Aramco, le géant saoudien du pétrole, va bel et bien entrer en bourse

Aramco, le géant saoudien du pétrole, va bel et bien entrer en bourse

aramco geant saoudien petrole entree bourse - L'Energeek

Ce dimanche 3 octobre, le régulateur saoudien de l’énergie a donné son accord à l’entrée (partielle) en Bourse d’Aramco. Ce mastodonte du pétrole est l’entreprise la plus rentable au monde, et celle disposant des réserves de brut les plus importantes de la planète.

Aramco : numéro 1 mondial des bénéfices, une valorisation estimée entre 1 500 et 1 700 milliards de dollars !

Voici quatre ans que le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salman, veut faire (partiellement) entrer Aramco, l’entreprise d’Etat qui exploite le pétrole du pays, en bourse. Les contours de cette opération ont été définis cet été, et, ce dimanche 3 novembre 2019, le régulateur de l’énergie saoudien a levé le dernier frein à sa réalisation. L’Arabie saoudite va donc mettre 5% du capital d’Aramco sur les marchés boursiers.

Mohammed ben Salman entend diversifier l’économie de l’Arabie saoudite et la sortir de sa dépendance au pétrole – entre autre en investissant dans les énergies renouvelables. Pour cela, l’Etat saoudien a besoin d’argent frais, et il veut céder une partie de ses actifs les plus mieux valorisés.

Et, en la matière, Aramco est clairement le joyau de la couronne saoudienne. L’entreprise détient les plus grandes réserves mondiales de pétrole, et de très loin, avec 260 milliards de barils – contre 20 milliards au numéro 2, ExxonMobil. Aramco est surtout l’entreprise la plus rentable du monde, avec 111 milliards de dollars de bénéfices en 2018, 46,9 milliards au premier semestre 2019. C’est presque le double du numéro 2, Apple.

D’abord le marché local, avant une place boursière étrangère

En tout, 5% du capital de ce géant de l’énergie vont entrer en bourse : Aramco devrait être alors valorisé entre 1 500 et 1 700 milliards de dollars, le plaçant comme numéro 1 mondial, là encore de très loin. L’entrée en bourse aura lieu en deux étapes. 2% du capital d’Aramco seront d’abord mis en vente sur le marché local saoudien, le Tadawul, le 11 décembre 2019.

Puis 3% devront être introduits sur une place étrangère, qui n’a pas été dévoilée, et à une date encore inconnue. Et pour cause, cette seconde introduction est autrement problématique : « Coter Aramco sur de grandes Bourses étrangères implique des engagements de transparence que les dirigeants saoudiens ne sont pas forcément prêts à satisfaire d’entrée de jeu », expose Francis Perrin, chercheur à l’Institut des relations internationales et stratégiques, à nos collègues de RFI.

Il s’agit en tout cas d’une décision forte, qui accompagne le net virage dans la politique d’investissements et de développement de l’Arabie saoudite.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 2 Juin 2017
Si tout le monde redoutait une telle décision sans trop vraiment y croire (l’optimisme était plutôt de mise ces dernières semaines), Donald Trump a fini par mettre ses menaces à exécution. Le Président américain, climato-septique affirmé, a annoncé jeudi 1er…
mer 13 Déc 2017
Si l’efficacité énergétique et la gestion durable des matières premières dans le secteur professionnel constituent quelques-unes des clés indispensables pour endiguer les émissions de gaz à effet de serre, investir dans ce domaine reste un pas difficile à franchir pour…
jeu 27 Fév 2020
Ce mercredi 26 février 2020, la spécialiste de l'économie africaine Sylvie Rantrua a publié une enquête sur les bouleversements qui attendent le Mozambique suite à la mise en exploitation des considérables réserves de gaz naturel du pays. L'Etat devrait doubler…
lun 24 Avr 2017
Fragilisées depuis la crise de Crimée en 2014, les relations commerciales entre l'Ukraine et la Russie sont aujourd'hui réduites au stricte minimum. L'Ukraine, dont le réseau électrique est sous tensions constantes, ne peut pas pour l'instant se passer du charbon…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.