan climat de 40 milliards d’euros, lancé en septembre 2020 en partenariat avec la Banque des Territoires. La banque d’investissement, qui doit mobiliser la moitié de cette somme d’ici 2024, est donc en quête de projets porteurs.

La banque souhaite investir aussi bien dans la transformation d’entreprises qui souhaitent améliorer leur bilan écologique que dans de nouvelles technologies bas-carbonne : “Notre objectif est de mettre en transition les entreprises sans en exclure aucune. Nous travaillons avec les entreprises de tous les secteurs”, explique Anne Guérin, directrice exécutive du financement pour BpiFrance.

Sur l’année 2020, BpiFrance a déjà octroyé une cinquantaine de prêts verts, une centaine de prêts économies d’énergies. Sur la même période, la banque a également prêté 2 milliards d’euros à des projets d’énergies renouvelables, et investit plus de 100 millions d’euros sur une trentaine de start-up greentech.

La banque d’investissement devrait également lancer d’ici fin 2021 un vaste programme de formation sur plusieurs mois, pour accompagner une trentaine d’entreprises dans le verdissement de leurs activités. Elle propose également des diagnostics environnementaux, ainsi que des formations en ligne et des documents pour aider les entreprises françaises à se décarbonner.

BpiFrance a enfin créé un label, baptisé Coq vert, qui regroupe l’ensemble des start-up, PME et ETI que la banque d’investissement soutient sur la voie de la croissance verte.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 8 Fév 2013
GDF Suez a annoncé qu’il allait construire le plus grand parc éolien d’Afrique, en coopération avec l’énergéticien marocain Nareva Holding. Située au sud du Maroc, à Tarfaya, cette ferme géante aura une puissance de 300 MW. Le parc de Tarfaya…
mar 30 Avr 2013
Selon une étude publiée par Eurostat, la part de l’énergie renouvelable dans la consommation en Europe est passée en 2011 à 13%, contre 12,1% en 2010. L’objectif de l’Europe des 27 est de passer à 20% d’ici 2020. Chaque objectif…
jeu 30 Jan 2014
Le marché européen des éoliennes offshores continue de croître, avec 418 nouvelles unités installées et connectée au réseau en 2013, d’après les chiffres publiés par l’EWEA (European Wind Energy Association) dans son bilan annuel. La capacité de production du parc…
mar 12 Juin 2018
Sous l’impulsion de Jacques Archimbaud, président de la Commission particulière du débat public (CPDP), un panel de 400 citoyens a été tiré au sort pour éclairer le débat sur la révision de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE). Après avoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.