La France et la Guinée signent de nouveaux accords de coopération énergétique La France et la Guinée signent de nouveaux accords de coopération énergétique

La France et la Guinée signent de nouveaux accords de coopération énergétique

En visite à Paris mardi 11 avril 2017, le Président guinéen Alpha Condé, également Président en exercice de l’Union africaine et Président du Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, a signé en présence du Président Français François Hollande et de la ministre Ségolène Royal, plusieurs accords de coopération bilatérale dans le domaine de l’énergie et de l’environnement. La Guinée bénéficiera dans ce cadre des moyens de l’Ademe et de l’AFD afin d’encourager le développement de projets concrets d’infrastructures dans les secteurs de l’énergie renouvelable, de l’eau et des déchets.

Parmi les programmes concernés par ces accords, on retrouve notamment le déploiement au premier semestre 2017 d’une solution mobile d’électrification rurale à partir d’énergies renouvelables en collaboration avec le groupe français Akuo Energy, le soutien au développement de la centrale solaire de Khoumagueli, dans la préfecture de Kindia au centre du pays, en collaboration avec la société Solveo Energy, ou encore le déploiement d’une solution solaire pilote d’électrification rurale dans un village non-connecté de Haute-Guinée, dans le cadre d’un programme d’électrification de 14 villages de la région en partenariat cette fois avec la société Blue Solutions de Bolloré.

Lire aussi : L’Afrique subsaharienne toujours en retard en matière d’énergies renouvelables

Dans la filière hydroélectrique, une déclaration d’intention concernant le soutien par l’Agence Française de Développement (AFD) du programme intégrée de micro-hydroélectricité en Guinée, a également été signée. Ce programme qui concerne quatre barrages, a été retenu le 4 mars 2017 par le Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, et est actuellement en cours d’expertise par la Commission européenne.

Lire aussi : La France et le Sénégal s’allient pour une transition bas-carbone

Rappelons enfin que plusieurs de ces accords font suite à la déclaration d’intention bilatérale signée par Ségolène Royal avec le Ministre guinéen de l’énergie et de l’hydraulique, à l’occasion de sa dernière visite à Conakry le 4 mars dernier, en marge du Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, dont la présidente de la COP 21 est membre bénévole.

Crédits photo : A. Bouissou / Terra / Ministère de l’Energie

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 17 Déc 2013
EDF, l'Ademe, le Conseil Régional, la DEAL Guadeloupe et Météo France ont lancé officiellement, vendredi 6 décembre, l’Observatoire Régional de l’Énergie et du Climat (OREC) en Guadeloupe. Destiné aux collectivités territoriales, aux services d'Etat et aux entreprises, cet observatoire a…
jeu 1 Sep 2016
L'énergie éolienne serait la source d'énergie qui affiche la plus importante croissance aux États-Unis. Mieux, les turbines éoliennes pourraient couvrir près de 10 % de la demande énergétique américaine d'ici quatre ans. C'est du moins ce qu'affirme l’Association américaine de…
mer 1 Juin 2016
Dans une tribune publiée dans le quotidien Le Monde, le 30 mai dernier, le député Les Républicains du Vaucluse, Julien Aubert, imagine « une vision alternative de la “transition énergétique” ». Selon lui, la droite doit désormais réfléchir à son programme énergétique en…
jeu 31 Mar 2016
Le groupe La Poste a confirmé le 23 mars dernier sa volonté de réduire son empreinte carbone. A partir du mois de mai prochain, l’ensemble de son parc immobilier sera intégralement approvisionné par des énergies renouvelables. (suite…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *