Monde : la Tunisie, la Thaïlande et Madagascar investissent dans les renouvelables - L'EnerGeek

Monde : la Tunisie, la Thaïlande et Madagascar investissent dans les renouvelables

tunisie thailande madagascar investissent renouvelables - L'Energeek

Dans le monde entier, la transition énergétique est en marche, et les investissement dans les renouvelables en hausse, notamment à échelle locale. Ce lundi 23 novembre 2020, les autorités tunisiennes ont ainsi donné leur feu vert à 27 projets de production d’électricité renouvelable en autoconsommation. La semaine dernière, la Thaïlande avait annoncé le lancement pour 2021 d’un vaste projet de construction de centrales biomasse renouvelable gérées localement, et Madagascar la mise en chantier de deux centrales photovoltaïques.

Renouvelables : la Tunisie favorise les petites centrales photovoltaïques en autoconsommation

La transition énergétique impose une décentralisation de la production d’énergie, afin de faire la part belle aux renouvelables. Aux quatre coins du monde, des initiatives visent à augmenter la part de renouvelables dans le mix électriques de la planète.

Ce lundi 23 novembre 2020, le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines de Tunisie a ainsi autorisé 27 projets de production d’électricité renouvelable en autoconsommation, portés par des entreprises privées ou des organismes publics.

Ces différents projet seront raccordés au réseau moyenne et haute tension, afin d’y injecter les surplus d’électricité produite, mais le but est bien de rapprocher ces différents entreprises de l’autonomie énergétique. Un décret leur interdit d’ailleurs de vendre sur le réseau plus de 30% de l’électricité produite.

La plupart de ces unités sont des centrales photovoltaïques de petite ou moyenne taille (entre 100 et 400 kWc), sauf pour la Société CNP Kairouan-Sousse, dont la ferme atteindra la puissance de 1,5 MWc. Cette autorisation s’inscrit dans une volonté de mobiliser les acteurs locaux dans la production d’énergies renouvelables en Tunisie.

Thaïlande : des centrales à biomasse renouvelable locales portées par des acteurs locaux

C’est exactement le même objectif que vise, en Thaïlande, le plan “Énergie pour tous”, validé en 2019 par le gouvernement : le Conseil national de la politique énergétique (NEPC) de la Thaïlande a récemment confirmé que 2021 serait l’année pilote de cet ambitieux projet.

Son principe est d’inciter les investisseurs privés et les communautés à financer des centrales électriques à biomasse renouvelable, à portée locale. Ces centrales fonctionneront avec 25% de déchets agricoles et 75% d’un mélange de végétaux issus de plantations renouvelables (bambou, herbe napier, acacia) et de résidus solides des eaux usées.

Dans le même temps, les autorités thaïlandaises ont annoncé la mise en place d’avantages fiscaux pour les fabricants de véhicules électriques – la Thaïlande est le principal constructeur automobile d’Asie du Sud-Est.

En Afrique, Madagascar renforce de son coté sa volonté de réaliser l’électrification de l’île (seuls 15% de la population est raccordée) à partir des renouvelables. Le fabricant Mada Green Power vient ainsi de commencer les travaux d’une centrale solaire hybride de 17 MW à Andranotakatra, dans le district de Mahajanga, tandis que l’énergéticien allemand Oursun Green Power a annoncé qu’il allait construire trois centrales photovoltaïques dans la capitale Antatanarivo, pour une puissance cumulée de 11 MWc.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 30 Jan 2014
Le marché européen des éoliennes offshores continue de croître, avec 418 nouvelles unités installées et connectée au réseau en 2013, d’après les chiffres publiés par l’EWEA (European Wind Energy Association) dans son bilan annuel. La capacité de production du parc…
mar 7 Nov 2017
Le nouveau barrage hydroélectrique de Soubré en Côte d'Ivoire, financé et construit par la Chine dans le but de combler une partie du déficit énergétique national, a officiellement été inauguré par le Président ivoirien Alassane Ouattara jeudi 2 novembre 2017.…
jeu 9 Juin 2016
La Grande-Bretagne est considérée comme un leader des énergies marines renouvelables, et dispose par exemple du plus grand champ d’éoliennes off-shore au monde. Elle devrait encore renforcer la maîtrise de cette technologie avec le lancement de la construction de la première tranche du…
ven 21 Sep 2018
Et si les intérêts du monde de la finance pouvaient s’avérer compatibles avec les impératifs de développement durable ? C’est en tout cas l’idée sur laquelle repose le mécanisme des green bonds, ces emprunts obligataires qui visent à financer des projets…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.