La part des EnR dans la consommation énergétique européenne a doublé depuis 2004 - L'EnerGeek

La part des EnR dans la consommation énergétique européenne a doublé depuis 2004

Si la production d’énergie provenant de sources renouvelables (EnR) reste inégale selon les pays membres de l’Union Européenne, elle a néanmoins enregistré une forte hausse de sa part dans la consommation énergétique globale en l’espace d’une décennie. Selon un communiqué publié par Eurostat mardi 14 mars 2017, les énergies renouvelables ont représenté 16,7 % de l’énergie consommée dans l’UE en 2015, contre seulement 8,5% en 2004, année des premières statistiques.

L’office statistique de l’Union européenne, Eurostat, a détaillé dans un communiqué paru la semaine dernière la part des énergies renouvelables (EnR) dans la consommation finale brute d’énergie des pays membres de l’Union européenne pour l’année 2015. Ces données constituent un des indicateurs clés de la stratégie Europe 2020, l’objectif à atteindre pour l’UE étant que cette part s’élève à 20% d’ici 2020.

Lire aussi : Economies d’énergie : l’Europe consomme moins d’énergie qu’en 1990

Selon ce rapport donc, la part des énergies renouvelables serait passée de 16,1 % en 2014 à 16,7 % l’année suivante. Une évolution positive pour l’Union dans son ensemble mais qui s’avère toutefois très variable selon les pays. En effet, si onze Etats européens auraient déjà atteint le niveau requis pour réaliser leurs objectifs nationaux 2020 respectifs (la Bulgarie, la République tchèque, le Danemark, l’Estonie, la Croatie, l’Italie, la Lituanie, la Hongrie, la Roumanie, la Finlande et la Suède), d’autres dont la France sont encore à la traîne. Les Pays-Bas (à 8,2 points de pourcentage de son objectif national 2020), la France (à 7,8 pp), l’Irlande, le Royaume-Uni (à 6,8 pp chacun) et le Luxembourg (à 6,0 pp) sont à ce jour, les plus éloignés de leurs objectifs.

Lire aussi : La réforme du marché du carbone européen se dessine enfin

Rappelons que chaque État membre s’est fixé son propre objectif Europe 2020, en tenant compte des différences dans les situations de départ, des potentiels d’énergies renouvelables et des performances économiques propres aux États.

Crédits photo : Tafe SA Tonsley

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 26 Oct 2017
Alors que le cabinet d’audit EY spécialisé dans le secteur des énergies vient de rendre son rapport annuel sur les pays les plus attractifs en matière d’énergies vertes, il s’avère que la donne est clairement en train de changer. Sans…
jeu 27 Juin 2013
Dans le cadre d’un Appel à Manifestations d’Intérêt lancé par l’Etat en 2011 pour développer et améliorer le « Grand Eolien » français, quatre projets ont été retenus et vont recevoir des aides financières conséquentes (jusqu'à 3,8 millions d'euros par projet). Les…
D’après le rapport annuel de l'Agence des participations de l’État, publié jeudi 27 octobre, les entreprises dont l’État est actionnaire ont rapporté 3,9 milliards d’euros de dividendes en 2015, deux énergéticiens se classant parmi les 5 premiers contributeurs. (suite…)
jeu 14 Jan 2016
Les trois projets de parc éolien en mer d’EDF viennent d’obtenir un avis favorable des commissions d’enquêtes publiques. Ces installations permettront de favoriser le dynamisme économique des territoires, tout en réduisant leur empreinte environnementale. (suite…)

COMMENTAIRES

  • Il reste encore quelques mois aux États membres qui n’ont pas encore atteint leurs objectifs pour maintenir leurs efforts. Je trouve que l’atteinte des enjeux d’ores et déjà de onze pays est positif.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.