Gazpar : GRDF atteint le million de compteurs installés

Gazpar : GRDF atteint le million de compteurs installés

compteur_gazpar

Fer de lance de la transition énergétique, le nouveau compteur communicant Gazpar offre, à l’instar de son équivalent dans l’électricité Linky, les moyens d’une gestion optimisée des consommations d’énergie. Il est déployé actuellement à travers le territoire français et équipera à terme les 11 millions de foyers consommateurs de gaz naturel. GRDF, le gestionnaire du réseau en charge de son déploiement, a annoncé jeudi 22 mars 2018, avoir d’ores et déjà atteint le million de compteurs installés.

Imposés par une directive européenne, les nouveaux compteurs communicants permettent de mesurer les besoins en gaz des ménages et doivent être installés progressivement dans l’ensemble des foyers d’ici 2023. Baptisé Gazpar, le modèle français permet par exemple de transmettre quotidiennement les données mensuelles de consommation de chaque usager aux gestionnaires des réseaux, et ainsi de mieux suivre et comprendre leur consommation de gaz.

11 millions de compteurs gaz installés à l’horizon 2023

Le gestionnaire du réseau de distribution du gaz en France GRDF a déjà installé dans ce cadre un million de compteurs depuis le mois de mai 2016, et vise le déploiement de 2,2 millions d’unités à la fin de l’année 2018 puis la totalité (11 millions) d’ici 2023. « Nous avons posé hier (mercredi) le millionième compteur communiquant Gazpar, avec un déploiement totalement conforme au calendrier », a annoncé jeudi 22 mars dernier le directeur général de GRDF, Edouard Sauvage, lors d’une conférence de presse.

Si ces compteurs communicants suscitent toujours la méfiance de certains usagers relative à de prétendus effets nocifs pour la santé, le taux de refus du Gazpar est inférieur à 1%, souligne la direction de GRDF qui rappel que les niveaux d’exposition aux ondes radio des compteurs Gazpar mesurés lors des différentes études de l’Agence nationale des fréquences (ANFR) ont toujours été très inférieurs à la valeur limite réglementaire fixée par décret. « On a une pratique consistant à rappeler les clients faisant part de leur réticence pour bien leur expliquer ce qu’est le compteur communicant, notamment en indiquant bien ce qu’est la technologie, le fait qu’il n’y a pas de suivi instantané des consommations », a expliqué M. Sauvage.

Crédits photo : GRDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 18 Oct 2017
Le Syndicat national du chauffage urbain (SNCU), soutenu par l'association Amorce (regroupant notamment collectivités et entreprises), a interpellé le gouvernement dans le cadre d’un communiqué publié vendredi 13 octobre dernier. Inquiets des nouvelles orientations budgétaires de l’Etat présentées dans le…
jeu 18 Juin 2015
Dans un nouveau rapport publié ce lundi 15 juin 2015, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) tire une nouvelle fois la sonnette d'alarme en matière de réchauffement climatique et demande des engagements supplémentaires de la part des Etats pour limiter à…
sam 19 Août 2017
Trônant dans le salon d’une grande majorité des Français, les appareils audiovisuels et multimédia sont aujourd'hui plus nombreux et davantage utilisés. Si ces appareils consomment généralement moins que les appareils électroménagers, ils sont devenus de par leur nombre, un des…
mer 6 Nov 2019
Ce mardi 5 novembre 2019, le Médiateur national de l'énergie a rendu public son enquête Energie-Info annuelle. Celle-ci révèle que les consommateurs ont une image du marché de l'énergie qui se dégrade, malgré une meilleure connaissance de ce dernier.  En…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.