Mobilité électrique : vers un réseau national de recharge interopérable ? - L'EnerGeek

Mobilité électrique : vers un réseau national de recharge interopérable ?

plan france mobilites elisabeth borne

L’émergence de la voiture électrique et le déploiement nécessaire d’un réseau de recharge ont attiré en l’espace de quelques années seulement de nombreux prétendants, et autant de systèmes de recharge différents selon les entreprises ou les régions. Pour remédier à ce manque d’harmonisation, le gouvernement a détaillé, dans un texte publié le 13 janvier dernier au Journal officiel, de nouvelles règles destinées à faciliter l’interopérabilité du réseau et l’utilisation des bornes de recharge par tous les usagers.

L’interopérabilité est présentée comme la capacité que possède un système à fonctionner avec d’autres systèmes existants et ce, sans restriction d’accès ou de mise en œuvre. Un principe de base indispensable au développement d’un réseau national de recharge mais qui, dans les faits, reste encore peu appliqué.

Lire aussi : Les voitures électriques ont représenté 1% des ventes en 2016

L’électrification des routes par les collectivités territoriales, encouragée à coup de subventions par l’Etat et l’Union européenne, a en effet attiré de nombreux acteurs sur l’ensemble de la chaîne de valeur, de la fabrication des bornes au développement des systèmes de localisation, de connexion, d’abonnement et de paiement. Or, si ce maillage progressif est positif, il manque aujourd’hui de cohérence et ne permet pas l’accès universel aux bornes de recharge. L’objectif de ce texte, qui transpose une directive européenne de 2014, est donc de permettre à un automobiliste de pouvoir alimenter son véhicule sur l’ensemble des infrastructures de recharge accessibles au public. Il impose pour cela aux opérateurs de garantir, via le partage des données, que leurs installations soient bien opérables par un autre opérateur.

Lire aussi : Les autoroutes françaises s’équipent de 200 bornes de recharge électriques

Le décret uniformise les caractéristiques techniques des bornes de recharge ouvertes au public, qu’elles soient à vitesse normale ou rapide, ainsi que l’intégration de ces points de charge dans un réseau national accessible à tous les opérateurs. “Les bornes de recharge pour véhicules électriques devront avoir des caractéristiques uniformisées, les automobilistes pourront payer la recharge hors abonnement et le prix du service devra être indiqué sur les bornes”, précise le texte.

Crédits photo : Stivabc

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
mar 9 Mai 2017
Désireux d'encourager la rénovation durable et énergétique des bâtiments, le gouvernement a mis en place depuis plusieurs années, en collaboration avec l’Ademe, toute une série d’aides financières à destination des ménages. Créé en 2015 en remplacement du Crédit d’impôt développement…
ven 28 Jan 2022
RTE s'inquiète de la consommation d'électricité à cause de la vague de froid. Au début du mois de janvier, le gestionnaire de réseau électrique avait déjà déclenché le "signal jaune" dans les Hauts-de-France. Cette semaine, c'est au tour des régions…
lun 31 Août 2015
Deux gestionnaires de réseau de transport électrique, le français RTE et l'italien Terna, ont annoncé mardi 25 août la signature d’un protocole d’accord. Les deux entreprises souhaitent maintenir et renforcer leur coopération, alors même qu’ils collaborent actuellement à la réalisation d’une ligne…
mar 17 Mar 2020
A l'heure où la France vient de basculer au stade 3 de l'épidémie de coronavirus Covid-19, EDF et RTE vont adapter leurs conditions de travail pour assurer une continuité dans l'approvisionnement électrique, même avec des effectifs réduits. Le gouvernement est…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.