La liaison électrique France-Irlande entre en phase d'étude - L'EnerGeek

La liaison électrique France-Irlande entre en phase d’étude

illustration_Manche_photo_Jean-Pol GrandmontLe président de la République française, François Hollande, et son homologue irlandais, Michael D. Higgins, ont confirmé jeudi 21 juillet le développement d’un projet de liaison électrique sous-marine entre la France et l’Irlande. Une deuxième phase d’étude a été lancée afin d’évaluer la faisabilité de cette interconnexion électrique destinée à sécuriser l’approvisionnement électrique des deux pays partenaires.

Une ligne électrique de 700 MW…

Le président François Hollande a profité de sa visite officielle à Dublin pour engager une nouvelle étape dans le déploiement du projet “Celtic Interconnector“. Derrière ce nom de baptême se cache un projet de ligne haute tension de 580 kilomètres destinée à relier la France et l’Irlande. D’une puissance de 700 MW, cette installation pourrait permettre d’assurer l’alimentation électrique de 450.000 foyers.

Le projet vient d’entrer dans une nouvelle étape, à savoir une seconde phase d’étude. Les deux prochaines années vont consister à évaluer la viabilité et l’intérêt économique du projet. Il s’agira également de réaliser de nouvelles études techniques complémentaires, notamment pour examiner l’impact environnemental du projet. Une analyse des conditions d’atterrage du câble sous-marin et des conditions de raccordement aux réseaux électriques français et irlandais est envisagée.

Lire aussi : Bruxelles prépare l’avenir du réseau électrique européen

Selon le communiqué de presse officiel, la nouvelle phase du projet consiste également à mener une pré-consultation relative aux procédures à mettre en place dans les deux pays afin d’obtenir les permis nécessaires.

… pour renforcer la sécurité électrique de la France et de l’Irlande

À la lumière des données issues de ces nouvelles études, les gestionnaires de réseaux français (RTE) et irlandais (EirGrid) chargés de ce projet prendront “une décision définitive d’engager ou non la construction de cette interconnexion”.

Le projet “Celtic Interconnector” vise à renforcer la sécurité d’approvisionnement électrique de l’Irlande et de la France grâce à une liaison électrique qui permettrait de développer la concurrence sur le marché irlandais. Si le projet venait à être entériné, il contribuerait également à favoriser le déploiement des énergies renouvelables en Irlande.

Lire aussi : EDF garde le cap des ENR au premier semestre 2016

La mise en service de cette nouvelle interconnexion électrique est prévue pour 2025. Le coût total du projet est actuellement estimé à 1 milliard d’euros. Il permettra notamment d’éviter la construction d’une centrale au gaz en Irlande.

Crédit photo : Jean-Pol Grandmont

Rédigé par : lucas-goal

Avatar
lun 22 Mai 2017
Que vous soyez soucieux de votre empreinte environnementale ou simplement à la recherche des applications internet les plus performantes, sachez que tous les moteurs de recherche ne se valent pas en matière d'efficacité énergétique. Si l'utilisation même de la toile…
jeu 17 Août 2017
Incendies, orages, grêle, coupures de courant : l'année 2017 offre un été noir pour le réseau électrique français. Dans plusieurs départements, EDF a dû mobiliser des équipes importantes afin de rétablir au plus vite l'alimentation électrique après les différentes catastrophes.…
lun 17 Fév 2014
Selon Météo-France, encore 10.000 foyer était privé d’électricité dimanche soir après le passage d’Ulla, la plus forte tempête de l’hiver. La tempête s’est éloignée de la Bretagne et du Cotentin le samedi 15 février. Electricité Réseau Distribution France (ERDF) affirme…
mar 18 Mai 2021
Le rapport d'activité 2020 du Médiateur de l'énergie a été rendu public ce 18 mars 2021. Il fait état d'une nouvelle hausse de 19% des litiges entre les particuliers et les fournisseurs d'électricité et de gaz. Le Médiateur pointe en…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.