La hausse du prix de l’électricité arrive, le chèque énergie aussi

La hausse du prix de l’électricité arrive, le chèque énergie aussi

electricite cheque energie gilets jaunes

Depuis le 25 mars 2019, le nouveau chèque énergie commence à être envoyé aux ménages les plus modestes. Une mesure du gouvernement qui intervient au moment où le prix de l’électricité devrait augmenter de 5,9 %. Les recommandations de la Commission de régulation de l’énergie auront finalement été entendues par François de Rugy. Pourtant, la contestation sociale des gilets jaunes a été engendrée par la question du coût de l’énergie, et cette nouvelle hausse pourrait remettre le feu aux poudres…

Le chèque énergie déploie ses ailes 

Ce lundi 25 mars 2019, les premiers chèques énergie de 2019 ont été envoyés. Ce sont 5,8 millions de foyers qui sont concernés cette année, soit 2,2 millions de foyers supplémentaires par rapport à l’année précédente. Le nombre croissant de bénéficiaires est une réponse du gouvernement à la crise des gilets jaunes. De plus, le montant moyen du chèque énergie augmente de 50 euros et fait passer cette aide à 200 euros en moyenne. Le montant maximum est de 277 euros et les bénéficiaires n’ont aucune démarche à faire afin de recevoir cette aide. Le chèque énergie est envoyé en fonction des revenus déclarés à l’administration fiscale. Il s’agit selon le ministère de la transition écologique et solidaire “d’un effort de solidarité et de lutte contre la précarité énergétique“.

Pour rappel, le chèque énergie permet de payer sa facture d’électricité, de gaz ou de fioul et même de bois. Ce chèque permet également de financer des travaux de rénovation énergétique. Une option qui peut être utilisée au-delà de la date limite du 31 mars 2020. En effet, l’utilisation du chèque énergie pour ce type de travaux est possible pendant deux années supplémentaires. L’objectif consiste à limiter la précarité énergétique, alors que dans le même temps se profile une hausse du prix de l’électricité.

Une hausse des prix de l’électricité qui ne va pas passer inaperçue

Presque six millions de foyers bénéficieront du chèque énergie, mais vingt-six millions de foyers verront les prix de l’électricité grimper de 5,9 %,sans doute”à partir du mois de juin. La nouvelle a été annoncée par le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, et constitue tout sauf une surprise. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a fait part à plusieurs reprises de la nécessité d’un relèvement des tarifs réglementés de l’électricité. Cette hausse sensible fait suite au gel décidé par le gouvernement durant l’hiver, afin de calmer la colère des gilets jaunes.

Ainsi, le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan résume : “Force est de constater que les artifices que sont le gel des tarifs ou l’annulation d’une hausse de taxe sont bien vite balayés par la réalité“. En effet, alors que le grand débat arrive à ses conclusions, le marché de l’énergie va reprendre son cours, même si  l’électricité reste un bien de première nécessité…

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 29 Sep 2016
Alors que le nombre de personnes concernées par la précarité énergétique augmente trois fois plus vite que les prix de l’énergie, l’Association des acteurs locaux de l’énergie (Amorce) et la fondation Abbé Pierre dénoncent l'impuissance des pouvoirs publics sur le…
mar 8 Jan 2019
Privée de plusieurs réacteurs nucléaires, la Belgique a connu une année 2018 compliquée. D'après les chiffres publiés par le gestionnaire du réseau électrique belge le 7 janvier 2019, le plat pays a importé plus d’un cinquième de ses besoins en…
sam 2 Avr 2016
Selon l'article L412-6 du Code des procédures civiles d'exécution, « la trêve hivernale est applicable du 1er novembre au 31 mars », et le mois d'avril marque donc la fin de l'interdiction des coupures d'électricité et de gaz en cas d'impayés. Le chargé…
mar 26 Fév 2019
Les Zones non interconnectées (ZNI) constituent un défi énergétique pour un pays comme la France. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) a publié ce lundi 25 février 2019  la délibération du 17 janvier 2019 au sujet d’un plan de…

COMMENTAIRES

  • Veut-on réellement discréditer le gouvernement sur les questions énergétiques ? A l’automne dernier un diesel bashing implaidable a été un des déclencheurs des Gilets Jaunes…. Maintenant, pour l’électricité, on nous raconte une hausse de 5 à 6% (hors taxes, CSPE et autres…), avec pour justification l’augmentation du pétrole (sic!!!). Et un discours méprisant “vous pouvez prendre un autre fournisseur qu’EDF”!!!! Et d’ailleurs les autres fournisseurs en cause se feront un plaisir de vous revendre du MWh qu’ils achèteront eux à EDF à prix plafonnéc ARENH…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.