Mobilité électrique : vers un réseau national de recharge interopérable ? Mobilité électrique : vers un réseau national de recharge interopérable ?

Mobilité électrique : vers un réseau national de recharge interopérable ?

mobilité électrique

L’émergence de la voiture électrique et le déploiement nécessaire d’un réseau de recharge ont attiré en l’espace de quelques années seulement de nombreux prétendants, et autant de systèmes de recharge différents selon les entreprises ou les régions. Pour remédier à ce manque d’harmonisation, le gouvernement a détaillé, dans un texte publié le 13 janvier dernier au Journal officiel, de nouvelles règles destinées à faciliter l’interopérabilité du réseau et l’utilisation des bornes de recharge par tous les usagers.

L’interopérabilité est présentée comme la capacité que possède un système à fonctionner avec d’autres systèmes existants et ce, sans restriction d’accès ou de mise en œuvre. Un principe de base indispensable au développement d’un réseau national de recharge mais qui, dans les faits, reste encore peu appliqué.

Lire aussi : Les voitures électriques ont représenté 1% des ventes en 2016

L’électrification des routes par les collectivités territoriales, encouragée à coup de subventions par l’Etat et l’Union européenne, a en effet attiré de nombreux acteurs sur l’ensemble de la chaîne de valeur, de la fabrication des bornes au développement des systèmes de localisation, de connexion, d’abonnement et de paiement. Or, si ce maillage progressif est positif, il manque aujourd’hui de cohérence et ne permet pas l’accès universel aux bornes de recharge. L’objectif de ce texte, qui transpose une directive européenne de 2014, est donc de permettre à un automobiliste de pouvoir alimenter son véhicule sur l’ensemble des infrastructures de recharge accessibles au public. Il impose pour cela aux opérateurs de garantir, via le partage des données, que leurs installations soient bien opérables par un autre opérateur.

Lire aussi : Les autoroutes françaises s’équipent de 200 bornes de recharge électriques

Le décret uniformise les caractéristiques techniques des bornes de recharge ouvertes au public, qu’elles soient à vitesse normale ou rapide, ainsi que l’intégration de ces points de charge dans un réseau national accessible à tous les opérateurs. « Les bornes de recharge pour véhicules électriques devront avoir des caractéristiques uniformisées, les automobilistes pourront payer la recharge hors abonnement et le prix du service devra être indiqué sur les bornes », précise le texte.

Crédits photo : Stivabc

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 5 Mai 2014
La Métropole Nice Côte d’Azur a lancé cette semaine les premiers appels à candidature dans le cadre du projet d’expérimentation européen CITYOPT. Adressé directement aux usagers, ce programme entend analyser les comportements quotidiens des consommateurs afin de développer par la…
mer 14 Déc 2016
A l'heure où la lutte contre le changement climatique et la transition énergétique nécessitent de plus en plus de moyens, les investissements en faveur du climat n'avancent plus. Selon le groupe de réflexion I4CE émanant de la Caisse des Dépôts,…
ven 12 Avr 2013
RTE, la filiale d’EDF chargée de la gestion du réseau haute tension français, vient d’annoncer une importante augmentation de ses investissements en Île-de-France. Ce renforcement du réseau va permettre d’acheminer de l’électricité produite dans d’autres régions, notamment par les nouvelles…
mar 11 Oct 2016
Une proposition de loi veut restreindre le rôle de certains commissaires au sein des autorités administratives indépendante (AAI). Le texte concerne notamment la Commission de régulation de l’énergie (CRE), qui redoute de voir son expertise sur les problématiques énergétiques et…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *