Electricité : l'année 2016 marquée par une consommation en hausse et une production en baisse Electricité : l'année 2016 marquée par une consommation en hausse et une production en baisse

Electricité : l’année 2016 marquée par une consommation en hausse et une production en baisse

réseau énergie

Selon le dernier bilan annuel publié cette semaine par RTE, le gestionnaire du réseau électrique national, les Français auraient consommé plus d’électricité en 2016 en raison des températures plus froides enregistrées l’an passé, tandis que la production aurait légèrement diminué du fait d’une baisse de la production nucléaire. Un décalage qui n’aura pas eu de conséquence sur la sécurité d’approvisionnement électrique, le réseau français étant de manière générale excédentaire.

« La consommation électrique annuelle a augmenté de 1,5% à 483 térawattheures (TWh) l’an dernier, année bissextile qui a enregistré une température moyenne de 0,8 degré inférieure à celle de 2015″, a précisé RTE dans un communiqué. Mais corrigée de l’effet météorologique, cette demande est toutefois restée stable pour la sixième année consécutive, à 473 TWh, et cela autant chez les particuliers que chez les professionnels.

Lire aussi : Portée par la production d’électricité, la consommation française de gaz a augmenté en 2016

Le pic de consommation a été observé le lundi 18 janvier avec une puissance de 88.571 mégawatts (MW), loin du record historique atteint durant la vague de froid de février 2012 (102.100 MW), tandis que le minimum s’est élevé à 30.584 MW le 7 août. Concernant la production, l’indisponibilité de plusieurs réacteurs nucléaires en fin d’année pour des raisons de maintenance et de contrôles de sûreté, a provoqué un léger repli de 2,8% à 531,3 TWh.

Lire aussi : Vague de froid : RTE prévoit des mesures exceptionnelles mais pas de black-out

Ce repli du nucléaire, qui reste la principale source de production électrique dans l’Hexagone avec une part de 72,3%, a été partiellement compensé par une forte augmentation du gaz (+60,8% à 35,3 TWh) et la croissance des énergies renouvelables (+4,8%), qui ont couvert près de 20% de la consommation française de courant. Les exportations d’électricité ont également fortement diminué tout au long du second semestre, faisant chuter le solde exportateur de la France de 36,6% à 39,1 TWh, un plus bas depuis 2010.

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
jeu 6 Juin 2013
Alors qu’on parle beaucoup des compteurs intelligents, ces derniers ne seront pas les seuls outils de gestion de la distribution d’électricité a bénéficier des possibilités offertes par les nouvelles technologies. RTE (Réseau de Transport d’Electricité) vient d’annoncer le lancement du…
lun 27 Mar 2017
Si les aides financières de l'Etat dédiées à la rénovation énergétique ont largement progressé ces dernières années dans le cadre de la loi de transition énergétique, elles ne pourront être réellement efficaces que sur le long terme. C'est en tous…
mar 13 Août 2013
D’après les chiffres publiés en 2011 par l’observatoire des énergies renouvelables Observ’ER, le mix électrique autrichien est largement dominé par les énergies renouvelables qui représentent en effet 68,8% de la production autrichienne d’électricité. En 2011, la production d’électricité autrichienne s’élevait…
mar 19 Mar 2013
Dans un communiqué du 18 mars 2013, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé que deux projets d’optimisation de la distribution et de la consommation électrique vont recevoir un soutien de 90 millions d’euros. Ces deux projets, sélectionnés par l’Ademe…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *