La France et la Guinée signent de nouveaux accords de coopération énergétique La France et la Guinée signent de nouveaux accords de coopération énergétique

La France et la Guinée signent de nouveaux accords de coopération énergétique

En visite à Paris mardi 11 avril 2017, le Président guinéen Alpha Condé, également Président en exercice de l’Union africaine et Président du Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, a signé en présence du Président Français François Hollande et de la ministre Ségolène Royal, plusieurs accords de coopération bilatérale dans le domaine de l’énergie et de l’environnement. La Guinée bénéficiera dans ce cadre des moyens de l’Ademe et de l’AFD afin d’encourager le développement de projets concrets d’infrastructures dans les secteurs de l’énergie renouvelable, de l’eau et des déchets.

Parmi les programmes concernés par ces accords, on retrouve notamment le déploiement au premier semestre 2017 d’une solution mobile d’électrification rurale à partir d’énergies renouvelables en collaboration avec le groupe français Akuo Energy, le soutien au développement de la centrale solaire de Khoumagueli, dans la préfecture de Kindia au centre du pays, en collaboration avec la société Solveo Energy, ou encore le déploiement d’une solution solaire pilote d’électrification rurale dans un village non-connecté de Haute-Guinée, dans le cadre d’un programme d’électrification de 14 villages de la région en partenariat cette fois avec la société Blue Solutions de Bolloré.

Lire aussi : L’Afrique subsaharienne toujours en retard en matière d’énergies renouvelables

Dans la filière hydroélectrique, une déclaration d’intention concernant le soutien par l’Agence Française de Développement (AFD) du programme intégrée de micro-hydroélectricité en Guinée, a également été signée. Ce programme qui concerne quatre barrages, a été retenu le 4 mars 2017 par le Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, et est actuellement en cours d’expertise par la Commission européenne.

Lire aussi : La France et le Sénégal s’allient pour une transition bas-carbone

Rappelons enfin que plusieurs de ces accords font suite à la déclaration d’intention bilatérale signée par Ségolène Royal avec le Ministre guinéen de l’énergie et de l’hydraulique, à l’occasion de sa dernière visite à Conakry le 4 mars dernier, en marge du Conseil d’administration de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, dont la présidente de la COP 21 est membre bénévole.

Crédits photo : A. Bouissou / Terra / Ministère de l’Energie

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 14 Juin 2016
Les énergies renouvelables sont une source indéniable d'emploi. C'est du moins ce qu'affirme l'Agence Internationale des Énergies Renouvelables (Irena), qui a publié mercredi 25 mai une étude intitulée "Énergies renouvelables et emplois - Bilan annuel 2016". Dans cet état des…
jeu 9 Avr 2015
Bouygues Construction a annoncé, dans un communiqué de presse publié mardi 7 avril, que sa filiale britannique avait été choisie pour la construction d'une centrale de gazéification biomasse au Royaume-Uni. Le groupe français s'est en effet vu confier par un…
lun 13 Mai 2013
L’Haliade 150, l’éolienne Alstom qui équipera les trois premiers parcs marins développés en France par EDF, a reçu la certification de mesure de puissance délivrée par la Commission électrotechnique internationale (CEI). Cette certification atteste que cette éolienne de 6MW a…
ven 2 Oct 2015
Le premier producteur d’électricité au monde entame une revue stratégique de ses actifs dans les énergies fossiles, conformément au souhait de son PDG, Jean-Bernard Lévy. Le 28 septembre dernier, la sous-secrétaire d'Etat au ministère de l'Industrie italien, Simona Vicari, a…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *