Hydroélectricité : le Maroc projette de construire deux nouvelles STEP Hydroélectricité : le Maroc projette de construire deux nouvelles STEP

Hydroélectricité : le Maroc projette de construire deux nouvelles STEP

Confronté à une demande d’électricité en forte augmentation ces dernières années et à la nécessité de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, le Maroc souhaite développer ses capacités de production renouvelables pour atteindre à l’horizon 2030, 42% de son mix énergétique. Le Royaume, disposant d’un fort potentiel hydraulique, compte pour cela sur la filière hydroélectrique afin de renforcer sa production d’énergies vertes et d’augmenter ses capacités de stockage. L’ONEE a notamment a annoncé fin avril 2017 la construction prochaine de deux nouvelles Stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) d’une capacité totale de 600 MW.

Selon un communiqué de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) publié le 26 avril 2017, le Maroc lancera prochainement deux nouveaux chantiers hydroélectriques. Ces centrales seront établies sous forme de stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) à Menzel et à Ifahsa, et disposeront chacune d’une puissance de production de 300 MW. Ces 600 MW supplémentaires viendront s’ajouter au 1770 MW de capacités en activité sur le territoire marocain. Plusieurs appels d’offres relatifs aux « études détaillées et spécifications » et aux « études géologiques et géotechniques » seront lancés cette année, a précisé l’ONEE.

Lire aussi : Le Maroc, royaume africain des énergies vertes

Pour rappel, la technologie des STEP est encore aujourd’hui la technique la plus ancienne et la mieux maîtrisée de stockage d’électricité. Composée de deux bassins séparés par un dénivelé important, et d’une centrale hydroélectrique associant une turbine et une pompe, une STEP permet en cas de surplus d’énergie disponible d’actionner la pompe qui transférera de l’eau du bassin inférieur vers le bassin supérieur. Lorsque la demande augmente, cette énergie peut être alors restituée grâce à la force gravitationnelle d’un lâcher d’eau et ainsi augmenter la production.

Lire aussi : Projet Noor IV : le Maroc poursuit le développement de l’énergie solaire

Ce système de stockage permet de gérer la fluctuation de la demande de manière optimale et se présente dans ce cadre comme une solution viable aux problèmes d’intermittence de certaines énergies renouvelables telles que l’éolien ou le solaire. Les périodes d’intermittence des énergies renouvelables ne correspondent évidement pas toujours aux périodes de basse consommation et stocker la production éolienne ou solaire dans des STEP permet de valoriser toujours plus leur production. A ce jour, le Maroc dispose d’une seule STEP de 460 MW, construite à Afourer (à 200 km de Casablanca, au pied de l’Atlas) avec la coopération du groupe français EDF.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 17 Jan 2013
25% des éoliennes de France sont concentrées en Picardie et dans la région Champagne-Ardenne, d'après un bilan établi par France Énergie Éolienne (FEE). L'association des professionnels du secteur éolien FEE pointe les disparités régionales dans le domaine de l'éolien en…
jeu 23 Oct 2014
Dans le but de sécuriser son approvisionnement en électricité, le Royaume-Uni, en pleine transition énergétique, pourrait subventionner d'ici peu un projet de centrale solaire tunisienne d'une puissance de 2GW : TuNur, capable d'alimenter 2.5 millions de foyers britanniques. Cette centrale…
mer 20 Fév 2013
Les projets photovoltaïques de Valeco dans le sud-ouest de la France finissent par se concrétiser. Quelques mois après le début des travaux de la centrale de Condom (Gers), le groupe détenu à 30% par la Caisse des Dépôts annonce le…
ven 24 Fév 2017
Si la production de gaz biométhane produit par méthanisation en France se développe progressivement, sa croissance reste aujourd'hui toujours insuffisante pour espérer atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la loi de transition énergétique. Dans le dernier panorama du…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *