Nicolas Hulot réaffirme sa "foi absolue" dans les énergies renouvelables - L'EnerGeek

Nicolas Hulot réaffirme sa “foi absolue” dans les énergies renouvelables

Nicolas_Hulot

Dans le cadre d’une longue interview accordée au journal Ouest-France et publiée dimanche 16 juillet 2017, le ministre de la Transition écologique et solidaire a tenu à réaffirmer sa “foi absolue” dans les énergies renouvelables et sa volonté d’assurer leur développement rapide et harmonieux dans les années à venir. Relancé sur le dossier du nucléaire, le ministre a également souhaité éteindre la polémique née de ses récentes déclarations.

Fervent défenseur des énergies propres, Nicolas Hulot a réaffirmé une nouvelle fois dans les colonnes du journal Ouest-France ses ambitions en matière d’énergies renouvelables. Le ministre, qui fixait début juillet, dans le cadre de son plan climat, un nouveau cap pour la France destiné à la conduire vers la neutralité carbone dès 2050, entend redoubler d’efforts en la matière et encourager davantage le développement des énergies vertes.

Lire aussi : Plan climat : des objectifs ambitieux aux moyens très incertains…

Pour cela, le gouvernement prendra des mesures pour “simplifier” le cadre réglementaire, et encourager fiscalement l’investissement dans ces moyens de production. Une programmation de plusieurs appels d’offres sur les cinq prochaines années devrait également être présentée “d’ici un an”. “Il faut avoir une foi absolue dans les énergies renouvelables. Il faut par exemple introduire des avantages compétitifs à l’économie décarbonée”, mais aussi “simplifier les procédures d’appels d’offres et raccourcir les durées des contentieux”, explique le nouveau ministre.

Lire aussi : Nucléaire : mission impossible pour Nicolas Hulot ?

Interrogé une nouvelle fois sur l’objectif, inscrit dans la loi, de faire passer la part de l’énergie nucléaire de 75% à 50% dans le bouquet énergétique français, Nicolas Hulot évoque ici “un véritable défi, qui peut sembler insurmontable”. “J’ai bien récupéré une loi mais aussi un manque de stratégie“, poursuit Nicolas Hulot, taclant au passage le précédent gouvernement. “Il faut remettre les choses à plat, pour ramener réellement la part du nucléaire à 50%. On ne peut fermer des centrales sans prendre en compte la réalité des emplois. Nous devons modéliser les scénarios et construire ces trajectoires de transition“, conclut-il, soucieux d’engager des trajectoires planifiées sur un plan social et économique.

Crédits photo : COP21

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 3 Avr 2018
Amorphe depuis 2012 et les grandes mesures d’austérité mises en place par le gouvernement, la filière solaire espagnole semble repartir de plus belle. Les investisseurs parient à nouveau sur la production d'énergie photovoltaïque en Espagne, et ont lancé ces derniers…
lun 3 Sep 2018
Pendant que le gouvernement français se cherche un nouveau ministre de la Transition écologique suite au départ fracassant de Nicolas Hulot la semaine dernière, les affaires reprennent à l’international. Une nouvelle session formelle de négociations s’ouvre mardi 4 septembre 2018…
jeu 5 Jan 2017
Le groupe énergétique Engie et Crédit Agricole Assurances ont annoncé mardi 3 janvier le renforcement de leur partenariat dans l'éolien terrestre via l'intégration des capacités de production de la filiale d'Engie MAÏA EOLIS. Initiée en 2013 par la création d'une…
ven 17 Avr 2015
EDF Energies Nouvelles (EDF EN) poursuit son développement sur le marché sud-américain de l'énergie en annonçant la création d'une filiale locale au Chili, son 20ème pays d'implantation. La filiale renouvelable du groupe tricolore a en effet conclu un contrat de…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.