L’Allemand Siemens veut supprimer 6.900 postes dans sa branche énergie

L’Allemand Siemens veut supprimer 6.900 postes dans sa branche énergie

Siemens-turbines-gaz-detournees

Subissant de plein fouet les effets de la montée en puissance des énergies renouvelables, le groupe industriel allemand Siemens a annoncé, jeudi 16 novembre 2017, son ambition de restructurer en profondeur sa branche énergétique, largement dominée par la production de turbines à gaz. Le groupe munichois pourrait supprimer dans ce cadre plus de 6.900 postes à partir de 2020 dont près de 50% en Allemagne.

Après un premier plan de restructuration en 2013 au cours duquel il avait déjà réduit ses activités énergétiques, le groupe allemand devrait une nouvelle fois tailler dans les effectifs de sa branche énergie afin de sauvegarder sa « compétitivité » face à la « pression croissante » que les renouvelables font peser sur les autres sources d’énergie. Gros producteur de turbines à gaz, Siemens fait face depuis plusieurs années à une baisse constante de ses commandes, autour de « 110 turbines par an », quand les capacités actuelles sont estimées à « 400 turbines », plaide le groupe dans un communiqué.

Sauvegarder sa compétitivité malgré les bénéfices

Pour répondre à cette chute d’activité, Siemens a dévoilé un plan de licenciements massif prévoyant la suppression de plus de 6.900 postes, et justifié ce choix comme la seule réponse possible « aux changements structurels dans la production d’énergies fossiles et le secteur des matières premières ». En plus des fermetures de sites et réductions de personnel prévues en Allemagne, ce plan prévoit 1.100 suppressions de postes dans le reste de l’Europe et 2.500 hors Europe, dont 1.800 aux Etats-Unis.

Le syndicat allemand IG Metall dénonce de son côté une « attaque généralisée contre les employés (…) inacceptable compte tenu de l’excellente santé de l’entreprise », qui vient de réaliser un bénéfice annuel de 6,2 milliards d’euros.

Crédits photo : Siemens

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 21 Juin 2019
Bien décidé à enterrer toutes les politiques et les projets de son prédécesseur, Donald Trump n'a pas souhaité prolonger le Clean Power Plan créé par Barack Obama. Les normes anti-pollution ont été revues à la baisse afin de préserver un…
ven 30 Nov 2018
Entrant dans la composition des éoliennes, l'aluminium pèse sur leur bilan carbone. Si l'entreprise Rusal assure produire un aluminium « vert », les sanctions américaines qui pèsent sur elle pourraient contraindre les entreprises européennes à se tourner vers des fournisseurs chinois, bien…
mer 24 Avr 2019
Les économies d’énergie font partie des priorités désignées le gouvernement. Pour cela, l’ancien ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, avait décidé de prendre à bras le corps le problème des "passoires thermiques". Ces logements précaires empêchent leurs…
ven 26 Mai 2017
Engagé dans un vaste programme de cessions destiné à réduire la part de ses activités liées aux combustibles fossiles, le groupe Engie a annoncé, jeudi 11 mai 2017, avoir entamé des négociations exclusives pour céder au britannique Neptune Energy son…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.