Photovoltaïque : la plus grande centrale du Qatar programmée pour 2022

Photovoltaïque : la plus grande centrale du Qatar programmée pour 2022

photovoltaique qatar centrale 2022 Total - L'Energeek

Le Qatar, cinquième producteur de gaz naturel mondial et champion planétaire des émissions de CO2 par habitant, a l’ambition de verdir son mix électrique. Ce dimanche 19 janvier 2020, le petit émirat a officialisé la construction d’une centrale photovoltaïque de 800 MW par une coentreprise où figure Total, maître d’oeuvre technique du projet. Elle couvrira 10% des besoins du pays en heure de pointe.

Contrat signé pour une centrale photovoltaïque de 800 MW au Qatar

Le Qatar dispose de 12,5% des réserves mondiales de gaz naturel (troisième rang mondial). Avec 4,5%, l’émirat est ainsi le cinquième producteur de gaz naturel au monde. Egalement producteur de pétrole, le Qatar a, actuellement, l’économie la plus carbonée du monde. Avec 30,77 tonnes de CO2 par an, le pays possède les émissions de CO2 par habitant les plus élevées du monde – deux fois celle des Etats-Unis.

La quasi-totalité de l’électricité du Qatar est ainsi produite avec des centrales au gaz (une unique centrale photovoltaïque de 300 MW est en service depuis 2014), dans un pays où la consommation électrique est particulièrement élevée, notamment pour répondre aux besoins de climatisation.

L’émirat est déterminé à réduire ces émissions. Pour ce faire, le Qatar entend notamment décarboner son mix électrique. Ce dimanche 19 janvier 2020, les autorités qataris ont ainsi signé un contrat portant sur la construction d’une centrale photovoltaïque à plus grande échelle.

Cette centrale, baptisée Al-Kharsaah et située à proximité de la capitale Doha, devrait être achevée pour 2022, date à laquelle l’émirat accueillera la Coupe du Monde de football : « La capacité sera d’environ 800 mégawatts, soit 10 % de la demande nationale en période de pointe », a déclaré à la presse le ministre de l’Energie, Saad al-Kaabi.

« Le nouveau Total en action »

La centrale sera construite par une coentreprise mixte public-privé. Cette co-entreprise est détenue à 60% par des entreprises d’Etat du Qatar, notamment Kahramaa, le groupe étatique responsable de l’eau et de l’énergie. Le reste est partagé entre le géant japonais du commerce Marubeni (51%) et le groupe énergétique français Total (49%).

Ce dernier sera le maître d’oeuvre technique de la centrale photovoltaïque, indiquant que le virage de Total vers les renouvelables est une réalité : « Ce sera la plus grande centrale solaire construite par Total », a précisé le PDG du géant français, Patrick Pouyanné, qui y voit « le nouveau Total en action ».

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 26 Jan 2016
Dans une récente étude intitulée Renewable Energy Benefits : Mesuring the Economics, l’IRENA affirme que l’augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial permettrait d'accroître le PIB des Etats. Une telle décision aurait notamment des conséquences…
mar 1 Mar 2016
Le pays africain a décidé d’utiliser son fort taux d’ensoleillement pour développer l’utilisation de l’énergie solaire. Grâce à cette énergie propre la part de la population ougandaise ayant accès à l’électricité devrait augmenter alors que le pays se prépare également…
mar 5 Mar 2013
EDF Énergies Nouvelles (EDF EN) vient d’annoncer le lancement de la troisième phase de la construction du parc éolien offshore C-Power, en Belgique. Ce parc est le premier a avoir été construit par l’électricien dans le domaine de l’éolien marin.…
lun 5 Mar 2018
Trois ans après avoir racheté en 2015 la branche énergie d'Alstom, et son éolienne de 6 mégawatts baptisée "Haliade", le groupe américain poursuit son développement en France et en Europe. GE Renewable Energy a annoncé jeudi 1er mars 2018, son…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.