Exportation d'électricité : la France revient de loin

Exportation d’électricité : la France revient de loin

electricite-exportation-france-energie-europe

En 2023, la France a très bien exporté son électricité en Europe, reprenant même la tête du classement. Une belle remontée, après une année 2022 très difficile de son parc nucléaire.

 

 

 

 

Exportation d’électricité : la France devance la Suède et la Norvège

L’année 2023 marque un tournant pour la France, qui redevient la première exportatrice d’électricité en Europe, avec 50,1 TWh exportés. Surpassant la Suède, en tête du classement en 2022, et la Norvège, la France a su tirer parti de la remise en forme de son parc nucléaire. Après une année 2022 difficile, marquée par une baisse historique de production due à des problèmes de corrosion, le pays a su rebondir.

Le début de l’année 2024 a été marqué par un record impressionnant. Le 3 janvier 2024, la France a enregistré un solde exportateur maximum de 20,3 GW, éclipsant ses précédents records de février 2019 et de décembre 2023. Cette performance est le fruit d’une production nucléaire et hydroélectrique en plein essor, principalement portée par EDF. De 279 TWh en 2022, la production nucléaire a bondi à 320,4 TWh en 2023, signe d’une reprise vigoureuse et prometteuse.

L’Allemagne n’est plus exportatrice

La France se démarque également par sa stratégie énergétique claire et déterminée. Comme l’a souligné Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse le 16 janvier 2024, l’engagement du pays envers le nucléaire est un choix stratégique. Cela est essentiel pour réduire la dépendance aux énergies fossiles sans se reposer uniquement sur les renouvelables. Cette approche, alliant pragmatisme et vision à long terme, place la France en leader européen capable de répondre aux défis énergétiques actuels et futurs.

Tandis que la France brille, ses voisins européens connaissent diverses fortunes. L’Allemagne, par exemple, est devenue importatrice nette d’électricité, une première depuis 2002. Cette situation s’explique en partie par l’abandon de ses centrales nucléaires et par les fluctuations de sa production éolienne. Pendant ce temps, l’Espagne, quatrième exportatrice d’électricité en Europe, mise plutôt sur l’énergie solaire et éolienne.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 22 Mar 2024
EDF, par la voix de son PDG, annonce la construction de deux réacteurs par an dès 2030. L'Europe se rallie au nucléaire : une aubaine pour EDF L'Europe renoue de plus en plus avec l'énergie nucléaire. Luc Rémont, PDG d'EDF,…
jeu 20 Juin 2024
Un secteur nucléaire largement financé par le contribuable Le rapport, intitulé « Fission for Funds – The Financing of Nuclear Power Plants », révèle que la viabilité économique des centrales nucléaires repose largement sur l'intervention gouvernementale pour atténuer les risques…
ven 26 Avr 2024
Peu connue du grand public, TechnicAtome joue pourtant un rôle pivot dans la stratégie énergétique et de défense de la France. Cette entreprise spécialisée dans les programmes de chaufferie à propulsion nucléaire est aujourd'hui au centre de projets d'envergure nationale…
En 2023, un tournant majeur a été franchi dans le secteur énergétique français : pour la première fois, les énergies renouvelables ont fourni plus de 30% de l'électricité consommée dans l'Hexagone.   La part croissante des énergies renouvelables en France…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.