La France et le Sénégal s'allient pour une transition bas-carbone - L'EnerGeek

La France et le Sénégal s’allient pour une transition bas-carbone

A l’occasion de la visite d’État en France du Président sénégalais, Macky Sall, la ministre de l’Environnement et de l’Energie Ségolène Royal a signé un nouvel accord en vue du renforcement de la coopération avec ce pays sur des projets concrets en lien avec la lutte contre le changement climatique. Ce texte a notamment pour objectif de promouvoir l’efficacité énergétique des bâtiments au Sénégal et de faciliter ainsi une transition énergétique vers un système bas-carbone.

La France et le Sénégal, tous deux mobilisés dans le cadre de l’Alliance mondiale pour le bâtiment et la construction, ont décidé la semaine dernière lors de la visite d’Etat du Président sénégalais, de renforcer leur coopération en matière d’efficacité énergétique. Selon les termes de cet accord, le Sénégal bénéficiera du programme international d’efficacité énergétique dans le bâtiment (PEEB), lancé lors de la COP22 de Marrakech, et porté en particulier par l’Agence française de développement.

Lire aussi : L’énergie, pilier du développement sénégalais pour son président Macky Sall

Afin de favoriser le développement de filières de matériaux locaux de construction, notamment à base de végétal, le Fonds français pour l’environnement mondial contribuera également à hauteur de 1,5 millions d’euros au projet “Typha combustible construction Afrique de l’Ouest – Sénégal et Mauritanie (TyCCAO) pour la valorisation du typha comme matériau de construction et combustible en Afrique de l’Ouest“. Enfin, pour contribuer à la mise en œuvre d’un éco-quartier au Sénégal, le ministère français de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer financera à hauteur de 500.000 euros un projet de bâtiment bioclimatique, dans le cadre de l’initiative “bâtiments bas-carbone dans les climats chauds et tropicaux“.

Lire aussi : La première centrale solaire du Sénégal inaugurée

En matière d’énergies renouvelables, Ségolène Royal a rappelé l’engagement de la France pour favoriser le succès de l’Initiative africaine pour les énergies renouvelables, lancée à la COP21. Parmi les projets identifiés dans le rapport de la présidente de la COP21 sur cette initiative, plusieurs concernent le Sénégal dont l’installation de la centrale solaire Senergy 2, d’une puissance de 20 MW en octobre 2016.

Crédits photo : Ministère de l’Environnement

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 28 Avr 2016
Souvent cité en exemple pour ses objectifs climatiques, le Danemark serait sur le point de revenir sur l’abandon du charbon et du gaz. Ce changement de stratégie s’explique surtout par l’explosion des prix de l’électricité liée au développement des énergies…
mar 15 Jan 2019
La Commission de régulation de l’énergie vient de lancer un appel à contribution sur le développement du stockage de l’électricité par batteries. Dans un contexte de transition énergétique qui vise à mettre en valeur les énergies renouvelables par nature intermittentes,…
ven 29 Mai 2015
La commune de Petite-Rosselle située dans l'agglomération de Forbach en Moselle pourrait accueillir dès 2016 un nouveau parc solaire de plus de 44.000 modules photovoltaïques. C'est du moins la volonté du groupe allemand MontanSolar, spécialisé dans l'exploitation énergétique des anciens…
mar 27 Déc 2016
A l’occasion de la visite d’État en France du Président sénégalais, Macky Sall, la ministre de l'Environnement et de l'Energie Ségolène Royal a signé un nouvel accord en vue du renforcement de la coopération avec ce pays sur des projets…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.