Algérie : fuite majeure de deux oléoducs, avec des conséquences environnementales - L'EnerGeek

Algérie : fuite majeure de deux oléoducs, avec des conséquences environnementales

algerie fuite majeure deux oleoducs - L'Energeek

Ce jeudi 3 septembre 2020, deux oléoducs ont subi une fuite de pétrole d’importance à El Oued, en Algérie. Le pétrole s’est déversé dans l’oued Itell, fondamental pour l’agriculture de la région. Samedi 5 septembre, le gouvernement algérien s’est rendu sur place et a annoncé qu’une commission d’enquête serait diligentée. Ce lundi 7 septembre, la réparation des oléoducs était achevé.

Fuite de pétrole dans deux oléoducs près d’un oued, en Algérie

Les images sont saisissantes. Dans la nuit du 3 au 4 septembre, deux oléoducs d’El Oued, en Algérie, séparés d’à peine 500 mètres, reliant reliant respectivement Hassi Messaoud à Skikda et Hassi Messaoud à Béjaïa, ont subi des fuites de pétrole. Elles ont déclenché un spectaculaire incendie, puis un déversement de pétrole, notamment dans l’oued Ittel. Ce cours d’eau est au cœur des activités agricoles de la région (céréales, palmeraies, élevage ovin, caprin et camelin).

Sonatrach, le groupe pétrolier et gazier gestionnaire des oléoducs, a expliqué, dans un communiqué, que les deux fuites sont dues aux «mauvaises conditions météorologiques dans les wilayas du Sud». L’érosion du sol, liée au transport du sable (une carrière a ouvert à proximité en 2016), et associée aux crues de l’oued, a causé ces fissures dans les oléoducs.

Nouvelles rassurantes

Ce samedi 5 septembre, une délégation ministérielle composée des ministres de l’Intérieur, de l’Exergie, des Ressources en eau et de l’Environnement s’est rendue à Oum El Tyour. Leur discours a été plutôt rassurant : « Les premières informations dont nous disposons indiquent que les puits se trouvant autour de l’oued ont été impactés mais l’eau potable des villes limitrophes n’a pas été touchée. Pour ce qui est de l’agriculture, les spécialistes sont sur le terrain mesurer l’impact sur les terres agricoles. S’il s’avère que des terres agricoles ont été touchées, l’Etat sera là pour intervenir », a précisé Kamel Beldjoud, ministre de l’Intérieur.

Le gouvernement a par ailleurs diligenté une enquête : « Des commissions seront dépêchées demain, dimanche, pour mener une enquête technique spécialisée au niveau de tous les secteurs concernés par cet incident et œuvreront, avec l’appui de citoyens et sur la base de leurs préoccupations, en vue de déterminer les responsabilités et les risques ainsi que les solutions radicales à apporter », a complété Kamel Beldjoud.

Dans le même temps, les équipes de Sonatrach ont travaillé sans relâche pour colmater les brèches. Le PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, s’est engagé à traiter et réparer les dégâts causés par ces épanchements : «Les équipes de Sonatrach (composées de 90 agents) travaillent d’arrache-pied, en coordination avec les éléments de la Protection civile, afin d’absorber toutes les quantités déversées. Cela s’étalera sur une période pouvant aller jusqu’à deux semaines», a-t-il affirmé ce samedi 5 septembre.

En début de journée, ce lundi 7 septembre, Sonatrach a annoncé la fin de travaux de maintenance et de réparation sur l’oléoduc, et la reprise imminente du pompage du pétrole.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 13 Fév 2013
Une étude australienne du Bloomberg Energy Finance révèle que l’énergie éolienne serait moins chère que le charbon et le gaz dans ce pays.   La conclusion de cette étude pourrait avoir un impact significatif dans un pays qui tire la…
mer 8 Fév 2017
Le nouveau président américain Donald Trump, qui s'était engagé dès son investiture à éliminer les politiques non nécessaires et nuisibles tel que le plan d’action pour le climat et les eaux mis en place par Barack Obama, est passé à…
ven 20 Déc 2019
Le « syndrome hollandais » autrement appelé « malédiction des matières premières » est un phénomène économique qui relie l'exploitation de ressources naturelles au déclin de l'industrie manufacturière locale. Cette notion, utilisée pour la première fois par Richard Auty en 1993, est-elle encore d’actualité ?…
jeu 19 Déc 2013
Les industriels japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) et Hitachi ont déclaré, en novembre 2012, vouloir regrouper dans une société commune leurs activités d'équipement de centrales thermiques. Cette société conjointe, baptisée Mitsubishi Hitachi Power Systems (MHPS), verra le jour le 1er…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.