Hydroélectricité : le Maroc projette de construire deux nouvelles STEP - L'EnerGeek

Hydroélectricité : le Maroc projette de construire deux nouvelles STEP

Confronté à une demande d’électricité en forte augmentation ces dernières années et à la nécessité de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, le Maroc souhaite développer ses capacités de production renouvelables pour atteindre à l’horizon 2030, 42% de son mix énergétique. Le Royaume, disposant d’un fort potentiel hydraulique, compte pour cela sur la filière hydroélectrique afin de renforcer sa production d’énergies vertes et d’augmenter ses capacités de stockage. L’ONEE a notamment a annoncé fin avril 2017 la construction prochaine de deux nouvelles Stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) d’une capacité totale de 600 MW.

Selon un communiqué de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) publié le 26 avril 2017, le Maroc lancera prochainement deux nouveaux chantiers hydroélectriques. Ces centrales seront établies sous forme de stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) à Menzel et à Ifahsa, et disposeront chacune d’une puissance de production de 300 MW. Ces 600 MW supplémentaires viendront s’ajouter au 1770 MW de capacités en activité sur le territoire marocain. Plusieurs appels d’offres relatifs aux “études détaillées et spécifications” et aux “études géologiques et géotechniques” seront lancés cette année, a précisé l’ONEE.

Lire aussi : Le Maroc, royaume africain des énergies vertes

Pour rappel, la technologie des STEP est encore aujourd’hui la technique la plus ancienne et la mieux maîtrisée de stockage d’électricité. Composée de deux bassins séparés par un dénivelé important, et d’une centrale hydroélectrique associant une turbine et une pompe, une STEP permet en cas de surplus d’énergie disponible d’actionner la pompe qui transférera de l’eau du bassin inférieur vers le bassin supérieur. Lorsque la demande augmente, cette énergie peut être alors restituée grâce à la force gravitationnelle d’un lâcher d’eau et ainsi augmenter la production.

Lire aussi : Projet Noor IV : le Maroc poursuit le développement de l’énergie solaire

Ce système de stockage permet de gérer la fluctuation de la demande de manière optimale et se présente dans ce cadre comme une solution viable aux problèmes d’intermittence de certaines énergies renouvelables telles que l’éolien ou le solaire. Les périodes d’intermittence des énergies renouvelables ne correspondent évidement pas toujours aux périodes de basse consommation et stocker la production éolienne ou solaire dans des STEP permet de valoriser toujours plus leur production. A ce jour, le Maroc dispose d’une seule STEP de 460 MW, construite à Afourer (à 200 km de Casablanca, au pied de l’Atlas) avec la coopération du groupe français EDF.

Crédits photo : EDF

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 4 Déc 2013
Selon le tableau de bord éolien-photovoltaïque publié jeudi 28 novembre par le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD), le raccordement des installations éoliennes et solaires au troisième trimestre affiche une reprise malgré une baisse globale par rapport à la même…
ven 20 Déc 2013
Les parcs éoliens implantés en Bretagne par EDF bénéficient désormais d'un suivi à distance, opéré par les agents du centre de maintenance de Saint-Gilles. 15ème établissement régional à entrer en service, cette antenne bretonne permet d'ores et déjà de chapeauter…
sam 13 Août 2016
Connue pour la forte pollution qui touche ses grandes agglomérations, la Chine s'est engagée pleinement depuis plusieurs années dans le développement des énergies renouvelables. A tel point qu'elle est devenue aujourd'hui le premier investisseur mondial dans le solaire, l'éolien et…
ven 16 Mar 2018
Pris par un vent d’optimisme suite à l’annonce de la mise en construction possible d’un premier projet cet été, la filière éolienne offshore française n’aura pas mis longtemps à redescendre sur terre. L’amendement déposé en dernière minute par le gouvernement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.