Engie se détourne du gaz du schiste britannique - L'EnerGeek Engie se détourne du gaz du schiste britannique - L'EnerGeek

Engie se détourne du gaz du schiste britannique

Engie a annoncé jeudi 9 mars 2017 avoir cédé ses activités dans le gaz de schiste en Grande-Bretagne au suisse Ineos. Le groupe français poursuit ainsi son important plan de cessions engagé début 2016 dans le but d’éponger sa dette et de concrétiser un peu plus sa transition vers des activités exclusivement bas-carbone.

Engie E&P UK Limited, filiale du groupe français au Royaume-Uni spécialisée dans la production d’hydrocarbures, a confirmé jeudi dernier avoir cédé ses 15 licences d’exploration terrestre dont il n’est pas l’opérateur au groupe suisse Ineos Upstream Ltd. « Cette décision a été prise à la suite de la revue stratégique engagée par le groupe Engie à la suite à la baisse du prix des matières premières« , le pétrole et le gaz notamment, a précisé Engie à l’AFP.

Lire aussi : Engie poursuit la cession de ses centrales thermiques à l’international

La transaction porte, selon le communiqué du groupe Ineos, sur les participations minoritaires détenues par Engie dans ces permis, le groupe suisse étant déjà co-actionnaire de sept d’entre eux. Rappelons que l’énergéticien français avait intégré le marché du gaz de schiste outre-Manche en 2013, via la prise de participation minoritaire dans 13 permis d’exploration dans l’ouest du pays, jusqu’alors intégralement détenus par le groupe Dart Energy.

Lire aussi : Engie poursuit la cession de ses centrales thermiques à l’international

Cette nouvelle transaction permet à Engie de se rapprocher de son objectif de transformation qui prévoit notamment la cession d’environ 15 milliards d’actifs sur la période 2016-2018 dans les filières de production thermique. Engie cherche dans ce cadre à vendre son activité d’exploration-production (E&P) pétrolière et gazière, ainsi que sa participation financière dans Petronet LNG, un important importateur indien de gaz naturel liquéfié (GNL) dont il détient 10%. Le groupe français entend devenir à moyen terme un acteur majeur de la transition énergétique centré sur les énergies peu émettrices de CO2, les services énergétiques et les activités à prix régulés ou garantis contractuellement.

Crédits photo : Ineos

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mer 11 Jan 2017
La société française Air Liquide a inauguré la semaine dernière aux Etats-Unis, un nouveau site de stockage d'hydrogène d'une capacité inédite. Cette installation de 70 mètres de diamètre située à 1.500 mètres sous terre à Beaumont, près de Houston au…
jeu 23 Fév 2017
Moins connu en raison du grand nombre de chauffages électriques déployés dans l'Hexagone, le chauffage au bois est tout de même utilisé par près de 8 millions de ménages en France et pourrait s'affirmer au fil des ans comme une…
ven 23 Déc 2016
Le groupe français EDF a officialisé mercredi 21 décembre dernier la signature d'un protocole d'accord en vue de céder l'activité de négoce de charbon et de fret de sa filiale EDF Trading au japonais Jera, coentreprise des compagnies d'électricité nippones…
lun 21 Nov 2016
Face à l'éventualité d'une baisse de la production électrique cet hiver du fait de l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires, le SER (Syndicat des énergies renouvelables), a choisi de mettre en avant les atouts du bois, première source d'énergie renouvelable en…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *