Tarifs du gaz : augmentation de 1,2% en octobre 2017

Tarifs du gaz : augmentation de 1,2% en octobre 2017

tarifs-reglementes-gaz

Après plusieurs mois de baisse consécutifs (- 4,3% en juillet, -0,8% en août, stables en septembre), les tarifs réglementés du gaz devraient repartir à la hausse au mois d’octobre 2017. Selon un communiqué officiel de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) publié vendredi 29 septembre dernier, ces tarifs, encore appliqués par Engie à environ 5,8 millions de consommateurs dans l’Hexagone, augmenteront de 1,2%.

Les tarifs réglementés du gaz naturel, encore appliqués par Engie à plusieurs millions de clients en France, augmenteront en moyenne de 1,2% au 1er octobre, a indiqué vendredi 29 septembre 2017 la Commission de régulation de l’Energie. Ces tarifs augmenteront en effet de 0,4% pour les consommateurs qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,2% pour ceux qui l’utilisent pour se chauffer et de 0,7% pour ceux qui en font un double usage chauffage et cuisson, détaille la CRE.

Lire aussi : Les tarifs réglementés du gaz se stabilisent au mois de septembre 2017

En baisse moyenne de 20,5% depuis le 1er janvier 2014, ces tarifs avaient augmenté de manière significative cet hiver, plus particulièrement au mois de janvier 2017 pour lequel la CRE avait autorisé une hausse de 5% du fait de la hausse d’une taxe et des coûts d’approvisionnement d’Engie, avant d’entamer une tendance baissière au printemps. Il s’agit donc là de la première augmentation depuis le mois de mars dernier. Une augmentation que la CRE justifie par la hausse du prix du gaz sur les marchés de gros.

Lire aussi : Rapport du Conseil d’Etat : vers la fin des tarifs réglementés du gaz ?

Pour rappel, depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris, etc). Les tarifs réglementés du gaz n’incluent pas les diverses taxes, mais comprennent les coûts d’approvisionnement d’Engie, et sont révisés mensuellement par le collège de la Commission de régulation de l’énergie, selon une formule qui prend en compte notamment les prix du gaz sur le marché de gros et le cours du baril de pétrole. Ils sont actuellement en sursis à la suite d’une décision du Conseil d’Etat rendue en juillet 2017 et jugeant ces tarifs contraires au droit européen.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
ven 16 Juin 2017
Comptant déjà parmi les pays moteurs du mouvement de lutte contre le changement climatique depuis les accords de Paris de 2015 et les importants efforts diplomatiques consentis par le gouvernement, la France a réaffirmé ces dernières semaines toutes ses ambitions…
mar 26 Déc 2017
Le groupe français Engie a annoncé, début décembre, le rachat des deux entreprises sud-africaines Thermaire et Ampair, spécialisées dans les services énergétiques. Une opération d’envergure qui lui permettra de mettre en place désormais une "plateforme régionale" des services énergétiques à destination…
mar 29 Avr 2014
Jeudi 17 avril, une page s'est tournée : la production de la dernière tranche à charbon (250MW) de la centrale de Blénod encore en activité a été définitivement arrêtée après 46 ans de fonctionnement. Le site lorrain a désormais entièrement…
lun 12 Déc 2016
Près d'un mois après l'élection du républicain Donald Trump, nombreux sont ceux qui s'interrogent sur les intentions réelles du futur Président des Etats-Unis et sur les suites qu'il entend donner à l'engagement climatique du pays. Loin d'être rassurante, la nomination du climato-sceptique Scott Pruitt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.