Les voitures électriques ont représenté 1% des ventes en 2016 Les voitures électriques ont représenté 1% des ventes en 2016

Les voitures électriques ont représenté 1% des ventes en 2016

voiture électrique

Si le marché des véhicules propres éprouve depuis plusieurs années les plus grandes difficultés à décoller, l’année 2016 pourrait bien marquer un tournant pour la filière électrique française. Boostées par le superbonus et autres mesures incitatives du gouvernement, les ventes de véhicules 100% électrique ont encore augmenté cette année pour finalement dépasser le seuil inédit de 1% du marché hexagonal.

Selon le dernier bilan annuel du marché de l’automobile en France publié le 2 janvier dernier par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), la mobilité électrique poursuit son développement malgré l’écrasante domination des véhicules diesel et essence. Confortées par la loi de transition énergétique qui renforce le soutien public aux véhicules à très faibles émissions, les voitures 100% électriques ont dépassé pour la première fois en année pleine le seuil de 1% des immatriculations : 1,08% exactement, contre 0,9% en 2015.

Lire aussi : Les voitures électriques et thermiques pourraient faire jeu égal d’ici 2024

Un chiffre qui devrait poursuivre sa tendance haussière compte tenu des nouveaux modèles proposés en 2017. La nouvelle Zoé de Renault par exemple, à l’autonomie quasi doublée, a été présentée au début du mois d’octobre au Mondial de Paris mais ne sera livrée qu’en janvier, provoquant logiquement un phénomène d’attentisme chez les clients. Or, cette voiture représente plus de la moitié du marché de l’électrique français. De leur côté, les hybrides (carburant-électricité) ont connu une légère baisse en 2016, passant à 2,9% de part de vente contre 3,2% en 2015, en raison d’une fiscalité moins avantageuse que les années précédentes.

Lire aussi : La Norvège atteint 100.000 voitures électriques en circulation

Soutenus par un marché de l’automobile en pleine forme (les immatriculations ont crû de 5,1% à 2,015 millions d’unités), les véhicules diesel et essence ont comme à leur habitude représenté la majorité des immatriculations. Si les ventes de véhicules diesel ont reculé de 5 points par rapport à 2015, elles restent en tète du classement avec 52,12% du marché. Les voitures essence ont conquis quant à elles de nouveaux acheteurs, s’arrogeant 43,8% du marché (+5,3 point).

Crédits photo : Vollet Philippe

Rédigé par : La Rédaction

La Rédaction
lun 19 Déc 2016
Si la France comble progressivement son retard, la Norvège continue de son côté de dominer tous les classements européens en termes de mobilité électrique. Le pays qui représente à lui tout seul plus de 20% des nouvelles immatriculations en Europe,…
ven 19 Avr 2013
Auditionné par le Conseil national du débat sur la transition énergétique, le président directeur général d’EDF Henri Proglio a expliqué quels étaient, selon lui, les éléments clés de la transition énergétique. Pour Henri Proglio, une électricité décarbonnée, compétitive et créatrice…
mar 2 Sep 2014
Alors que plusieurs centaines de millions de piles sont produites, vendues et jetées chaque années en France, des ingénieurs parisiens proposent aujourd'hui de réduire significativement cette source de pollution par la réalisation d'une pile fonctionnant à l'infini. Baptisée Pilo, cette…
mar 25 Mar 2014
La région PACA est avec la Bretagne,  la plus sensible au risque de coupure générale d’électricité, autrement appelé black-out. Pour réduire ce risque, RTE (Réseau de transport d’électricité) construit « un filet de sécurité », à savoir trois liaisons  de 225.000 volts…

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *