Tarifs de l’électricité : quelle hausse au 1er février 2024 ?

Tarifs de l’électricité : quelle hausse au 1er février 2024 ?

électricité

La France se prépare à une importante révision tarifaire de l’électricité. Annoncée par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, en 2023 puis confirmée le 21 janvier 2024 sur TF1, cette hausse des tarifs, effective dès le 1er février 2024, s’inscrit dans une stratégie globale visant à rééquilibrer les finances publiques et à soutenir l’investissement dans le secteur énergétique.

 

Quelle hausse de tarif pour l’électricité en France ?

L’augmentation des tarifs de l’électricité, attendue et confirmée, est le résultat de la fin du bouclier tarifaire, une mesure mise en place fin 2021 pour limiter l’impact de la hausse des prix de l’énergie sur les consommateurs au lendemain de la crise sanitaire de la Covid-19. Les contrats “heure pleine-heure creuse” verront une augmentation de 9,8%, tandis que les tarifs de base augmenteront de 8,6%. Sur une période de deux ans, cela représente une hausse cumulée de plus de 40%.

Pour les ménages composés de deux personnes, selon les estimations du gouvernement, cette hausse se traduira par une augmentation d’environ 18 euros par mois. Les petites entreprises et les abonnés non résidentiels ne sont pas exonérés, et subiront une hausse variant entre 5,2% et 8%. Et, l’augmentation sera la plus élevée pour les ménages qui détiennent encore un contrat « Effacement jours de pointe » (EJP) qui n’est plus commercialisé par EDF et qui verra ses tarifs grimper de 10,1%.

 

Une augmentation liée à la TIFCE

La principale cause de cette augmentation est le retour de la Taxe Intérieure de Consommation Finale sur l’Électricité (TICFE), qui avait été gelée pendant deux ans. La TICFE passera de 1 euro le MWh à 21 euros le MWh, une mesure destinée à générer des revenus significatifs pour l’État, estimés à 6 milliards d’euros. Ce qui a poussé Emmanuelle Wargon, à la tête de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) à déclarer sur BFMTV le 22 janvier 2024 que l’augmentation est purement une décision politique. Elle rappelle que les prix de l’électricité ont en effet baissé sur les marchés.

L’augmentation de la TIFCE pourrait également revenir sur le devant de la scène médiatique en 2025. En effet, malgré la hausse de 20 euros annoncée, elle n’a pas atteint son niveau de 2019, lorsqu’elle avait atteint 32 euros le MWh. Bruno Le Maire a évoqué la possibilité que ce niveau puisse être atteint dès février 2025.

Rédigé par : Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud
L'Australie vise à prendre la tête dans le domaine des énergies renouvelables. Mardi 14 mai 2024, le ministre des Finances, Jim Chalmers, a dévoilé le budget prévu par le pays pour développer les énergies propres sur son territoire pour l'exercice…
Le marché de la voiture électrique en France se maintient au mois d'avril 2024, malgré une baisse des immatriculations en Europe qui préoccupe les constructeurs locaux confrontés à l'arrivée des constructeurs chinois.   Voiture électrique : le marché français montre…
mar 17 Jan 2023
Les particuliers sont protégés depuis déjà des mois grâce au bouclier tarifaire, les TPE, artisans, boulangers, restaurateurs, sont en train de l’être, les copropriétés également... Et les ETI ? Pour l’instant, rien, ou presque,  n’est prévu pour elles. Une sur…
ven 24 Mai 2024
Il fait très chaud au Texas en ce moment. Conséquence, la demande en électricité est importante. Elle devrait même battre un record à cause de températures trop élevées. Le Texas gourmand en électricité Le Texas fait face à une augmentation…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.