Chèque énergie : une solution efficace contre la précarité énergétique ?

Chèque énergie : une solution efficace contre la précarité énergétique ?

cheque-energie

Depuis près d’un mois, la campagne 2019 du chèque énergie a débuté. Les foyers éligibles à cette aide de l’Etat ont commencé à recevoir leurs chèques énergie. Et pour assurer le succès de ce dispositif contre la précarité énergétique, le gouvernement a lancé une grande campagne d’information. Alors que le 19 avril 2019, la Secrétaire d’Etat faisait un rapide point sur l’utilisation du chèque énergie, le 20 mai 2019, une conférence est organisée pour faire le bilan, un an après la généralisation du dispositif.

La précarité énergétique : ennemie numéro 1

En France, la précarité énergétique touche cinq millions de ménages, selon l’Office national de la précarité énergétique (ONPE). Un chiffre qui a de quoi inquiéter les pouvoirs publics. Le gouvernement avait déjà fait une priorité de la lutte contre la précarité énergétique en 2018. Pour cela, il avait lancé le chèque énergie : un dispositif simplifié pour remplacer les tarifs sociaux pour l’électricité et le gaz. Ce chèque, dont le montant est calculé en fonction des revenus, peut être utilisé pour payer tout ou partie d’une facture d’énergie. Il peut aussi servir à financer des travaux de rénovation pour améliorer la performance énergétique du logement.

La campagne du chèque énergie devait aider les foyers les plus modestes à payer leurs factures de chauffage et d’électricité. Pourtant, cette aide n’a pas répondu à toutes les attentes. Au final, les pouvoirs publics ont observé que 20% des bénéficiaires du chèque énergie 2018 ne l’avaient pas utilisé.

Chèque énergie 2019 : augmentation du montant et du nombre des bénéficiaires

Après une année 2018 marquée par la problématique du pouvoir d’achat, le dispositif du chèque énergie est reconduit par le gouvernement en 2019. Et il a été largement repensé pour faire de cette seconde campagne une réussite. En effet, le déploiement de cette aide sociale doit aussi répondre au mouvement des Gilets Jaunes

Cette année, plus de foyers pourront bénéficier du chèque énergie. Ils étaient 3,6 millions à en bénéficier en 2018 ; ils seront 5,8 millions cette année. Autre nouveauté significative : le chèque énergie enregistre une augmentation de 50 euros en 2019. Selon les revenus du foyer, il peut donc se monter entre 48€ et 277€. Le ministère de la transition écologique et solidaire estime que le montant moyen sera de 200€ cette année.

Emmanelle Wargon, en 1e ligne pour défendre le chèque énergie

Le gouvernement est bien décidé à faire de la campagne 2019 du chèque énergie une réussite. Et pour cela, c’est Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’Etat en charge de la transition écologique et solidaire, qui se trouve en première ligne. Elle communique autour du chèque énergie pour rappeler ses modalités, et mettre en avant les nouveaux avantages. Le plus important, d’après elle, est la simplification de son déploiement. Les foyers bénéficiaires du chèque énergie 2019 n’ont aucune démarche à faire pour l’obtenir. Il est automatiquement envoyé à tous les foyers éligibles.

Idem pour son utilisation : le chèque doit simplement être envoyé au fournisseur d’énergie pour payer la facture d’énergie. Tous les fournisseurs acceptent le chèque, et il concerne aussi bien l’électricité, le gaz, que le fioul et le bois.

Le chèque travaux pour la rénovation énergétique

La secrétaire d’Etat est aussi revenue sur un usage souvent méconnu du chèque énergie. Les travaux de rénovation thermique (qui recouvrent entre autres l’isolation, le remplacement des fenêtres, le changement d’une chaudière ou de radiateurs) peuvent être financés avec le chèque énergie. Il suffit pour cela de le convertir en chèque travaux. Le gouvernement espère faire de ce dispositif complémentaire un argument de poids en faveur de la rénovation des habitats français. Les fameuses « passoires énergétiques », dénoncées par Nicolas Hulot dans sa lettre ouverte de mars dernier, reviennent ainsi au cœur du débat.

Pour convaincre les Français d’investir dans la rénovation, le gouvernement permet désormais de cumuler les chèques travaux sur une durée maximale de trois ans. De quoi donner un peu de souffle au projet FAIRE, lancé en début d’année 2019, pour inciter les Français à améliorer la performance énergétique de leurs logements. Pur faire un point complet, une webconférence est organisée le 20 mai 2019 à 10h, sur le thème : Chèque énergie : Bilan de la 1ère année de généralisation et perspectives d’élargissement en 2019.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 24 Jan 2024
Ford, avec sa Mustang V8, et Dodge, avec son Charger électrique, incarnent une stratégie de l'électrique totalement différente.   Ford ne veut pas lâcher son moteur V8 Jim Farley, PDG de Ford, ne cache pas sa fierté pour la Mustang…
mer 18 Oct 2023
Le 1er juillet 2024 marquera un tournant dans la tarification du gaz en France. Une augmentation du tarif de distribution est prévue, et elle aura des répercussions sur la facture des consommateurs. Et ce quel que soit l’usage que ces…
La troisième vague d'envoi du chèque énergie débute ce mardi 16 avril 2024. Voici la liste des départements qui sont concernés.   Une vingtaine de départements concernés Le chèque énergie se présente comme une bouffée d'oxygène pour de nombreux foyers…
Quelques jours après le dévoilement du contenu définitif de la future réglementation environnementale 2020 (RE2020), une étude réalisée par l’ADEME et RTE confirme la pertinence des choix gouvernementaux dans le bâtiment.  Au terme de deux années de recherche commune, l’agence…

COMMENTAIRES

  • Bonjour je vous dignale qu’a ce jour je n’ai pas recu le cheque energie2020
    Merci de voir la raison 12 Arue Magellan Massy 91300

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.